Préfecture, Pôle Emploi, transports… Quels services fonctionnent encore en Isère malgré le Covid-19 ?

sep article

Notre indépendance c

 

FOCUS – La crise du coronavirus Covid-19 frappe désormais les services publics de l’Isère. La préfecture annonce fermer ses services d’accueil du public à Grenoble, comme à Vienne et La-Tour-du-Pin, tandis que la Direccte prend une mesure similaire sur ses sites de Grenoble, Vienne et Bourgoin-Jallieu. Pôle Emploi annule ses réunions et ses ateliers, en conseillant fortement aux demandeurs d’emploi de privilégier le téléphone ou le mail.

 

 

Quels ser­vices res­tent acces­sibles sur fond de crise du coro­na­vi­rus ? Alors que le pre­mier ministre a décrété la fer­me­ture d’un grand nombre de com­merces afin de ten­ter d’en­rayer la pro­pa­ga­tion du covid-19, les ser­vices de l’État com­mu­niquent sur leurs propres condi­tions d’ou­ver­ture. À com­men­cer par la pré­fec­ture de l’Isère, qui annonce fer­mer ses portes à comp­ter du lundi 16 mars, et ce jus­qu’à nou­vel ordre.

 

Crise du Covid-19. La préfecture de l'Isère à Grenoble @ Léo Graff - Place Gre'net

La pré­fec­ture de l’Isère à Grenoble. @ Léo Graff – Place Gre’net

 

« Compte-tenu de la situa­tion sani­taire en France et des mesures prises par le gou­ver­ne­ment aux fins de lut­ter contre le coro­na­vi­rus Covid-19, les accueils géné­raux du public de la pré­fec­ture de l’Isère et des sous-pré­fec­tures de Vienne et La-Tour-du-Pin seront fer­més », font ainsi savoir les ser­vices pré­fec­to­raux. « Pour ce qui concerne les accueils de publics étran­gers, seules les demandes d’a­sile pour­ront être reçues », com­plètent-ils.

 

 

Pôle Emploi annule rendez-vous et ateliers pour cause de Covid-19

 

Même tona­lité et même for­mu­la­tion du côté de la Direction régio­nale des entre­prises, de la concur­rence, de la consom­ma­tion, du tra­vail et de l’emploi (Direccte) : « Les accueils du public de l’unité dépar­te­men­tale de l’Isère de Grenoble et des sites déta­chés de Bourgoin-Jallieu et de Vienne sont fer­més à comp­ter du lundi 16 mars et ce jusqu’à nou­vel ordre ». Le stan­dard télé­pho­nique reste, pour sa part, ouvert du lundi au ven­dredi.

 

19Agence Pôle Emploi rue d'Arménie à Grenoble. © Léa Raymond - Place Gre'net

Agence Pôle Emploi rue d’Arménie à Grenoble. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Une situa­tion qui pour­rait poser pro­blème au moment où de nom­breuses entre­prises sont contraintes de fer­mer leurs portes, voire d’a­voir recours au chô­mage par­tiel pour leurs sala­riés… « Pour répondre aux inter­ro­ga­tions des sala­riés et des entre­prises quant aux mesures de pré­cau­tions et au droit du tra­vail », la Direccte ren­voie donc vers une page de son site Internet. Une adresse mail per­met éga­le­ment de poser ses ques­tions, à condi­tion de lais­ser son numéro de télé­phone.

 

Du côté de Pôle Emploi, la direc­tion régio­nale Auvergne-Rhône-Alpes annonce que « toutes les invi­ta­tions à se rendre en agence pour un entre­tien, un ate­lier ou une for­ma­tion, sont annu­lées ». Et invite for­te­ment les deman­deurs d’emploi à pri­vi­lé­gier le 3949 ou le cour­riel. En cas d’im­pos­si­bi­lité, « ils peuvent venir en agence qui s’organisera pour les accueillir ou leur pro­po­ser un ren­dez-vous, tout en res­pec­tant les gestes bar­rière pour pré­ser­ver la santé de tous », assure la direc­tion.

 

Les déchèteries sont également fermées au public DR

Les déchè­te­ries sont éga­le­ment fer­mées au public DR

D’autres ser­vices du quo­ti­dien sont pour leur part tou­chés. À com­men­cer par les déchè­te­ries : la Métropole de Grenoble annoncent en effet que celles-ci sont fer­mées au public « jus­qu’à nou­vel ordre ». Il en va de même pour les espaces publics et les équi­pe­ments spor­tifs, concer­nés par les fer­me­tures sur l’en­semble du ter­ri­toire. L’accès aux ser­vices d’ac­cueil des dif­fé­rentes col­lec­ti­vi­tés sont éga­le­ment annu­lés.

