Programmes pédagogiques : Michel Savin demande à France Télévisions d’intégrer l’activité physique

sep article

 

FIL INFO — Si le sénateur de l’Isère Michel Savin salue l’engagement des équipes de France Télévisions à proposer des programmes pédagogiques durant la période de confinement, il regrette l’absence de contenus consacrés à l’activité physique. Et demande par courrier à Delphine Ernotte d’accorder trente minutes quotidiennes à l’éducation physique et sportive.

 

 

L’éducation physique et sportive, grande oubliée des programmes pédagogiques proposés par le service public en période de confinement ? C’est ce que déplore Michel Savin, sénateur Les Républicains de l’Isère, par ailleurs président du groupe Pratiques sportives du Sénat. Le parlementaire annonce avoir adressé un courrier dans ce sens à la présidente du groupe France Télévisions Delphine Ernotte.

 

Michel Savin © Nils Louna - Place Gre'net

Michel Savin. © Nils Louna – Place Gre’net

 

Pas question pour Michel Savin de minimiser le travail accompli par les télévisions publiques. Dans un communiqué, le sénateur tient au contraire à « saluer l’engagement des équipes de France Télévisions et du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse à produire [des] programmes pédagogiques ». Et cite notamment France 4, qui propose des programmes pédagogiques pour écoliers, collégiens comme lycéens.

 

 

Trente minutes de pratique sportive quotidienne à l’antenne

 

Reste un « toutefois » de la part du sénateur. « L’éducation physique et sportive fait aujourd’hui l’objet d’une absence qui est dommageable pour notre jeunesse, alors même qu’elle constitue normalement une part importante du temps scolaire », souligne-t-il dans son adresse à Delphine Ernotte. En estimant qu’un contenu sportif pourrait être développé sur la plateforme Lumini et que l’antenne pourrait consacrer trente minutes par jour à la pratique sportive.

 

Outre l'histoire, la géographie et autres matières, Michel Savin souhaite voir l'activité physique également enseignée via la plateforme Lumini © Lumini

Outre l’histoire, la géographie et autres matières, Michel Savin souhaite voir l’activité physique également enseignée via la plateforme Lumini. © Lumini

 

L’activité sportive est encore plus nécessaire par temps de confinement, juge Michel Savin. « Elle a un rôle préventif de l’obésité, des conduites à risque, des addictions et permet aux enfants et adolescents de garder une hygiène physique et une meilleure santé mentale », souligne le parlementaire. Ce alors même que « les capacités physiques des jeunes ont largement diminué ces dernières années ».

 

Florent Mathieu

 

Comptoir de prêt retour : reprise du prêt de documents dans les bibliothèques municipales de Grenoble le 27 mai 2020
commentez lire les commentaires
2098 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.