Épidémie de coronavirus : les scolaires expérimentent l’école à la maison, à l’exception des enfants du personnel “prioritaire”

sep article

Aides aux entreprises bis - La Metro -05/2020

 

FOCUS –  Du lundi 16 mars jusqu’aux prochaines vacances au moins, tous les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants scolarisés en France ont école à la maison. Soit 640 000 jeunes — rien que pour l’académie de Grenoble –, confinés à domicile… Avec des exceptions toutefois pour les enfants du personnel “prioritaire”. Une situation inédite que l’académie entend gérer au mieux.

 

 

Fermés aux élèves pour cause d'épidémie de coronavirus, tous les établissements scolaires sont, cependant, maintenus ouverts, notamment pour accueillir les enfants des personnels soignants, samedi 14 mars 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

École à la maison obligatoire : fermés aux élèves pour cause d’épidémie de coronavirus, tous les établissements scolaires sont, cependant, maintenus ouverts, notamment pour accueillir les enfants des personnels soignants. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

A compter de ce lundi 16 mars, les écoles, collèges, lycées et universités sont fermés aux scolaires, à l’exception des enfants des personnels soignants.

 

Une situation qui devrait perdurer jusqu’aux prochaines vacances, selon Hélène Insel, rectrice de l’académie de Grenoble. Qui ajoute, toutefois, prudemment : « La situation peut changer d’ici un mois. A ce stade les examens ne sont pas impactés, mais on se prépare à cette éventualité. » Des propos corroborés ce dimanche 15 mars, par les déclarations de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale.

 

 

Service minimum et « permanences » dans les établissements

 

Fermés aux élèves pour cause d’épidémie, les établissements scolaires demeureront toutefois ouverts pour différentes raisons. D’abord, en vue d’assurer un service minimum d’accueil pour les enfants des personnels dits prioritaires (soignants, salariés des agences de santé etc.).

 

Une partie de la direction et du personnel administratif devrait, en théorie, être à son poste, pour continuer, au ralenti certes, ses tâches habituelles. Les familles devraient ainsi pouvoir contacter par téléphone les équipes sur place.

 

L'école Vaillant Couturier à Echirolles. © Thomas Courtade - Place Gre'net

L’école Vaillant Couturier à Echirolles. © Thomas Courtade – Place Gre’net

Les établissements sont également maintenus ouverts pour la tenue des réunions pédagogiques, et des conseils de classe, cite pèle-mêle la rectrice. Même si les déclarations du ministre Blanquer, ce dimanche, instillent fortement le doute à ce sujet…

 

Quoi qu’il en soit, les équipes éducatives devront, d’une manière ou d’une autre, se coordonner, derechef, sur la prise en main des « espaces numériques de travail » installés dans tous les établissements. Les professeurs pourront, selon leur choix, travailler à domicile ou sur place.

 

Enfin des « permanences » seront assurées dans les établissements, pour accueillir « les parents inquiets désireux de rencontrer les professeurs pour évoquer le cas de leur enfant », affirme la rectrice. Il faut tenir compte du fait que 5 % de familles à l’échelle nationale ne disposent pas d’ordinateurs à la maison, voire pas de connexion Internet. Les parents pourront récupérer des documents lors de ces créneaux.

 

 

 

ÉCOLE MAINTENUE « EN PETITS GROUPES » POUR LES ENFANTS DES PERSONNELS SOIGNANTS 

 

Activités organisées par la Ville d'Eybens durant les temps périscolaires. DR

DR

Afin que les médecins, infirmiers, pharmaciens, aides-soignants, etc. puissent rester sur le pont et gérer la crise sanitaire au mieux, les enfants de ces professionnels n’auront pas école à la maison. Ils vont pouvoir continuer à se rendre dans leur établissement habituel, au moins « lundi et mardi » précise la rectrice.

 

Au delà, l’organisation pourrait changer, avance Hélène Insel. Tandis que leurs camarades seront à la maison, ces enfants seront accueillis « en petit groupe de 8 à 10 élèves ». Ces enfants n’auront pas droit pour autant à des cours classiques, mais suivront, eux aussi, leurs apprentissages sur un ordinateur. A la différence des élèves à la maison, ils seront guidés par un enseignant sur place.

