Le concert Un air de liberté aura lieu les 19, 20 et 21 juillet 2019 au château de Vizille dans le cadre des Fêtes révolutionnaires de Vizille.

À Vizille, la concur­rence est sévère, avec trois listes dont celle du maire sortant

À Vizille, la concur­rence est sévère, avec trois listes dont celle du maire sortant

FOCUS – Les habi­tants de Vizille vont pou­voir dépar­ta­ger, ce dimanche 15 mars, trois listes dont celle du maire sor­tant, Jean-Claude Bizec. Parmi les can­di­dats, de nom­breux noms qui font écho aux élec­tions précédentes.

Le château, un élément fondamental du patrimoine Vizillois © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Le châ­teau, un élé­ment fon­da­men­tal du patri­moine Vizillois © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

À Vizille, la liste MoDem de Jean-Claude Bizec avait lar­ge­ment dominé ses concur­rentes en 2014. Face à lui, se tenait, au deuxième tour, la liste de Lionel Coiffard pour Les Verts, qui avait récu­péré six sièges sur 29.

La liste PS de Patrice Dal Molin, mal­gré plus de 13 % des voix, s’é­tait désis­tée et celle, divers gauche, de Liliane Tarbouriech, n’a­vait pas décidé de se ral­lier à une autre.

Cet éven­tail de choix consé­quent pour une com­mune de 7 360 habi­tants se limite, cette fois, à trois listes. Jean-Claude Bizec est à la tête d” »En avant pour Vizille », clas­sée “divers centre”, mais sans éti­quette. Face à lui, « Vizille au cœur », menée par Catherine Troton. Une liste « divers gauche », issue en par­tie du groupe des élus PAV-Verts au conseil muni­ci­pal. Et « Vizille debout, unie et soli­daire », la liste com­mu­niste de Bernard Ughetto-Monfrin.

Catherine Troton est bien connue à Vizille : elle a été jus­qu’en 2014 adjointe à l’é­du­ca­tion au conseil muni­ci­pal et y a siégé jus­qu’à main­te­nant en tant que qua­trième de la liste de Lionel Coiffard. Quant à Liliane Tarbouriech, après un pas­sage chez les Verts, elle a rejoint la liste de Bernard Ughetto-Monfrin. Parmi ces der­niers, « plu­sieurs ont l’expérience de man­dats déce­vants : ils ont été élus entre 2008 et 2014, ou depuis 2014 ; ils font le choix aujourd’hui d’une équipe qui tra­vaille col­lec­ti­ve­ment », selon le site de campagne.

Jean-Claude Bizec : un bilan contesté ?

La muni­ci­pa­lité sor­tante n’a visi­ble­ment pas chômé. Nouvelle gen­dar­me­rie, immeubles neufs, sécu­ri­sa­tion de la ville au tra­vers d’une réor­ga­ni­sa­tion de la police muni­ci­pale. Mais éga­le­ment un tra­vail de fond. Maintien des struc­tures sociales (rési­dence auto­no­mie, CCAS…), assai­nis­se­ment de la com­mune, infor­ma­ti­sa­tion des classes…

De gauche à droite Michel Desvignes, Jean-Claude Bizec, maire de Vizille, Jérôme Rubes, vice président de la Métropole et Christophe Ferrari, président de la Métropole. © Joël Kermabon - Place Gre-net

De gauche à droite, Michel Desvignes, Jean-Claude Bizec, maire de Vizille, Jérôme Rubes, vice-pré­sident de la Métro et Christophe Ferrari, pré­sident. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une agence Métro-vélo a aussi été inau­gu­rée en 2019 pour faci­li­ter les dépla­ce­ments dans la com­mune, rap­pelle Jean-Claude Bizec, dont la liste a été qua­si­ment inté­gra­le­ment renou­ve­lée à l’ex­cep­tion de quelques noms. Beaucoup de pro­jets sont éga­le­ment en cours, si l’on en croit les décla­ra­tions du maire sor­tant, et cer­tains sont immi­nents. Deux nou­veaux méde­cins doivent en outre s’ins­tal­ler dans la ville d’ici peu.

Cependant, Vizille au Cœur conteste l’ac­ti­vité du conseil muni­ci­pal. « L’actualité muni­ci­pale est tou­jours bien pauvre, les conseils muni­ci­paux ne durent qu’une tren­taine de minutes par manque total de pro­jets sur les­quels déli­bé­rer. Les conseillers muni­ci­paux de la majo­rité ne viennent même plus au grand com­plet sié­ger à ces réunions. En juillet, il y avait treize per­sonnes phy­si­que­ment pré­sentes (sur 23 conseillers), au point que si nos conseillers s’é­taient reti­rés, la réunion aurait dû être annu­lée. »

Catherine Troton : l’hé­ri­tage des Verts à Vizille

La liste de Catherine Troton affiche clai­re­ment ses prio­ri­tés. Fidèle à ses valeurs, elle sou­haite végé­ta­li­ser le centre-ville et rendre bio les can­tines. Elle aborde même la ques­tion de la pro­preté de la ville à tra­vers la ver­dure : « créer plus de végé­ta­tion dis­sua­sive pour empê­cher les inci­vi­li­tés… »

Catherine Troton © Vizille Au Coeur

Catherine Troton © Vizille Au Coeur

Au pro­gramme éga­le­ment, reprendre le pro­jet d’une mai­son de santé com­mune, relan­cer l’a­ni­ma­tion du centre-ville et réno­ver le patri­moine. À l’in­verse de cer­tains qui sou­haitent sim­pli­fier l’ac­cès à l’ad­mi­nis­tra­tion en infor­ma­ti­sant les démarches, elle pro­pose de créer un accueil admi­nis­tra­tif unique à Vizille. L’idée est de res­ter au plus proche des citoyens, en nom­mant un « adjoint à la tran­quillité publique et au bien vivre ensemble ».

La can­di­date pro­pose tout de même des solu­tions réso­lu­ment modernes. Comme de la veille sur les réseaux sociaux ou créer un numéro d’ap­pel pour signa­ler les pro­blèmes du quo­ti­dien. Y répon­draient plu­sieurs élus, mais éga­le­ment des salariés.

Bernard Ughetto-Monfrin : la démo­cra­tie au jour le jour

Syndicaliste et membre du PCF, Bernard Ughetto-Monfrin défend, avec sa liste, l’i­dée d’une muni­ci­pa­lité proche des besoins de ses habi­tants. Vizille debout a ainsi lancé un ques­tion­naire sur son site per­met­tant d’é­va­luer les demandes des Vizillois. Et publié, aux côtés des 81 pro­po­si­tions de son pro­gramme, les pour­cen­tages de réponses.

Bernard Ughetto-Monfrin © Vizille Debout, unie et solidaire

Bernard Ughetto-Monfrin. © Vizille Debout, unie et solidaire

En tête, le sou­tien au com­merce de proxi­mité, avec 82 % de réponses posi­tives. Parmi les mesures plé­bis­ci­tées dans le son­dage : le déve­lop­pe­ment du rôle de pré­ven­tion de la police muni­ci­pale, l’ou­ver­ture d’un foyer-loge­ment public, les tarifs de la can­tine, le sou­tien aux MJC, la pro­preté urbaine, la mise en place d’un tram-train…

Les pro­po­si­tions sont nom­breuses, avec un focus sur la soli­da­rité, la vie asso­cia­tive et la culture. Et, en trans­ver­sa­lité, l’ins­tau­ra­tion d’une démo­cra­tie qua­si­ment directe. La liste sou­haite en effet, même après le scru­tin, res­ter au contact des demandes de ses électeurs.

Ainsi, pro­pose-t-elle la créa­tion d’un réfé­ren­dum muni­ci­pal d’i­ni­tia­tive citoyenne, de même que la pos­si­bi­lité de contac­ter les élus et de sou­mettre des pro­jets par le biais du site de la Ville, avec l’ou­ver­ture d’un espace de dia­logue dédié.

Laure Gicquel

Laure Gicquel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Chronique Place Gre'net - RCF 54: "Une conférence qui a beaucoup fait parler d'elle"
Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Nouvel appel à la mobilisation à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 31 janvier
Nouvel appel à la mobi­li­sa­tion à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 31 jan­vier 2023

FOCUS - Nouvelle journée de mobilisation à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 31 janvier 2023, après une première action (très suivie) le 19 Lire plus

Grenoble : 150 à 200 mani­fes­tants contre la pro­po­si­tion de loi « Kasbarian-Bergé » dite loi « anti-squat »

FOCUS - Entre 150 et 200 personnes ont manifesté ce samedi 28 janvier 2023, à Grenoble, dans le cadre de la mobilisation nationale contre la Lire plus

Polémique autour d'une conférence réunissant deux prédicateurs "islamistes" prévue à Grenoble le 29 janvier
La confé­rence avec les deux imams invi­tés par l’association D’Clic à Échirolles fina­le­ment interdite

FOCUS - La conférence organisée dimanche 29 janvier 2023 par l’association D’Clic avec deux prédicateurs considérés comme radicaux – les imams Ismaël et Nader Abou Lire plus

Vincent Fristot, Lucille Lheureux, Éric Piolle, Antoine Back et Salima Djidel ont présenté le 27 janvier 2023 le bouclier social et climatique de la Ville de Grenoble financé par la hausse de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Trois jours avant le conseil municipal du 30 janvier, la Ville de Grenoble a apporté des précisions sur le budget 2023 et la Lire plus

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Flash Info

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !