Allevard : qui succédera à Philippe Langenieux-Villard ?

sep article



 

FOCUS – A Allevard, les électeurs devront faire leur choix entre trois nouvelles têtes de liste ce dimanche à l’occasion des municipales. Martine Kohly, Sidney Rebboah, et Jean-Luc Mollard se disputent la succession de l’indétrônable Philippe Langenieux-Villard qui ne s’est pas représenté.

 

 

Allevard vue du ciel © Michel Levisse

Allevard vue du ciel © Michel Levisse

Philippe Langenieux-Villard ne se repré­sen­tera pas. Tout change en 2020, alors que le maire, qui avait occupé ses fonc­tions depuis 1989 sans dis­con­ti­nuer, quitte la par­tie.

Enseignant à l’IEP de Paris jus­qu’en 2014, celui-ci, élu au conseil régio­nal, mais éga­le­ment offi­cier de réserve de l’ar­mée de terre, che­va­lier des Arts et Lettres et che­va­lier de la Légion d’hon­neur, laisse un fau­teuil dif­fi­cile à occu­per.

 

En 2014, la liste de Philippe Langenieux-Villard, UMP, avait fait un score de 56,3%, face aux 43,69% de la liste divers gauche alors menée par Valérie Bibollet. Cette fois, ce sont trois listes qui sont en pré­sence.

 

La liste divers droite de Martine Kohly, par ailleurs vice-pré­si­dente au Département de l’Isère, char­gée du sport, de la jeu­nesse, de la vie asso­cia­tive et du devoir de mémoire, reprend le flam­beau : « Allevard Ensemble ». Jean-Luc Mollard, classé divers gauche, avec « Allevard, Action Citoyenne » (AAC). Enfin, « Allevard Coeur de Belledonne » (ACDB), une liste ori­gi­nale sans éti­quette, menée par Sidney Rebboah.

 

Mairie d'Allevard © Wikipedia

Mairie d’Allevard © Wikipedia

Pour éclair­cir les détails de leurs pro­grammes, un col­lec­tif citoyen, Allevard en ques­tion, a mené des inter­views pré­cises des can­di­dats. La liste « Allevard Ensemble » n’a cepen­dant pas « pu répondre favo­ra­ble­ment à leur invi­ta­tion »…

 

Les trois listes mettent en avant l’é­co­lo­gie. Incitation à la mobi­lité durable : créa­tion d’aires de covoi­tu­rage, de zones de sta­tion­ne­ment pour vélos, de zones de recharge… Ainsi que plé­thore d’autres pro­po­si­tions.

 

 

Remplacer les véhi­cules com­mu­naux par des véhi­cules « élec­triques, hybrides ou hydro­gène », ins­tal­ler des pan­neaux pho­to­vol­taïques sur les bâti­ments publics, amé­na­ger les espaces pié­tons. Au final, ce sont des détails qui dif­fé­ren­cient les listes sur le thème.

 

 

Martine Kohly : sécurité et solidarité

 

Martine Kohly © Centres Aquatiques Magazine

Martine Kohly © Centres Aquatiques Magazine

Cependant, c’est dans leur « deuxième axe » que les listes montrent toutes leurs dif­fé­rences. Martine Kohly, ancienne skieuse de bosses, a réuni une nou­velle équipe – seule­ment 7 élus sor­tants, dont une de l’op­po­si­tion. « Une force », comme elle l’a déclaré au Dauphiné puis­qu’il n’est pas néces­saire de « réa­li­ser un audit car on connaît les finances, les rouages ».

 

Si elle sou­haite se dis­tin­guer de son pré­dé­ces­seur, sans renier son héri­tage, elle centre cepen­dant sa com­mu­ni­ca­tion sur l’ha­bi­tant. Le pre­mier point ? La sécu­rité.

 

La can­di­date pré­voit le ren­for­ce­ment de la police muni­ci­pale et de la vidéo-sur­veillance. Mais éga­le­ment la mise en place de dis­po­si­tifs voi­sins vigi­lants, un par­te­na­riat fort avec la gen­dar­me­rie et la créa­tion d’une réelle poli­tique jeu­nesse pour édu­quer sur le thème.

 

Son pro­gramme com­prend éga­le­ment un volet soli­da­rité et édu­ca­tion ; ren­for­ce­ment du CCAS, accom­pa­gne­ment édu­ca­tif, main­tien des conseils de quar­tier et créa­tion du conseil muni­ci­pal des jeunes et conseil des sages.

 

 

Allevard, Coeur de Belledonne : à mi-chemin ?

 

Sidney Rebboah © Allevard Coeur De Belledonne

Sidney Rebboah © Allevard Coeur De Belledonne

Novice en poli­tique, Sidney Rebboah a misé sur une liste plu­rielle avec des élus en exer­cice, des per­sonnes du monde asso­cia­tif ou du privé. Ces der­niers veulent notam­ment créer une police ter­ri­to­riale, afin de repen­ser la poli­tique de sécu­rité de la ville. Le thème de la vidéo­sur­veillance est éga­le­ment abordé. Cependant, la liste insiste sur d’autres thèmes.

 

Développement éco­no­mique, tout d’a­bord. Ils pro­posent de mettre en place un « mana­ger de ville et de ter­ri­toire ». Celui-ci tra­vaillera en par­te­na­riat avec les Chambres de Commerce, par­ti­ci­pera à la mise en place des ani­ma­tions com­mer­ciales. Aussi et sur­tout, il répon­dra aux « dif­fi­cul­tés et aux besoins des com­mer­çants et arti­sans ».

 

ACDB met en avant l’im­por­tance du déve­lop­pe­ment tou­ris­tique de la région. Bourse d’emploi sai­son­nier, pré­pa­ra­tion sai­son­nière… Mais éga­le­ment sau­ve­garde du patri­moine his­to­rique, affir­mant une véri­table volonté de « veiller à la bonne trans­mis­sion de la mémoire col­lec­tive » d’Allevard.

 

Enfin, mise en valeur du patri­moine natu­rel. Obtenir le label natio­nal Station Verte, créer une salle hors-sac au Collet, et peut-être ins­tal­ler une pati­noire été-hiver « afin de sou­te­nir une acti­vité sai­son­nière alter­na­tive ! »

 

 

Allevard Action Citoyenne : l’héritage démocratique des gilets jaunes ?

 

Jean Luc Mollard © Le Dauphiné Libéré

Jean Luc Mollard © Le Dauphiné Libéré

Jean-Luc Mollard, actuel­le­ment conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion, a tou­jours habité Allevard et tra­vaillé dans le Grésivaudan. Actuellement opé­ra­teur salle blanche en micro-élec­tro­nique, il a tra­vaillé dans la com­mune comme arti­san cor­don­nier, cui­si­nier, et passé 16 ans chez Ascométal en tant que diri­geant d’une équipe de pro­duc­tion.

 

Aujourd’hui, dans une démarche démo­cra­tique, la liste AAC pro­pose en pre­mier lieu d’é­ta­blir une réelle com­mu­ni­ca­tion entre le conseil muni­ci­pal et les citoyens. Ce qui passe par la créa­tion d’une mai­son de la citoyen­neté. Ainsi que la mise en place d’une ligne télé­pho­nique pour signa­ler les pro­blèmes de la com­mune. Mais, plus ambi­tieux, ils sou­haitent « avoir recours à la consul­ta­tion et au vote de la popu­la­tion pour les sujets impor­tants en ins­tal­lant des points de vote dans dif­fé­rents endroits de la ville. »

 

Rejoignant les autres listes sur bien des points, notam­ment l’ac­ces­si­bi­lité de la ville en trans­ports doux, la réha­bi­li­ta­tion du patri­moine et la bonne ges­tion du vivre-ensemble, Jean-Luc Mollard s’en­gage éga­le­ment à être un maire pré­sent « tous les jours de la semaine » et à ali­gner ses indem­ni­tés sur celles de ses adjoints. Une ques­tion qui avait fait déjà un cer­tain bruit en 2017… Jean-Luc Mollard sou­haite donc deve­nir un maire qui irait à la ren­contre de ses admi­nis­trés, sur le ter­rain.

