Sud-PTT Isère-Savoie accuse La Poste d’envoyer « les précaires au charbon » via la sous-traitance

sep article



 

FIL INFO — Le syndicat Sud-PTT Isère-Savoie interpelle (encore) la direction de La Poste, cette fois sur la question des sous-traitants. En cause ? Le centre Coliposte de Grenoble, fermé à la suite de l’apparition de cas de coronavirus… Sauf pour les sous-traitants toujours en charge de la distribution des colis, affirme Sud.

 

 

En cette période de confi­ne­ment face au coro­na­vi­rus, le rythme de La Poste semble plus mar­qué par les com­mu­ni­quées de Sud-PTT Isère-Savoie que par les tour­nées des fac­teurs. Après avoir dénoncé un manque de pro­tec­tion des per­son­nels, demandé la fer­me­ture de cer­tains centres cour­rier ou appelé à prio­ri­ser les cour­riers et colis, le syn­di­cat attaque désor­mais la direc­tion sur son recours à la sous-trai­tance.

 

Centre Coliposte de Grenoble © Google Maps

Centre Coliposte de Grenoble. © Google Maps

 

En ligne de mire ? L’agence Coliposte de Grenoble, « fer­mée comme la plu­part des centres cour­rier, sauf pour les sous-trai­tants », écrit le syn­di­cat dans un com­mu­ni­qué en date du 25 mars. Alors que, selon Sud-PTT, des cas de Covid-19 serait signalé dans le centre, « La Poste envoie des pré­caires au char­bon plu­tôt que de prendre le temps de dés­in­fec­ter les locaux ». Et les syn­di­ca­listes d’ac­cu­ser le groupe de vou­loir « dis­tri­buer les colis coûte que coûte ».

 

 

Des cas de Covid chez les sous-traitants ?

 

Pire encore, affirme Sud-PTT : « Deux nou­veaux cas sus­pects sont appa­rus chez les sous-trai­tants et inté­rims, aucune mesure d’é­car­te­ment des poten­tiels sujets contacts n’est mise en place par leurs employeurs res­pec­tifs ». De quoi mettre en dan­ger tout un centre, alors que « per­sonne ne sait com­bien de temps le virus peut res­ter sur des sur­faces sèches ». Le tout avec des absences au sein du per­son­nel de net­toyage.

 

Sud-PTT accuse La poste de sacrifier les sous-traitants. Bureau de Poste à Grenoble © Place Gre'net

Bureau de Poste à Grenoble. © Place Gre’net

 

« Le repré­sen­tant Sud a déposé un droit d’a­lerte CHSCT », sou­ligne encore le syn­di­cat. Qui demande une fer­me­ture du centre et une mise en qua­tor­zaine pour l’en­semble des sala­riés, une réor­ga­ni­sa­tion du tra­vail et une réduc­tion des effec­tifs, ainsi que la dis­tri­bu­tion du cour­rier uni­que­ment de pre­mière néces­sité. Sollicitée par Place Gre’net, La Poste n’a pas donné suite à notre demande de réac­tion.

 

Florent Mathieu

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
4309 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. SUD-PTT va ouvrir nos cour­riers pour savoir s’ils sont « de pre­mière néces­sité » ??!
    Au secours, la CNIL !

    sep article