La liste dissidente « ICD Seyssins » en ordre de marche pour détrôner Fabrice Hugelé

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

FIL INFO – C’est l’aboutissement d’une rupture entre des anciens élus de la majorité et leur maire. À Seyssins comme dans d’autres communes, deux listes issues d’une même majorité se feront ainsi face, ce dimanche 15 mars. Les membres d”  »Inventons collectivement demain » dénoncent notamment le manque de concertation et de démocratie locale sous la précédente mandature.

 

 

La liste "Inventons Collectivement Demain" Seyssins est portée par d'anciens élus de la majorité notamment. © ICD Seyssins

La liste « Inventons col­lec­ti­ve­ment demain Seyssins » est por­tée par d’an­ciens élus de la majo­rité et des citoyens seys­si­nois. © ICD Seyssins

 

Il y a un peu moins d’un an, Michel Baffert, Catherine Brette et Laurence Algudo quit­taient la majo­rité muni­ci­pale diri­gée par Fabrice Hugelé. Le début d’une longue aven­ture avec la créa­tion d’un groupe dis­si­dent au conseil muni­ci­pal à la ren­trée. Jusqu’à la consti­tu­tion d’une liste, inti­tu­lée « Inventons col­lec­ti­ve­ment demain Seyssins » pour les élec­tions muni­ci­pales.

 

 

ICD Seyssins, une liste adepte de la co-construction

 

Des ate­liers de for­ma­tion et cinq réunions publiques pour éla­bo­rer un pro­jet com­plété par « la parole des habi­tants » : la co-construc­tion avec les Seyssinois, « c’est l’ADN de notre liste » affirme Laurence Algudo, ancienne adjointe.

 

Une co-construc­tion qui s’est opé­rée avec « beau­coup de gens issus du milieu asso­cia­tif ». Car ce der­nier « a été mal­traité par l’é­quipe actuelle », affirme Catherine Brette. De plus, pour mar­quer sa dif­fé­rence, ICD Seyssins sou­hai­tait par­tir sans tête de liste, mais avec un sys­tème de binômes. Une pos­si­bi­lité reje­tée par la pré­fec­ture.

 

 

Absence de concertation et de transparence ?

 

De gauche à droite. Eric Grasset, la tête de liste Catherine Brette, François Gilabert et Laurence Algudo. © ICD Seyssins

De gauche à droite, Eric Grasset, la tête de liste Catherine Brette, François Gilabert et Laurence Algudo. © ICD Seyssins

Le conseil muni­ci­pal du 10 février der­nier « a été annulé… et nous n’a­vons eu aucune d’ex­pli­ca­tion », déplore la tête de la liste ICD Seyssins. De fait, le débat d’o­rien­ta­tion bud­gé­taire et le vote du bud­get se tien­dront « après les élec­tions ».

 

Un exemple « parmi tant d’autres » du manque de « trans­pa­rence du maire en place », affirme Catherine Brette. Par ailleurs, l’im­plan­ta­tion d’un maga­sin Lidl à la limite entre Seyssinet-Pariset et Seyssins fait polé­mique.

 

Un dos­sier « dont nous n’a­vons pas eu connais­sance, ainsi que l’op­po­si­tion à Seyssinet » et qui repré­sente un « dan­ger pour les com­merces seys­si­nois », selon elle.

 

 

La liste ICD Seyssins veut remettre les habitants au centre des décisions

 

C’est le prin­ci­pal che­val de bataille de la liste ICD Seyssins pour le pro­chain man­dat : « mettre la démo­cra­tie au quo­ti­dien des Seyssinois », explique Catherine Brette. En outre, le col­lec­tif pro­pose l’ins­tau­ra­tion d’un conseil par­ti­ci­pa­tif avec « des citoyens tirés au sort ». Un sys­tème dans lequel le conseil muni­ci­pal ne serait que « la fin du pro­ces­sus ». Mais aussi la créa­tion d’une « mai­son de la citoyen­neté pour infor­mer et accueillir les asso­cia­tions ».

 

Thomas Courtade

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
1650 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.