Bruno de Lescure et Marion Bottard, candidats « pour le collectif »

Bruno de Lescure et Marion Bottard, candidats « pour le collectif »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

PORTRAIT INTERACTIF – Les trajectoires militantes de Bruno de Lescure et Marion Bottard les ont propulsés tous deux en tête de « La Commune est à nous », à l’occasion de ces municipales 2020. Leur liste, proposant un modèle expérimental et avant-gardiste de démocratie directe, est fortement ancrée dans des valeurs de gauche.

 

 

 

Représentant un col­lec­tif pourvu d’une volonté démo­cra­tique à toute épreuve, ils ont choisi de se prê­ter ensemble à l’exer­cice du por­trait inter­ac­tif. Qui sont les membres du Collectif La Commune est à nous ? Militants, syn­di­ca­listes, gilets jaunes… « Ce sont pas mal de gens du mou­ve­ment social. Quand il y a des contes­ta­tions, comme [contre] la loi tra­vail, à chaque fois on milite ensemble. On se connaît tous. Il y a aussi des syn­di­ca­listes, avec qui on était en contact. Et on n’é­tait pas très contents de ce qui s’est passé avec la muni­ci­pa­lité de Piolle », déclare en pré­am­bule Marion Bottard.

 

Elle a rejoint le Collectif en sep­tembre der­nier. « Même il y a deux ans, on com­men­çait déjà à en par­ler. Les choses se sont accé­lé­rées pen­dant l’été et on a orga­nisé un forum avec des ate­liers. Moi, j’é­tais à la France insou­mise, et je suis entrée au moment du forum. »

 

Quant à Bruno de Lescure, il y par­ti­cipe depuis le début. « Au départ, je tra­vaillais avec Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot. Le forum, ça a réuni ce qu’on a appelé après le Collectif, et ensuite on a tra­vaillé pen­dant trois mois pour se mettre d’ac­cord sur un mani­feste. Un des trucs qui nous a ralen­tis consi­dé­ra­ble­ment, ça a été toutes les manifs sur les retraites, parce que beau­coup des gens qui étaient avec nous y par­ti­ci­paient… On a dif­fusé un appel pen­dant la manif” à venir le 20 décembre. On s’est retrou­vés avec 80 per­sonnes et on a sou­mis le mani­feste – qui a été lar­ge­ment amendé – au vote des pré­sents. »

 

 

Arrivée en tête de liste

 

En jan­vier, le Collectif annonce alors le pro­jet de pré­sen­ter une liste aux élec­tions muni­ci­pales. Le 16 février, c’est l’heure des votes. « On avait séparé les membres en trois groupes », déclare Bruno de Lescure. « Ceux qui sou­hai­taient can­di­da­ter, ceux à qui c’é­tait égal, et ceux qui ne vou­laient pas être élus, qui étaient là en sou­tien. »

 

Bruno De Lescure et Marion Bottard, candidats "pour le collectif".Colistiers de La commune est à nous ! lors de la présentation du programme, mardi 3 mars 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Colistiers de La com­mune est à nous ! lors de la pré­sen­ta­tion du pro­gramme, 3 mars 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Le mode de sélec­tion et de hié­rar­chi­sa­tion de leur liste même est nova­teur. L’idée de La Commune est à nous est de faire tour­ner les élus. Ceux-ci s’en­gagent à démis­sion­ner au bout de deux ans pour lais­ser la place aux sui­vants sur la liste. Avec un sys­tème de « tui­lage » per­met­tant que le groupe pré­sente tou­jours un mélange d’an­ciens et de nou­veaux élus.

 

Au vote, Bruno de Lescure a été élu à la majo­rité des voix, suivi de Marion Bottard. Ils ne s’y atten­daient pas, ni l’un ni l’autre. « Je fai­sais par­tie du groupe des gens qui étaient d’ac­cord pour être can­di­dats », pré­cise Bruno de Lescure. Cependant, ce groupe était divisé entre ceux qui se pré­sen­taient comme can­di­dats et les autres qui pou­vaient être plé­bis­ci­tés durant le vote. Tous deux s’é­taient donc abs­te­nus de can­di­da­ter pour être têtes de liste.

 

Il a été décidé de main­te­nir Marion Bottard en tant que deuxième. Le reste de la liste a ensuite été tiré au sort, en la divi­sant en « col­lèges étanches » regrou­pant les gens qui sou­hai­taient sié­ger ou non.

 

 

Bruno de Lescure, engagé depuis la fac

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laure Gicquel

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Michèle Rivasi, députée européenne EELV est venue apporter son soutien à Alban Rosa pour le second tour des municipales à Echirolles. © Thomas Courtade - Place Gre'net
La députée européenne Michèle Rivasi (EELV) apporte son soutien à Alban Rosa, candidat à Échirolles

  [caption id="attachment_300581" align="alignright" width="265"] Michèle Rivasi, députée européenne EELV est venue apporter son soutien à Alban Rosa pour le second tour des municipales 2020 Lire plus

Démocratie participative à Grenoble. DR
Démocratie participative : la liste Grenoble en commun affiche le meilleur score du « participomètre »

  FOCUS - Des universitaires et un collectif de militants citoyens ont mis au point une grille d'analyse baptisée le « participomètre ». Leur intention Lire plus

Un artisan tisserand. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La droite divisée laisse le champ libre à la gauche à Seyssinet-Pariset

  FIL INFO - Le 28 juin 2020, les électeurs seront à nouveau appelés aux urnes pour le second tour des élections municipales, plus de Lire plus

Alliance à Échirolles entre Alban Rosa et Thierry Monel : un « non-sens » pour le colistier Ahmed Lahcine… et le PS

  EN BREF - C'est une des villes clés de ce second tour des municipales en Isère. Échirolles déchaîne les passions… et les tensions depuis Lire plus

Carte interactive Municipales 1er tour Grenoble et sa région
Second tour des municipales le 28 juin : zoom sur les communes de la région grenobloise concernées

  FOCUS - Le gouvernement a dévoilé la date retenue pour l'organisation du second tour des élections municipales. Sauf dégradation de la situation sanitaire, ce Lire plus

Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. © Charles Thiebaud - Placegrenet.fr
Le Pont-de-Claix : Christophe Ferrari plébiscité pour un quatrième mandat dès le premier tour

  FIL INFO – Il n’avait face à lui aucune liste d’opposition de droite. Le maire sortant et président de la Métropole, Christophe Ferrari, a Lire plus

Flash Info

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

|

13/10

16h18

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin