Confinement : la Ville de Grenoble adopte un arrêté contre les nuisances sonores en journée

sep article



 

FIL INFO — Afin de protéger le repos des personnes qui travaillent de nuit dont les personnels soignants, la Ville de Grenoble vient d’adopter un arrêté pour limiter les nuisances sonores diurnes. Activités de bricolage ou de jardinage bruyantes sont désormais interdites sur une grande partie de la journée en semaine. Et totalement proscrites le dimanche.

 

 

La com­mune de Grenoble plus que jamais « apai­sée » ? La muni­ci­pa­lité annonce en tout cas l’a­dop­tion d’un arrêté pour limi­ter les nui­sances sonores durant la jour­née, en semaine comme les week-ends et jours fériés. L’objectif ? « Protéger le repos des per­sonnes qui tra­vaillent de nuit (notam­ment le per­son­nel soi­gnant), mais éga­le­ment de celles qui télé­tra­vaillent », expliquent les ser­vices de la Ville.

 

Les bricoleurs grenoblois sont priés de laisser leur perceuse au repos. DR

Les bri­co­leurs gre­no­blois sont priés de lais­ser leur per­ceuse au repos. DR

 

L’utilisation d’ap­pa­reils bruyants pour des tra­vaux de bri­co­lage ou de jar­di­nage pou­vant gêner le voi­si­nage est désor­mais inter­dite en dehors des horaires sui­vants : du lundi au ven­dredi de 10 h 30 à 12 h 30 et de 16 h 00 à 18 h 00, et le samedi de 10 h 30 à 12 h 30. Aucun bruit n’est par ailleurs auto­risé le dimanche et les jours fériés. L’intensité sonore n’est en outre pas le seul cri­tère : la Ville tient éga­le­ment compte de la durée du bruit occa­sionné, ainsi que des vibra­tions ou tré­pi­da­tions.

 

 

Tondeuses et perceuses au repos

 

Concrètement, les Grenoblois sont invi­tés à renon­cer à des appa­reils comme les ton­deuses à gazon, les moto­cul­teurs ou les tron­çon­neuses pour leurs tra­vaux de (gros) jar­di­nage. Tout comme les bri­co­leurs sont priés de lais­ser leurs per­ceuses au repos et de modé­rer leurs coups de mar­teaux durant les horaires spé­ci­fiés. De quoi ren­for­cer encore plus le calme domi­ni­cal qui règne toute la semaine sur la ville par temps de confi­ne­ment.

 

Nuisances sonores en journée : Grenoble adopte un arrêté. Les chantiers sont sur pause à Grenoble, comme ici avenue Félix-Viallet © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les chan­tiers sont sur pause à Grenoble, comme ici ave­nue Félix-Viallet. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

La Ville de Grenoble n’est pas la pre­mière com­mune de France à prendre des ini­tia­tives pour limi­ter les nui­sances sonores en jour­née. Dès le 20 mars, la Ville de Morlaix (Finistère) a ainsi signé un arrêté simi­laire pour contrer un “boom” du jar­di­nage et du bri­co­lage bruyants sur son ter­ri­toire. Avec menace d’une amende de 68 euros en cas d’in­frac­tion. La muni­ci­pa­lité gre­no­bloise n’a, pour sa part, pas (encore) indi­qué les sanc­tions envi­sa­gées.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
19219 visites | 16 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 16
  1. Bien d’ac­cord avec Zoé, Zigomar et Pierre Isère.

