Coronavirus : l’État et la Métro détaillent des premières mesures de soutien aux entreprises

sep article



 

Alors que le président de la République a annoncé débloquer 300 milliards d’euros pour soutenir les acteurs économiques face à la crise du coronavirus, les services préfectoraux de l’Isère mais aussi la Métropole de Grenoble ont dévoilé les premières mesures d’aide ou d’accompagnement mises en place.

 

 

Trois cent mil­liards d’eu­ros. Telle est la somme que le pré­sident de la République a annoncé pro­vi­sion­ner pour accom­pa­gner les acteurs éco­no­miques dans la crise du coro­na­vi­rus. « Aucune entre­prise, quelle que soit sa taille, ne sera livrée au risque de faillite. Aucune Française, aucun Français, ne sera laissé sans res­sources », a pro­mis Emmanuel Macron lors de sa deuxième inter­ven­tion au soir du 16 mars 2020.

 

La Chambre de commerce et d'industrie de Grenoble a ouvert une adresse mail pour répondre aux questions des entreprises © Florent Mathieu - Place Gre'net

La Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Grenoble a ouvert un cour­riel pour répondre aux ques­tions des entre­prises. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les pre­mières mesures d’ores et déjà en place ? « Des délais de paie­ment d’é­chéances sociales ou fis­cales », « un sou­tien de l’État et de la Banque de France (média­tion du cré­dit) pour négo­cier avec sa banque un rééche­lon­ne­ment des cré­dits ban­caires » ou encore « la recon­nais­sance par L’État du coro­na­vi­rus comme un cas de force majeure pour ses mar­chés publics », détaille la pré­fec­ture de l’Isère.

 

 

La Métropole « aux côtés des acteurs économiques »

 

Les ser­vices de l’État men­tionnent encore « la mobi­li­sa­tion de BPIFrance pour garan­tir des lignes de tré­so­re­rie ban­caires dont les entre­prises pour­raient avoir besoin à cause de l’épidémie ». Voire des remises d’im­pôts directs pour les situa­tions les plus dif­fi­ciles, après exa­men indi­vi­dua­lisé de la demande. Pour plus d’in­for­ma­tions, la pré­fec­ture invite à s’a­dres­ser par cour­riel à la Direccte, aux CCI ou aux Chambres des métiers de l’ar­ti­sa­nat.

 

État, Métro : premières mesures de soutien aux entreprises

Christophe Ferrari, pré­sident de la Métro (au centre), entouré de Guy Jullien, vice-pré­sident délé­gué au Commerce, et Marie-José Salat, vice-pré­si­dente délé­guée à l’Économie. © Place Gre’net

 

À l’é­chelle locale, la Métropole de Grenoble annonce elle aussi prendre des mesures pour se tenir « aux côtés des acteurs éco­no­miques » du ter­ri­toire. « Tout est actuel­le­ment mis en œuvre afin de main­te­nir la conti­nuité de la chaîne comp­table et finan­cière métro­po­li­taine et, ainsi, sou­te­nir la tré­so­re­rie des entre­prises », écrit la Métro en dévoi­lant ses pre­miers dis­po­si­tifs. Ces der­niers seront sus­cep­tibles d’être com­plé­tés « au fur et à mesure de l’é­vo­lu­tion de la situa­tion ».

 

Première piste ? « D’ores et déjà, la per­cep­tion de la taxe de séjour est sus­pen­due en sou­tien au sec­teur de l’hôtellerie ». En atten­dant des exo­né­ra­tions ou des sus­pen­sions de loyers pour les com­merces contraints à la fer­me­ture, qui seront pro­po­sées au Conseil métro­po­li­tain « dès que pos­sible ». Enfin, « la Métropole main­tien­dra son sou­tien aux orga­ni­sa­teurs d’événements en dépit de leur annu­la­tion dès lors que des dépenses ont été enga­gées ».

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2314 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.