Sassenage : le maire sortant Christian Coigné en difficulté face à deux listes de gauche qui pourraient faire alliance

sep article

 

FIL INFO – Le maire sortant de Sassenage, le centriste Christian Coigné, n’a pas réussi son pari : celui d’être élu, pour la quatrième fois sur cette commune aux portes de Grenoble, et ce dès le premier tour, ce 15 mars 2020. Un second tour qui pourrait lui être fatal si les deux listes de gauche venaient à faire alliance.

 

 

Le maire de Sassenage, accusé d'avoir favorisé sa fille dans l'attribution d'un logement d'urgence sera jugé le 9 juin 2020 pour prise illégale d'intérêts.

Le maire sor­tant Christian Coigné devra pas­ser le bar­rage du second tour, et une poten­tielle alliance à gauche, pour être réélu © Nils Louna

Le maire sor­tant de Sassenage, le cen­triste Christian Coigné, n’a pas réussi son pari : celui de l’emporter dès le pre­mier tour de ces élec­tions muni­ci­pales, ce dimanche 15 mars.

 

Maire depuis 2001, celui qui est aussi vice-pré­sident du Département de l’Isère, espé­rait, non sans un brin de pro­vo­ca­tion, régler la ques­tion en un tour. Mais sur sa gauche, les deux listes ont entravé sa marche en avant.

 

Et notam­ment la liste emme­née par un nou­veau-venu sur la scène poli­tique et élec­to­rale locale. Avec près de 20 % des voix (19,24 % exac­te­ment), Sassenage en tran­si­tion emme­née par l’é­co­lo­giste Farid Benzakour – sou­tenu par Europe éco­lo­gie – Les Verts – a gri­gnoté des voix. À droite. Mais aussi à gauche, sur l’é­lec­to­rat de Yannick Belle.

 

 

Une alliance probable des deux listes de gauche

 

L’ex-socia­liste, can­di­dat en 2014 et chef de file de l’op­po­si­tion muni­ci­pale depuis, est à un peu moins de dix points de Christian Coigné (44,97 % des voix). Avec 35,78 % des voix, il perd quelques points par rap­port au scru­tin de 2014 (avec 39,59 % des voix).

 

Mais il pour­rait damer le pion au maire sor­tant s’il par­ve­nait à scel­ler une alliance avec Farid Benzakour. Une éven­tua­lité très pro­bable, tant les deux listes par­tagent de points com­muns. Et si Yannick Belle arrive à faire accep­ter à ses futurs colis­tiers la pré­sence de Jean-Pierre Arroyo sur sa liste. Le Sassenageois est aussi le sup­pléant de la dépu­tée LREM de l’Isère Émiliie Chalas.

 

Patricia Cerinsek

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2880 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.