    sep article
  2. J’ai eu habité a Grenoble et [modéré : pro­pos dif­fa­ma­toires] votre poli­tique de bruit de nui­sance fau­drait peut-être arrê­ter votre cinéma parce que le tra­vail à ce niveau-là et très mal fait alors votre bara­tin il faut le faire à un autre j’ha­bi­tais à Grenoble j’ai eu habi­ter au vil­lage olym­pique et votre poli­tique au vil­lage olym­pique elle n’a jamais été fait jamais rien n’a été appli­qué et vous n’a­vez jamais rien fait la mai­rie de Grenoble à la cité Paul Mistral c’est pareil alors tous ces quar­tiers là il y a per­sonne qui fait rien il y a per­sonne qui se sort les doigts du cul je suis entiè­re­ment d’ac­cord avec Zoé Zigomar je suis entiè­re­ment d’ac­cord avec eux alors arrê­tez un peu [modéré : pro­pos gros­siers] j’ai ma sœur qui habi­tait à Grenoble elle a tou­jours tu as porté plainte ah c’est tou­jours plein auprès de la mai­rie de Grenoble au final elle a tout perdu elle était obligé de par­tir de là-bas tel­le­ment l” en avait marre alors votre bara­tin cher mon­sieur de la ville de Grenoble bien vu Zigomar et bien vu Zoé je suis entiè­re­ment d’ac­cord avec vous ça parle plus que ce que ça en fait tu du bara­tin tu du pipeau ce que la ville fait même mon fils et ma fille habi­ter à Grenoble j’é­tais obligé de par­tir ils ont fait des pieds et des mains auprès de la police auprès de la mai­rie et per­sonne a bougé alors [modéré : pro­pos gros­siers] arrê­tez un peu bonne jour­née à vous et je redis encore bien­ve­nue Zoé et bien vu Zigomar je suis avec vous alors mes­sieurs les gens de la ville de Grenoble nous sommes en République et nous sommes libres de dire ce que l’on pense et je dis ce que je pense et je le main­tiens si les merdes sont comme ça à Grenoble c’est la faute de la ville

    sep article
  3. Merci pour l’in­for­ma­tion… Cela fait déjà plus de 15 jours que nous avons ce genre de pro­blèmes dans notre immeuble (ça a même démarré le 1er samedi du confi­ne­ment, en plein milieu d’a­près-midi : du bruit, de la pous­sière (bref, la totale…) super !!!!) .… cela étant, pour­rait-on savoir à par­tir de quand cet arrêté entre en vigueur, et où peut-on trou­ver le texte com­plet de ce nou­veau règle­ment ?.…. Si vous avez l’info, en vous en remer­ciant par avance.……

    sep article
    • sep article
      • Merci x 10 pour votre réponse rapide !!!… Il semble d’ailleurs que l’info ait com­mencé à être com­prise déjà hier après-midi (enfin, ouf !!!).… En sou­hai­tant à tous un week-end un peu plus apaisé, et dans l’es­pé­rance de pou­voir bien­tôt sur­mon­ter les dif­fi­cul­tés en cours.….. Bien mer­cis et bien cor­dia­le­ment encore à vous d’ici là .…. Cdlt- DCh38 .….….…

        sep article
  4. Le seul arrêté visible sur le site de la ville concer­nant le bruit date de mai 2019 et les horaires sont plus larges que ça…

    sep article
  5. Lol. Ça fait rire. C’est valable aussi a l’Arlequin ? A Mistral ?

    sep article
  6. Monsieur Lasavanne,.La ville dis­pose déjà d’ar­rê­tés et mieux encore peut s’ap­puyer sur le règle­ment sani­taire dépar­te­men­tal… Malheureusement comme le dit par­fai­te­ment Zoé, ceux ci ne sont pas appli­qués.. pour ne pas frois­ser un cer­tain élec­to­rat ? Ce nou­vel arrêté n’est encore et encore une action de com.. et ne sera pas appli­qué ou alors par for­cé­ment là où il le fau­drait.. En France il y a suf­fi­sam­ment de lois, d’ar­rê­tés, pour ce ci, pour cela, nous deman­dons que ceux exis­tant soit mis en appli­ca­tion. Tout le reste, n’est que de la sur­en­chère pour faire par­ler de soi… Pour faire simple, je sors un arrêté et on va par­ler de moi… Des méthodes contre pro­duc­tives d’un autre temps ! Il ne faut pas prendre les habi­tants pour ce qu’ils ne sont pas !

    sep article
    • Bonjour Monsieur ZIGOMAR, Meme com­men­taire que laissé à Zoé, je ne connais­sais pas celui de 2019, et je conviens que com­men­cer à faire appli­quer avant de refaire est une base. Je suis d’ac­cord avec vous sauf sur un point : les poli­tiques prennent les élec­teurs pour ce qu’ils sont, sinon nous n’au­rions pas du Chalas, Piolle ou Carignon.

