Le centre courrier de Moirans en activité réduite après des suspicions de cas de coronavirus

sep article

Fête comme chez vous Ville de Grenoble

 

EN BREF – Suite du bras-de-fer entre la direction régionale de La Poste et Sud-PTT Isère-Savoie. Alors que le centre courrier de Moirans doit réduire son activité suite à la découverte de possibles cas de coronavirus au sein du personnel, le syndicat estime que les mesures prises ne l’ont été qu’à la suite de nombreuses interpellations. Et demande aujourd’hui une réduction drastique de l’activité de l’ensemble des bureaux de poste.

 

 

Depuis ce lundi 23 mars, les habitants de six communes de l’Isère ne reçoivent plus de courrier ni de colis. Et ce pour une durée indéterminée. Les communes en question ? Saint-Aupre, Saint-Étienne-de-Crossey, La-Sure-en-Chartreuse, Moirans, Saint-Jean-de-Moirans et Voreppe. En cause, explique La Poste : « Un fort taux d’absentéisme dû à un grand nombre d’agents gardant leurs enfants à la maison et au confinement d’agents malades ou non », au centre de Moirans.

 

Des membres du personnel du centre courrier de Moirans s'étaient rassemblés sur le parking pour manifester leur droit de retrait © Sud-PTT Isère-Savoie

Des membres du personnel du centre courrier de Moirans assemblés sur le parking pour manifester leur droit de retrait. © Sud-PTT Isère-Savoie

 

Mercredi 18 mars, le syndicat Sud-PTT Isère-Savoie a en effet annoncé un droit de retrait des personnels du bureau de poste, suite à des suspicions de cas de coronavirus. Une situation qui n’a entraîné « aucune réaction de la direction », selon les syndicalistes. Piquée au vif, La Poste réplique en affirmant que « des mesures préventives avaient d’ores et déjà été mises en place dès le 17 mars ». Et ceci avant la tenue d’un CHSCT extraordinaire.

 

 

Sud-PTT vante la mobilisation au centre courrier de Moirans

 

Les conclusions du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ? « Le dédoublement de la phase de tri, afin que les agents ne soient pas en contact rapproché, ou encore le placement de façon préventive en quatorzaine de 10 agents », écrit La Poste. Et celle-ci d’affirmer : « Face à cette situation inédite, La Poste adapte en permanence ses organisations de travail, en concertation avec les médecins du travail et les représentants du personnel. »

 

La Poste conteste ne pas prendre suffisamment en compte la sécurité de ses personnels © Place Gre'net

La Poste conteste ne pas prendre suffisamment en compte la sécurité de ses personnels. © Place Gre’net

 

Pour Sud-PTT, c’est une victoire. « Cette décision fait suite à un droit de retrait massif des agents, conscients du développement de cas suspects dans le centre », écrit le syndicat. Une décision qui, selon lui, a mis du temps à faire son chemin. Outre le droit de retrait des personnels, le syndicat évoque ainsi « une alerte pour danger grave et imminent », une intervention de l’inspection du travail et une mise en demeure de l’avocate de Sud.

 

Depuis le début des mesures de confinement, le syndicat Sud-PTT n’a de cesse d’accuser La Poste de ne pas prendre suffisamment en cause la sécurité sanitaire de ses personnels. « L’employeur a mis en œuvre les dispositions prévues […] visant à protéger la santé et à assurer la sécurité de son personnel », rétorque la direction. Tout en faisant valoir « son rôle de maintenir le lien et les contacts entre les concitoyens, au moment où ils en ont le plus besoin. »

 

 

Limiter l’activité des bureaux… aux seuls retraits d’espèces

 

Sud-PTT Isère-Savoie n’en appelle pas moins à réduire fortement l’activité des bureaux de poste. « Nul besoin de délivrer des lettres ou des colis sans connaître exactement les risques de contamination par ce virus qui pourrait survivre jusqu’à 24 heures sur le carton et plusieurs jours sur le plastique », estime l’organisation syndicale. Pour qui les opérations doivent se limiter au plus strict minimum, autrement dit au retrait d’espèces.

 

Sud-PTT préconise de limiter les activités des bureaux de poste aux seuls retraits d'espèces © Florent Mathieu - Place Gre'net

Sud-PTT préconise de limiter les activités des bureaux de poste aux seuls retraits d’espèces. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Pas de commercial en pleine crise sanitaire, recentrons-nous sur les services nécessaires », prône ainsi le syndicat. Qui considère « irresponsable de continuer à distribuer des commandes non essentielles ». Le tout via des sites de commerce en ligne qui devraient, à ses yeux, purement et simplement fermer. Et d’appuyer son propos en rappelant que d’autres distributeurs de colis ont suspendu leurs services, à commencer par Mondial Relay.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
3279 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. c’est inadmissible OK il y a eu un cas mais les autres personnes peuvent continuer à travailler si elles ne sont pas contaminées. Nous comprenons que vous puissiez avoir peur mais prenez exemple sur les caissières des super marchés, les soignants, qui sont beaucoup plus exposés que vous.
    De plus vous êtes un service public ……..
    Nous nous occupons de personnes âgées et nous sommes confrontés au virus lorsque nous allons faire leur courses pourtant nous le faisons.
    Nous avons besoin que le courrier soit distribué, que les guichet bancaire soient approvisionnés pour les personnes qui n’ont pas de carte bancaire etc…..
    Nous comptons sur vous.
    Cordialement

    sep article
  2. Et ils font leurs courses où les caissières et employés travaillent
    Pas de honte

    sep article
  3. 30 mars toujours pas de courrier dans la boite à Voreppe… On peut raisonablement penser que les courriers qui sont en attente depuis plus de 15 jours dans le centre de tri ne présentent plus de risque pour nos postiers !!! Je comprends le droit de retrait pour certaines situations mais en l’occurence pourquoi seul le centre de tri de Moirans fait valoir ce droit alors que les autres centres sont opérationnels. Je trouve scandaleux et indécent en ces jours où des millions de personnes continuent de travailler pour le bien de tous (Caissières, livreurs, personnels hospitaliers, agent de l’état…) que la seule réponse que vous apportiez est le refus d’effectuer votre mission !!! Il y a des solutions, des centaines de postiers le prouvent tous les jours et continuent de faire courageusement leur travail. Merci à eux et honte à vous.

    sep article
  4. Habitant Voreppe, je n’ai plus de courrier depuis le 18 mars… et j’aimerais savoir si nous allons bientôt être desservis. Quid des factures à payer? Le bureau de poste est fermé et je ne sais pas si la boite aux lettres est relevée!!!!!

    En espérant avoir une réponse (je n’y crois pas beaucoup, mais sait-on jamais)

    sep article