Programmes pédagogiques : Michel Savin demande à France Télévisions d’intégrer l’activité physique

sep article



 

FIL INFO — Si le sénateur de l’Isère Michel Savin salue l’engagement des équipes de France Télévisions à proposer des programmes pédagogiques durant la période de confinement, il regrette l’absence de contenus consacrés à l’activité physique. Et demande par courrier à Delphine Ernotte d’accorder trente minutes quotidiennes à l’éducation physique et sportive.

 

 

L’éducation phy­sique et spor­tive, grande oubliée des pro­grammes péda­go­giques pro­po­sés par le ser­vice public en période de confi­ne­ment ? C’est ce que déplore Michel Savin, séna­teur Les Républicains de l’Isère, par ailleurs pré­sident du groupe Pratiques spor­tives du Sénat. Le par­le­men­taire annonce avoir adressé un cour­rier dans ce sens à la pré­si­dente du groupe France Télévisions Delphine Ernotte.

 

Michel Savin © Nils Louna - Place Gre'net

Michel Savin. © Nils Louna – Place Gre’net

 

Pas ques­tion pour Michel Savin de mini­mi­ser le tra­vail accom­pli par les télé­vi­sions publiques. Dans un com­mu­ni­qué, le séna­teur tient au contraire à « saluer l’engagement des équipes de France Télévisions et du minis­tère de l’Éducation natio­nale et de la Jeunesse à pro­duire [des] pro­grammes péda­go­giques ». Et cite notam­ment France 4, qui pro­pose des pro­grammes péda­go­giques pour éco­liers, col­lé­giens comme lycéens.

 

 

Trente minutes de pratique sportive quotidienne à l’antenne

 

Reste un « tou­te­fois » de la part du séna­teur. « L’éducation phy­sique et spor­tive fait aujourd’­hui l’ob­jet d’une absence qui est dom­ma­geable pour notre jeu­nesse, alors même qu’elle consti­tue nor­ma­le­ment une part impor­tante du temps sco­laire », sou­ligne-t-il dans son adresse à Delphine Ernotte. En esti­mant qu’un contenu spor­tif pour­rait être déve­loppé sur la pla­te­forme Lumini et que l’an­tenne pour­rait consa­crer trente minutes par jour à la pra­tique spor­tive.

 

Outre l'histoire, la géographie et autres matières, Michel Savin souhaite voir l'activité physique également enseignée via la plateforme Lumini © Lumini

Outre l’his­toire, la géo­gra­phie et autres matières, Michel Savin sou­haite voir l’ac­ti­vité phy­sique éga­le­ment ensei­gnée via la pla­te­forme Lumini. © Lumini

 

L’activité spor­tive est encore plus néces­saire par temps de confi­ne­ment, juge Michel Savin. « Elle a un rôle pré­ven­tif de l’o­bé­sité, des conduites à risque, des addic­tions et per­met aux enfants et ado­les­cents de gar­der une hygiène phy­sique et une meilleure santé men­tale », sou­ligne le par­le­men­taire. Ce alors même que « les capa­ci­tés phy­siques des jeunes ont lar­ge­ment dimi­nué ces der­nières années ».

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2247 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.