      sep article
  7. Spécial dédi­cace pour lasa­vanne, qui peut être aime la musique tout comme moi : Les mou­tons de Richard Gotainer.
    Lasavanne, vous faites un pro­cès d’in­ten­tion en trai­tant ceux qui émettent une cri­tique de râleurs, sans tenir compte du fond. il existe déjà un arrêté muni­ci­pal concer­nant les nui­sances sonores diurnes et noc­turnes, celui du 15 mars 2019.
    Qu’il soit appli­qué ! C’est tout ce que je demande quand j’ap­pelle la Police.
    Dans les faits, il ne l’est pas, sur­tout quand on habite la par­tie de Grenoble située en 38100. La Police vous le dit cash, quand vous insis­tez et que vous en êtes, excé­dée, à votre 3e appel.
    Vous voyez bien que ce nou­vel arrêté est bidon, même pour les soi­gnants. Un soi­gnant qui a tra­vaillé toute la nuit et qui sou­haite trou­ver du calme pour dor­mir sera pro­ba­ble­ment dérangé par des bruits d’ap­pa­reils bruyants de 10h00 à 12h30, comme c’est auto­risé dans ce nou­vel arrêté.

    sep article
    • Bonjour Zoé,
      Petit appa­rem­ment j’é­tais fan du « Youki », on devait avoir le 33 tours.
      Sur les râleurs je visais Pierre Isere, je ne suis pas le der­nier à râler contre la mai­rie, il ne faut pas sys­té­ma­ti­ser, à un moment c’est lourd et contre­pro­duc­tif-> d’où mon mes­sage.
      Je ne connais­sais pas l’arrêté de mars 2019, et je suis d’ac­cord avec vous, il faut faire appli­quer si le dia­logue ne peut résoudre.
      Pour ce qui est 38100, j’y ai gran­dit et m’étonne de ce qui c’est devenu.
      Bon cou­rage si vous êtes soi­gnante,

      sep article
  8. Donc ceux qui taffe de nuit ne dort seule­ment 2 heure le matin et 2heure l’a­près-midi et dort de 16h a 18h c’est bien connu… Il ferait mieux de se prendre que de sor­tir des conne­ries pareil… Ils ont même pas réflé­chis a mettre les même horaires de que les siestes enfan­tines. Ou de se dire quand taf­fant de nuit on se couche le matin donc se réveiller a 9h parce qu’on a le droit d’en­tendre une per­ceuse entre 9h et 10h30 pour avoir le droit de se ren­dor­mir a 10h30 c’est mieux pour nous… [Modéré, insulte]… Quand au goût musi­cale, il existe la parole qui per­met de com­mu­ni­quer entre voi­sin et deman­der de chan­ger ce qui dérange, tout en lais­sant une liberté a cha­cun. Accepter la musique pour un cer­tain temps/volume/créneau horaire.

    sep article
    • FM

      08/04/2020
      17:08

      Bonjour, comme l’in­dique l’ar­ticle, le bruit est inter­dit EN-DEHORS de 10h30 à 12h30 et de 16h00 à 18h00 la semaine, et de 10h30 à 12h30 le samedi.

      sep article
  9. Bravo à la ville.
    Ça donne les moyens de cal­mer cer­tains « brui­tistes »
    Le « vivre ensemble » n’é­tant pas simple.…et les gouts musi­caux pas tou­jours par­ta­gés.

    Et tant pis pour les râleurs qui aiment par dogme râler (=tout ce que fait la ville est mal). Il y a du bon, et il faut aussi savoir le recon­naitre. Que cer­tains arrêtent de d’al­co­hy­dra­ter, ça monte au cer­veaux 🙂

    sep article
  10. Qui va faire appli­quer ce nou­vel arrêté ? Et encore faut il ne pas habi­ter dans le 38100, sec­teur où la police muni­ci­pale ne se déplace pas pour le bruit. La natio­nale est débor­dée donc ne se déplace pas non plus.
    En contra­dic­tion avec le slo­gan de la ville « Fête comme chez vous » ! Invitant cha­cun a faire chier son voi­sin en fai­sant la fête chez lui.
    L’arrêté habi­tuel régis­sant les nui­sances sonores n’est pas appli­qué dans cette bonne ville de Grenoble ! Les Nuisibles le savent per­ti­nem­ment !

    sep article
  11. Ah oui, c’est bien ça, même
    pas un pois­son d’Avril et pour­tant ! Car après le confi­ne­ment, les Grenoblois qui tra­vaillent le jour, et leurs enfants, auront-ils ENFIN le droit de dor­mir la nuit avant 2h00 du matin ? Non par que vu l’ex­plo­sion des ter­rasses auto­ri­sées et encou­ra­gées par la ville et sa pas­si­vité et inac­tion quand à gérer les nui­sances induites par consé­quences ?

    Ah moins que cette déci­sion ne soit de la récu­pé­ra­tion poli­tique et comme d’ha­bi­tude un pur coup de com ?

    sep article