 

Pour cause de coronavirus, c'est école à la maison

Fermeture, lundi, des #écoles, #collèges et #lycées pour cause de #coronavirus. Mais ce n'est pas les vacances pour autant ! Devoirs, cours et classes virtuelles sont au programme…Seuls les enfants des personnels soignants retourneront en classe. #Interview de la Rectrice de l'académie de #Grenoble, Hélène Insel #MaClasseALaMaison #covid19

Publiée par Place Gre'net sur Vendredi 13 mars 2020

 

 

La continuité pédagogique relève du ressort de chaque établissement

 

Pour les élèves confinés à la maison, « ce ne sont pas les vacances, souligne bien, Hélène Insel. Les apprentissages vont continuer et nous sommes tous très mobilisés pour assurer la continuité pédagogique ». C’est, par conséquent, à distance que les enfants vont poursuivre leurs cours.

 

Epidémie de coronavirus oblige, écoliers, collégiens, lycéens, étudiants sont confinés à la maison et suivent leurs cours et apprentissages à distance © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Épidémie de coronavirus oblige, écoliers, collégiens, lycéens, étudiants sont confinés à la maison et suivent leurs cours et apprentissages à distance © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Comment tout cela va prendre tournure ? Les élèves vont recevoir au fur et à mesure des jours qui vont suivre, des consignes et les documents de leurs professeurs, via les plateformes dédiées. Les élèves et équipes pédagogiques pourront également s’appuyer sur les ressources du site «Ma classe à la maison» élaboré par le Centre National d’Enseignement à Distance (Cned).

 

Par le truchement de cette plateforme, des « classes virtuelles » pourront être organisées, laisse entendre la rectrice. Il n’y a aucun risque de saturation de cette plateforme pouvant, à la connaissance de la rectrice, supporter 15 millions de connexions simultanées.

 

Au demeurant, la manière de gérer la « continuité pédagogique » appartient dans le détail à chaque établissement, précise bien la Hélène Insel. Laquelle semble optimiste sur la mise en place du nouveau mode de fonctionnement. « Je suis extrêmement impressionnée de la mobilisation de tous les enseignants face à cette crise », déclare-t-elle.

 

Ecole à la maison : « aucun enfant ne sera laissé au bord de la route »

 

Un temps de rodage de l’école à distance sera inévitable, convient Hélène Insel. Soulignant que « ce sont bien les professeurs qui vont assurer les enseignements », la rectrice met en exergue aussi le rôle des parents. « Il est important durant cette période de garder le lien avec les familles et de veiller à avoir leur concours […] Le lien avec les familles va être encore plus fort et d’une autre nature. »

 

Hélène Insel, Rectrice de l'académie de Grenoble explique, vendredi 13 mars, comment l'éducation nationale appréhende cette expérience inédite d'école à la maison à l'échelle nationale, en réaction à l'épidémie du virus covid-19 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Conférence de presse d’Hélène Insel, Rectrice de l’académie de Grenoble ce vendredi 13 mars, suite à la fermeture des écoles, décision consécutive à l’épidémie du virus covid-19 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Les familles ont été sensibilisées, dès jeudi soir et durant la journée de vendredi, par les établissements, sur la nouvelle organisation d’école à la maison. Ils vont continuer à l’être durant toute cette période d’école à distance.

 

« Aucun enfant ne sera laissé au bord de la route », s’engage la rectrice.

 

Pour ce qui est des enfants ayant habituellement besoin d’un(e) AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap), ils pourraient, dans la mesure du possible, le ou la recevoir à domicile. Ce serait toutefois, à étudier, au cas par cas. Pour sa part, le ministre Blanquer assure, ce dimanche, qu’une attention particulière sera apportée en direction des enfants déjà en situation de difficulté scolaire.

 

Séverine Cattiaux

 

Campagne réouverture des musées du Département
commentez lire les commentaires
1670 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.