A Crolles, STMicro réduit la moitié de ses effectifs à la production jusqu'au 2 avril. Insuffisant pour la CGT qui réclame l'arrêt total de la production.

STMicroelectronics propose une prime, l’inspection du travail juge les mesures de protection insuffisantes

STMicroelectronics propose une prime, l’inspection du travail juge les mesures de protection insuffisantes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

DÉCRYPTAGE – À Crolles en Isère, le fabricant de puces électroniques STMicroelectronics instaure une prime de présence de 300 euros pour ses salariés mobilisés en pleine épidémie de Covid-19. Ce alors que la procédure d’alerte pour danger grave et imminent, activée par la CGT, vient d’être validée par l’Inspection du travail. Celle-ci juge en effet les mesures de protection prises sur le site encore insuffisantes.

 

 

ST: une prime mais des mesures de protection insuffisantes . Salariés en tenue à l'intérieur de l'usine STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic

Face à l’é­pi­dé­mie de Covid-19, STMicroelectronics à Crolles a dimi­nué sa pro­duc­tion de 50 % et mis en place des mesures de pré­ven­tion, tou­te­fois jugées insuf­fi­santes par l’ins­pec­tion du tra­vail. © Artechnic

Chez STMicroelectronics, les sala­riés en poste à la demande expresse de la direc­tion vont se voir attri­buer une prime men­suelle de 300 euros. Enfin, pas tous. Trois cents euros, c’est un maxi­mum. La prime, actée dans un accord signé le 25 mars der­nier entre la direc­tion du groupe franco-ita­lien de semi-conduc­teurs et deux orga­ni­sa­tions syn­di­cales, sera cal­cu­lée au pro­rata des jours travaillés *.

 

Une mesure de plus pour main­te­nir, coûte que coûte, la pro­duc­tion de puces élec­tro­niques, mal­gré l’é­pi­dé­mie de Covid-19.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 83 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Des professeurs d'EPS exigent plus d'heures et de postes. A l'initiative du Snep-FSU, des professeurs d'EPS ont organisé un rassemblement festif et revendicatif place de Verdun, ce 19 novembre 2021, pour demander notamment le passage à quatre heures d'EPS par semaine tout au long de la scolarité, mesure selon eux indispensable pour lutter contre la sédentarité croissante des élèves. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : des professeurs d’EPS demandent quatre heures de sport par semaine pour tous les élèves

FOCUS - Une bonne vingtaine de professeurs d’EPS ont participé, ce vendredi 19 novembre 2021 dans Grenoble, à un rassemblement festif et revendicatif à l’initiative Lire plus

A l'appel de la CGT, des agents du Crous Grenoble Alpes ont débuté une grève de la faim ce lundi 20 septembre 2021, devant la Maison des étudiants, pour dénoncer notamment de "graves dysfonctionnements" internes. © Manuel-Pavard-Place-Grenet
Des agents du Crous Grenoble Alpes entament une grève de la faim à l’appel de la CGT

DÉCRYPTAGE - Des agents du Crous Grenoble Alpes ont commencé une grève de la faim à l'appel de la CGT, ce lundi 20 septembre 2021, Lire plus

Retour à l'école : des enseignants inquiets pour l'avenir
Des enseignants de l’Isère dénoncent les conditions du retour à l’école et s’inquiètent pour l’avenir

  EN BREF -  Le Syndicat national unifié des directeurs, instituteurs et professeurs des écoles (Snudi-FO) de l'Isère a dénoncé, ce mercredi 10 juin, les Lire plus

A Crolles, STMicro réduit la moitié de ses effectifs à la production jusqu'au 2 avril. Insuffisant pour la CGT qui réclame l'arrêt total de la production.
Salariés de ST exposés au Covid-19 à Crolles ? La CGT active la procédure d’alerte

  FOCUS - Chez STMicroelectronics (ST) Crolles, la CGT vient d'activer la procédure d'alerte pour danger grave et imminent. Le syndicat réclame l'arrêt total et Lire plus

Personnels hospitaliers et usagers se sont mobilisés devant le groupe hospitalier mutualiste jeudi 30 janvier pour dénoncer la vente au privé lucratif. © Anissa Duport-Levanti
Vente du Groupe hospitalier mutualiste : salariés, patients et acteurs politiques se mobilisent

  FOCUS - Salariés et usagers se mobilisent pour "sauver" le Groupement hospitalier mutualiste (GHM) de la vente au privé lucratif. Une mobilisation soutenue par Lire plus

Lancement officiel de l’institut d’intelligence artificielle « MIAI Grenoble Alpes » le 6 juin 2019

FIL INFO - Le 6 juin prochain, durant l’événement international « Global Challenges Science Week », l’Université Grenoble Alpes va lancer officiellement l’Institut interdisciplinaire d’intelligence artificielle (3IA) Lire plus

Flash Info

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin