Vidéosurveillance et polices municipales: la Région adopte des "contrats régionaux de sécurité"

Violences conju­gales : Laurent Wauquiez lance un plan d’ur­gence régio­nal et obtient le SMS d’alerte au niveau national

Violences conju­gales : Laurent Wauquiez lance un plan d’ur­gence régio­nal et obtient le SMS d’alerte au niveau national

EN BREF — Alors que les inter­ven­tions des forces de l’ordre suite à des vio­lences conju­gales ont aug­menté de 30 % depuis le début de la période de confi­ne­ment, Laurent Wauquiez, pré­sident de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, lance un plan d’ur­gence pour les vic­times. Au pro­gramme : des places d’hé­ber­ge­ment sup­plé­men­taires et un sou­tien logis­tique aux asso­cia­tions. Il vient en outre d’ob­te­nir la mise en place d’une pla­te­forme d’envoi de SMS d’urgence au niveau national.

Depuis le début de la période de confi­ne­ment, les inter­ven­tions de police pour cause de vio­lences intra­fa­mi­liales ont aug­menté de 30 %, a fait savoir le minis­tère de l’Intérieur. De quoi inci­ter le Conseil régio­nal Auvergne-Rhône-Alpes à acti­ver un plan d’ur­gence pour les vic­times. « Notre devoir est de répondre au mieux à la détresse de ces femmes et de leurs enfants », a ainsi déclaré son pré­sident Laurent Wauquiez.

Le président de Région Laurent Wauquiez © Patricia Cerinsek - Place Gre'net

Confinement : un SMS d’ur­gence anti-vio­lences conju­gales Le pré­sident de Région Laurent Wauquiez. © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

Le plan en ques­tion ? La mise à dis­po­si­tion d’en­vi­ron 60 nou­veaux loge­ments d’ur­gence pour héber­ger les vic­times et leurs enfants, le tout avec une prise en charge des loyers et des besoins ali­men­taires, « en lien avec le tissu asso­cia­tif ». Les loge­ments viennent en com­plé­ment des 117 places d’hé­ber­ge­ment déjà finan­cées par la Région, qui s’est fixé pour objec­tif 300 loge­ments d’ici l’an­née 2021.

Mise à dis­po­si­tion des inter­nats de lycées pour les situa­tions d’urgence

Autres mesures : le conseil régio­nal annonce mettre à dis­po­si­tion des inter­nats de lycées (actuel­le­ment fer­més) à l’in­ten­tion des acteurs de la lutte contre les vio­lences conju­gales « afin d’accueillir en urgence les femmes vic­times et leurs enfants ». La Région finance éga­le­ment l’a­bon­ne­ment à une pla­te­forme de visio­con­fé­rence pour main­te­nir le lien entre asso­cia­tions et vic­times, « et per­mettre ainsi un meilleur accom­pa­gne­ment au quo­ti­dien ».

Manifestation de la Journée internationale des Droits des femmes 2019 à Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Confinement : un SMS d’ur­gence anti-vio­lences conju­gales Manifestation de la Journée inter­na­tio­nale des droits des femmes 2019 à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Enfin, la Région tra­vaille sur « un plan de com­mu­ni­ca­tion glo­bal […] pour favo­ri­ser la vigi­lance citoyenne et la prise en charge des situa­tions à risque ». Elle vient d’ob­te­nir ce mardi 31 mars la mise en place « d’une pla­te­forme d’envoi de SMS d’urgence », en plus des numé­ros d’ur­gence déjà exis­tants. Une piste rete­nue par le minis­tère de l’Intérieur suite à une sai­sine du gou­ver­ne­ment par Laurent Wauquiez.

ALERTE PAR SMS AU 114

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a annoncé la mise en place, dès ce mer­credi 1er avril, d’un dis­po­si­tif d’a­lerte à des­ti­na­tion des vic­times de vio­lences intra­fa­mi­liales durant cette période de confinement.

Celles-ci pour­ront désor­mais don­ner l’a­lerte grâce à un « simple texto » adressé au 114. Les opé­ra­teurs pré­vien­dront alors les forces de l’ordre et leur com­mu­ni­que­ront les coor­don­nées de la vic­time afin qu’elles puissent inter­ve­nir. « C’est un dis­po­si­tif qui est au départ porté par le CHU de Grenoble et est dédié aux per­sonnes sourdes et mal­en­ten­dantes […] », a pré­cisé Christophe Castaner. « [Le texto d’a­lerte] per­met d’ap­pe­ler au secours sans se faire entendre » par les auteurs de violences.

Christophe Castaner a par ailleurs sol­li­cité la pla­te­forme arre​tons​les​vio​lences​.gouv​.fr pour qu’elle puisse être éga­le­ment sai­sie par SMS à l’avenir.

Dès le début de la période de confi­ne­ment, la Ville de Grenoble a elle aussi annoncé un plan ren­forcé pour la prise en charge des femmes vic­times de vio­lences conju­gales, ainsi que de leurs enfants. Le maire de Grenoble Éric Piolle a ainsi fait savoir que plu­sieurs places d’hé­ber­ge­ment avaient été spé­ci­fi­que­ment réser­vées aux vic­times. Des places qui seraient com­plé­tées par des loge­ments en hôtel en cas de satu­ra­tion du réseau, a t‑il précisé.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Meurtre devant un bar à Grenoble : l’autre co-gérant de la bras­se­rie placé en garde à vue

FLASH INFO - Dix jours après le meurtre d'un homme de 68 ans, tué par balles devant un bar de la rue Ampère, à Grenoble, Lire plus

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Alan Confesson, président de la CCIAG et Frank Leroy, son directeur devant la centrale de chauffage Biomax sur la Presqu'île scientifique à Grenoble, mercredi 23 novembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
« On ne peut pas se pas­ser pour le moment du char­bon et du fioul » selon le pré­sident de la Compagnie de chauf­fage de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Pas très vertueux, le réseau de chauffage urbain du territoire grenoblois ? Au contraire, il n’a jamais été aussi vertueux, affirme Alan Confesson, Lire plus

Une "unité de sécurisation des transports" de la police nationale prochainement déployée sur Grenoble
Une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pro­chai­ne­ment déployée sur Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce la création d'une "unité de sécurisation des transports" dans le département. Ceci "dans le cadre de la Lire plus

Des « coups de pouce mobilité » en décembre sur Grenoble, avec gratuité des transports en commun deux samedis
Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

FLASH INFO - Comme chaque année, à l'approche de la période des fêtes, des temps de gratuité sont prévus sur le réseau de transport en Lire plus

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

FOCUS - La cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 25 novembre 2022, le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !