Trois listes engagées à Crolles, dont celles du maire sortant… et de sa première adjointe

sep article



 

FOCUS – La majorité municipale a été soumise à rude épreuve pendant six ans à Crolles. Le maire sortant, Philippe Lorimier, a en effet vu son équipe se déchirer en 2017. Une scission initiée par sa première adjointe, Anne-Françoise Hyvrard. Tous deux sont candidats ce dimanche 15 mars. Une situation dont espère bien profiter Patrick Ayache, candidat sans étiquette à la tête d’une liste citoyenne.

 

 

Mairie de Crolles © Wikipedia

Mairie de Crolles © Wikipedia

 

Le maire sor­tant de Crolles se pré­sente ce dimanche pour un deuxième man­dat muni­ci­pal. Philippe Lorimier conduit la liste « Crolles ensemble pour demain ». Une liste « sans éti­quette poli­tique », à l’in­verse de 2014 où il était à la tête d’un large ras­sem­ble­ment de la gauche avec le PS, le PC et EELV. Il confie tou­te­fois être « tou­jours membre du Parti socia­liste » et même « pre­mier » des socia­listes loca­le­ment. Et assume de n’a­voir réclamé « aucun sou­tien, ni du PS, ni de LREM ».

 

 

Rupture de la majorité en 2017

 

Elu en 2014, Philippe Lorimier vise un second mandat consécutif à Crolles. © Thomas Courtade - Place Gre'net

Élu en 2014, Philippe Lorimier vise un second man­dat consé­cu­tif à Crolles. © Philippe Lorimier

« Quand on est en désac­cord, on démis­sionne. » Philippe Lorimier ne « s’ex­plique tou­jours pas » la dis­si­dence d’Anne-Françoise Hyvrard, qui a été sa pre­mière adjointe durant six ans. Et s’é­tonne que les élus concer­nés soient res­tés au sein de l’exé­cu­tif muni­ci­pal. « Surtout quand on vote 90 % des déli­bé­ra­tions à l’u­na­ni­mité », pré­cise-t-il.

 

Il sem­ble­rait tou­te­fois qu’il y ait désac­cord sur la méthode, notam­ment sur la place accor­dée à la concer­ta­tion. Le maire sor­tant ne voit ainsi pas la néces­sité de « mul­ti­plier les réunions ». Et prône une concer­ta­tion numé­rique, plus « effi­cace et repré­sen­ta­tive » à ses yeux.

 

Philippe Lorimier défend par ailleurs son bilan. En par­ti­cu­lier, « l’en­ga­ge­ment tenu sur la réno­va­tion de l’ha­bi­tat social, avec 24 % de loge­ments sociaux sans obli­ga­tion légale », assure-t-il.

 

Les deux grands enjeux à ses yeux pour l’a­ve­nir ? La maî­trise de l’ur­ba­ni­sa­tion et la tran­si­tion éner­gé­tique. Sans « aucun rap­pro­che­ment pos­sible » avec sa pre­mière adjointe, suite à une série de « calom­nies et de cari­ca­tures » à son encontre.

 

 

Crolles 2020 avec Anne-Françoise Hyvrard

 

Après trois man­dats consé­cu­tifs – en tant que conseillère muni­ci­pale, adjointe au sco­laire et pre­mière adjointe –, Anne-Françoise Hyvrard est pour la pre­mière fois can­di­date au poste de maire. Se reven­di­quant de gauche mais « jamais encar­tée », elle explique que la scis­sion avec le maire s’est faite « pro­gres­si­ve­ment » au vu de « désac­cords impor­tants ». Après la créa­tion d’un groupe dis­si­dent au conseil muni­ci­pal en 2017, l’é­lue a fait le choix de res­ter en poste afin de « se battre pour le pro­jet de 2014 et [d”]en réa­li­ser le plus pos­sible ».

 

La liste "Crolles 2020" est menée par la première adjointe sortante, Anne-Françoise Hyvrard. © Thomas Courtade - Place Gre'net

La liste « Crolles 2020 » est menée par la pre­mière adjointe sor­tante, Anne-Françoise Hyvrard. © Crolles 2020

 

Avec sa liste « Crolles 2020 », la pre­mière adjointe est par­tie en cam­pagne avec une dizaine d’é­lus sor­tants et le sou­tien d’EELV, du PC et de Génération‑s. Des éti­quettes assu­mées, au contraire de « Monsieur Lorimier, qui se dit apo­li­tique mais sou­tenu par beau­coup de mar­cheurs… La clarté n’est pas son plus grand mérite », estime-t-elle.

 

Anne-Françoise Hyvrard sou­haite mettre ainsi fin au « pro­blème glo­bal de trans­pa­rence », dans la mesure où le maire serait « contre la par­ti­ci­pa­tion citoyenne ». Son pro­gramme se décline en trois prio­ri­tés : éco­lo­gie, soli­da­rité et par­ti­ci­pa­tion. L’écologie, un sujet majeur sur cette com­mune où l’usine Hager a connu en juillet 2019 un impor­tant incen­die avec des explo­sions de piles au lithium… Et où STMicroelectronics a pro­cédé durant dix-huit jours à des rejets de gaz à effet de serre début 2020. La can­di­date met aussi l’ac­cent sur les « dépla­ce­ments doux, l’a­li­men­ta­tion » ou encore la créa­tion « d’une mai­son de la citoyen­neté ».

 

 

Patrick Ayache pour redonner la parole aux Crollois

 

Retraité du milieu médi­cal, Patrick Ayache est très impli­qué dans le milieu asso­cia­tif. Instructeur ULM au Versoud, il est aussi pré­sident depuis plu­sieurs années d’une asso­cia­tion nom­mée La parole aux Crollois. Une appel­la­tion qu’il a reprise pour sa liste aux élec­tions muni­ci­pales. Une liste encar­tée « au parti de Crolles », comme il aime à le dire. Le can­di­dat veut ainsi se pré­sen­ter comme la « réelle alter­nance » face à deux listes issues de la même majo­rité.

 

© Thomas Courtade - Place Gre'net

Patrick Ayache et sa liste « La parole aux Crollois » espèrent bien créer la sur­prise dimanche 15 mars. © Patrick Ayache

Patrick Ayache dénonce une « mau­vaise ges­tion des deniers publics, avec des dépenses incon­si­dé­rées dans cer­tains domaines ». Mais aussi une poli­tique de « construc­tions à tout-va », dans une ville où il y a, selon lui, « beau­coup de loge­ments sociaux ». Contrairement à ses adver­saires, il évoque éga­le­ment des « pro­blèmes liés aux inci­vi­li­tés et aux vols » sur la com­mune.

 

Il pré­voit ainsi le « dou­ble­ment et l’ar­me­ment de la police muni­ci­pale, plus de la vidéo­pro­tec­tion ». Autre prio­rité : per­mettre aux Crollois « d’in­ter­ve­nir au conseil muni­ci­pal », là où aujourd’­hui « tout est ficelé d’a­vance », affirme-t-il. Et Patrick Ayache se veut opti­miste. Il assure que la scis­sion de la majo­rité « va [lui] être favo­rable… Nous, on n’a pas de cas­se­role aux fesses ! », s’a­muse-t-il.

 

Thomas Courtade

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2453 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.