Moirans : vers une triangulaire au deuxième tour, avec Valérie Zulian en tête

sep article



 

FIL INFO – À Moirans, en Isère, Valérie Zulian, candidate d’Osons Moirans (liste plutôt à gauche mais sans étiquette officielle) arrive en tête. Elle se place avec 36,11 % devant François Ferrante, sans étiquette et poulain du maire sortant Gérard Simonet divers droite (33,95 %). Gilles Julien (ex-UMP), de la liste sans étiquette Tous concernés (29,94 %) décroche la troisième place.

 

 

Valérie Zulian, Boubella Djamila, Cussac Maryvonne, Nardin Marie-Christine, Pellat Xavier, Alapetite Julien, Akuyrek Mustapha, Amari Kader, Auclair Simon, Belmudes Nadine, Boué Nathalie, Brunet-Jailly Claudine, Gourdain Guillaume, Leroy Luc, Lombardo Joséphine, Quinard Cyril, Rossetto-Giaccherino Christine, Russier Alain, Tete Christine et Tete Gérard.

Valérie Zulian (en rouge et noir) et ses colis­tiers DR

C’est donc Valérie Zulian, 56 ans, tête de liste d’Osons Moirans sans éti­quette mais pen­chant à gauche, qui rem­porte le pre­mier tour des élec­tions dans la com­mune de Moirans (8 042 habi­tants).

 

Ses élec­teurs ont plé­bis­cité son pro­gramme, axé sur l’en­vi­ron­ne­ment, le lien social, les soli­da­rité et la par­ti­ci­pa­tion citoyenne.

 

 

Valérie Zulian a aussi profité de la fracture de la majorité

 

Valérie Zulian crée bel et bien la sur­prise en devan­çant François Ferrante, le pou­lain du maire sor­tant, Gérard Simonet (divers droite). Rappelons qu’en 2014, ce der­nier avait été élu, dès le pre­mier tour, avec 55,80 % des suf­frages.

 

François Ferrante, candidat à Moirans et candidat aux municipales de 2020. © Patricia Gastineau - Place Gre'net

François Ferrante, can­di­dat aux muni­ci­pales de 2020 à Moirans. © Patricia Gastineau – Place Gre’net

Conseillère muni­ci­pale de l’op­po­si­tion depuis 2014, la gagnante du pre­mier tour est cadre de la fonc­tion publique. Avec 36,11 %, Valérie Zulian dépasse tou­te­fois seule­ment d’une courte tête François Ferrante, qui recueille 33,95 % avec la liste Moirans ma ville.

 

Retraité, ex-cadre de Schneider Electric, François Ferrante, 65 ans, est pour sa part conseiller de la majo­rité depuis quatre man­dats suc­ces­sifs.

 

Adoubé par le maire sor­tant Gérard Simonet (divers droite) dont il conserve un tiers des colis­tiers, François Ferrante n’a pas, semble-t-il, béné­fi­cié de cet avan­tage.

 

Arrive en troi­sième posi­tion de ce pre­mier tour, avec un score hono­rable de 29,94 %, Gilles Julien, 49 ans, employé logis­tique et consul­tant de pro­fes­sion, tête de la liste de Tous concer­nés. Ce can­di­dat (ex-UMP) occu­pait son deuxième man­dat dans les rangs de la majo­rité, en tant que conseiller muni­ci­pal en charge des grands pro­jets.

 

 

Vers une triangulaire

 

En toute logique, on devrait se diri­ger vers une tri­an­gu­laire pour le deuxième tour, à moins d’un hypo­thé­tique rap­pro­che­ment des listes de François Ferrante et de Gilles Julien. Autre ensei­gne­ment d’im­por­tance de la soi­rée : le taux de par­ti­ci­pa­tion de seule­ment 39,63 % contre 58,40 % en 2014 à Moirans. La crise sani­taire a, comme ailleurs, dis­suadé un cer­tain nombre d’é­lec­teurs d’al­ler voter.

 

Séverine Cattiaux

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
2284 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.