 

 

Les transports, encore en activité

 

Quel état des lieux pour les trans­ports publics ? Pour le moment, la Tag n’in­dique pas de grands chan­ge­ments sur son tra­fic. Trams et bus cir­culent « presque nor­ma­le­ment », avec quelques res­tric­tions comme l’in­ter­dic­tion de mon­ter par la porte avant du bus, ou la sus­pen­sion de la vente de tickets Tag dans les véhi­cules. Une mesure au demeu­rant jugée insuf­fi­sante par la Confédération géné­rale du tra­vail.

 

Crise du covid-19. Le réseau Citiz reste en activité © Manon Heckmann - Place Gre'net

Le réseau Citiz reste en acti­vité © Manon Heckmann – Place Gre’net

Quid du Grésivaudan ? « En res­pect de l’allocution du pré­sident de la République […] et notam­ment de la demande de main­tien des trans­ports publics afin de per­mettre le bon fonc­tion­ne­ment du sys­tème de soins, les lignes régu­lières et sai­son­nières sont main­te­nues », informe Tougo. En revanche, et en toute logique suite à la déci­sion de fer­mer les éta­blis­se­ments, les trans­ports sco­laires sont sus­pen­dus jus­qu’à nou­vel ordre.

 

Autre solu­tion de mobi­lité : l’autopartage. La société Citiz, qui compte la Ville de Grenoble parmi ses socié­taires, annonce main­te­nir son ser­vice « pour les dépla­ce­ments indis­pen­sables ».

 

Non sans don­ner, en plus des gestes bar­rières d’u­sage, une ferme recom­man­da­tion à ses usa­gers : « Avant de mon­ter dans une voi­ture et en fin de loca­tion, net­toyez-vous les mains à l’eau chaude et savon ou avec une solu­tion hydro­al­coo­lique. »*

 

Florent Mathieu

 

* Suite aux nou­velles mesures de confi­ne­ment, Citiz a modi­fié sa poli­tique de fonc­tion­ne­ment. « Nous appli­que­rons notam­ment une “période tam­pon” de 6 heures entre deux loca­tions (durant laquelle la voi­ture ne sera pas dis­po­nibles à la loca­tion) afin de limi­ter le risque de trans­mis­sion du virus », fait savoir la société. Qui rap­pelle la néces­sité des gestes bar­rières… et celle de dis­po­ser d’une attes­ta­tion pour pou­voir jus­ti­fier de son dépla­ce­ment. (Note rajou­tée le 18 mars 2020).

 

 

LES LIEUX DE CULTE EUX AUSSI TOUCHÉS PAR LA CRISE DU COVID-19

 

Si les cultes ne sont pas des ser­vices publics dans la France de 1905, ils n’en concernent pas moins un cer­tain nombre de citoyens et sont, eux aussi, tou­chés par la crise du coro­na­vi­rus. Le Conseil des imams de l’Isère (CII) annonce ainsi « la sus­pen­sion de l’en­semble des acti­vi­tés cultuelles et cultu­relles dans les mos­quées de l’Isère ». Avant d’in­vi­ter les fidèles « à prier pour la pro­tec­tion de tous nos com­pa­triotes contre cette épi­dé­mie ».

 

Comme les autres lieux de culte musulmans de l'Isère, la mosquée d'Échirolles n'accueille plus de fidèles jusqu'à nouvel ordre © Florian Espalieu - Place Gre'net

Comme les autres lieux de culte musul­mans de l’Isère, la mos­quée d’Échirolles n’ac­cueille plus de fidèles jus­qu’à nou­vel ordre. © Florian Espalieu – Place Gre’net

 

Même pré­cau­tion côté rab­bi­nat de Grenoble : « L’ensemble des acti­vi­tés, ensei­gne­ments, offices et céré­mo­nies orga­ni­sés dans nos lieux de culte (…) sont sus­pen­dus jus­qu’à nou­vel ordre ». Sur Facebook, le rab­bin Nissim Sultan reprend à son compte une inter­ven­tion du rab­bin David Yossef, qui déclare (en hébreu) : « Que cha­cun rentre chez soi. Il est incon­ce­vable de pré­fé­rer des consi­dé­ra­tions pseudo pro­phé­tiques aux pré­co­ni­sa­tions de la méde­cine et des États. »

 

Le dio­cèse de Grenoble-Vienne n’est pas en reste. « Le Premier ministre vient à l’ins­tant d’annoncer l’interdiction de tout ras­sem­ble­ment dans les lieux de culte à par­tir de ce soir et jusqu’à nou­vel ordre. Les messes ne peuvent donc plus être célé­brées à comp­ter de minuit. Les églises peuvent en revanche res­ter ouvertes mais sans ras­sem­ble­ment », fait savoir l’au­to­rité catho­lique sur son site Internet, à la suite de l’in­ter­ven­tion d’Édouard Philippe.

 

commentez lire les commentaires
4176 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.