Municipales : Grenoble Nouvel Air lance un forum citoyen sur l’écologie

sep article

Notre indépendance c

 

FOCUS – Samedi 7 mars, la liste de gauche portée par Olivier Noblecourt organise son forum citoyen consacré à l’écologie. Au programme : réunion publique, débats et pédagogie. Avec l’objectif, in fine, de porter une politique publique plus ambitieuse sur les déplacements, les modes de consommation et les usages technologiques.

 

 

Impliquer les citoyens, encore et tou­jours. Tel est l’ob­jec­tif affi­ché par la liste d’Olivier Noblecourt pour les muni­ci­pales. Cette fois, ce sera lors d’un forum citoyen consa­cré aux tran­si­tions éco­lo­giques, samedi 7 mars. À cette occa­sion, Grenoble Nouvel Air orga­nise un ate­lier scien­ti­fique col­la­bo­ra­tif : la fresque du cli­mat.

 

Conçue et par­ta­gée par Cédric Ringenbach, elle s’adresse aux novices, comme aux connais­seurs, et aux enfants comme aux parents. Le jeu se joue en équipe de 4 à 6 et est basé sur l’identification des liens de cause à effet qui entraînent le chan­ge­ment cli­ma­tique.

 

Municipales : Grenoble Nouvel Air lance un forum citoyen sur l’écologieLa fresque du climat est un jeu coopératif dont le but est de comprendre les liens de cause à effet dans le dérèglement climatique. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

La fresque du cli­mat est un jeu coopé­ra­tif dont le but est de com­prendre les liens de cause à effet dans le dérè­gle­ment cli­ma­tique. Il occu­pera un rôle cen­tral lors du forum du citoyen le samedi 7 mars. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

 

Il com­porte quatre phases : une heure de réflexion, puis une heure de créa­ti­vité pour construire la fresque. Suivra une phrase de quinze minutes de res­ti­tu­tion pour expli­quer ce que l’on a appris. Et enfin, qua­rante-cinq minutes de réunion-bilan par l’encadrant du jeu.

 

 

Une politique plus ambitieuse

 

Pour Olivier Noblecourt, ce forum est l’occasion de por­ter une poli­tique publique plus ambi­tieuse, à la fois sur les dépla­ce­ments, les modes de consom­ma­tion et les usages tech­no­lo­giques.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2937 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Il faut recon­naître qu’avoir Patrick Criqui aux côtés d’Olivier Noblecourt est un gage de sérieux et de rigueur autour des ques­tions éner­gé­tiques.

    sep article
  2. Noblecourt qui avec Destot a bien com­mencé à fer­mer Grenoble et a sup­pri­mer des cen­taines de places de sta­tion­ne­ment, poli­tique reprise et ampli­fiée en pire par leurs com­plices rouges et un peu vert de l’é­poque, la muni­ci­pa­lité Piolle.

    sep article
  3. sep article
    • @desintox
      Cet « article« est en fait un billet du col­lec­tif « Grenoble à Cœur », qui regroupe les com­mer­çants pro-bagnole de l’hy­per­centre. Avec peu ou prou les mêmes argu­ments que leurs aïeux, qui s’op­po­sèrent au retour du tram en ville dans les années 80… No com­ment !

      sep article
    • sep article