 

Laure Gicquel

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
4454 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1.  » Martine Kohly, éga­le­ment conseillère régio­nale » ça c’est faux, elle est élue dépar­te­men­tale
    « Sidney Rebboah », pour­quoi lui on ne connait pas son métier ?
    « Allevard Action Citoyenne : l’héritage démo­cra­tique des gilets jaunes ? », Allevard action citoyenne existe depuis les élec­tions muni­ci­pales de 2008 (bien avant les gilets jaunes), pour­quoi l’au­teure de cette article fait cette com­pa­rai­son ? Allevard Action Citoyenne a depuis sa créa­tion défendu des valeurs de par­ti­ci­pa­tion citoyenne, éco­lo­gie et soli­da­rité. AAC finance sa cam­pagne en fond propre, a élu sa tête de liste après des mois de réunions, a fait tous ses docu­ments de cam­pagne sans pas­ser par des boîtes de communication…AAC a cher­ché à convaincre plu­tôt qu’à séduire. Les réfé­rences au pro­gramme d’AAC dans cet article sont réduc­trices, elle ne mettent pas en avant tout le tra­vail réa­lisé par l’é­quipe : le pro­jet de cui­sine cen­trale, le pro­jet d’ac­cueil de jour des per­sonnes à auto­no­mie réduite de tout âge, une mai­son des jeunes avec de larges ampli­tudes horaires, une réap­pro­pria­tion de l’es­pace public par tous, un accom­pa­gne­ment des por­teurs de pro­jets, remettre de la nature en ville…
    Pourquoi cet article fait l’é­loge de Philippe Langenieux Villard qui laisse une com­mune très endet­tée, où tout reste à réin­ven­ter, où les habi­tants ont été oubliés et les indem­ni­tés du Maire atteignent des pla­fonds?!
    Pourquoi cet article a été publié le ven­dredi 13 mars à 23h12, alors que la cam­pagne s’ar­rê­tait à minuit et ne lais­sait pas la pos­si­bi­lité aux inté­res­sés de réagir ? Pourquoi l’au­teure n’a pas ren­con­tré cer­tains can­di­dats ?

    sep article
    • PT

      23/03/2020
      1:09

      Bonjour,
      Ci-des­sous nos réponses aux dif­fé­rents points évo­qués :

      1/ Martine Kohly : merci pour ce signa­le­ment, l’er­reur a été cor­ri­gée.
      2 / Connaître le métier de M. Rebboah n’a pas grand inté­rêt en l’es­pèce… A priori, il tra­vaille dans l’u­ni­vers de la grande dis­tri­bu­tion.
      3/ AAC : Donc acte. Pour rap­pel, il s’a­git d’un article syn­thé­tique qui n’a pas voca­tion à être exhaus­tif. Pour le reste, c’est de l’in­ter­pré­ta­tion.
      4 / L’article ne fait abso­lu­ment pas l’é­loge du maire sor­tant. Vous note­rez du reste qu’un lien ren­voie vers l’ar­ticle sui­vant : A Allevard, la hausse des indem­ni­tés des élus ne passe déci­dé­ment pas. Pour l’é­loge, on repas­sera…
      5/ L’article a été publié juste avant la date limite, tout sim­ple­ment car il n’a pas été pos­sible de le publier avant du fait des très nom­breuses publi­ca­tions pro­gram­mées pour les muni­ci­pales. Nous sommes un média indé­pen­dant local, pas le Washington Post
      6/ Aucun can­di­dat n’a été pri­vi­lé­gié, comme vous sem­blez le sous-entendre. L’article a été fait sur la base des pro­grammes et décla­ra­tions publiques.
      Espérant avoir dis­sipé tout mal­en­tendu…

      sep article