Chambre de commerce et d'industrie de Grenoble. © Chloé Ponset - placegrenet.fr

Nouvelle vague de licen­cie­ments à la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Grenoble 

Nouvelle vague de licen­cie­ments à la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Grenoble 

 

FOCUS - La Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble vient de nouveau de procéder à une réduction de sa masse salariale, avec 43 postes et plusieurs CDD supprimés. Que cache cette nouvelle cure d’austérité ? Car si la baisse de la ressource fiscale frappe l’ensemble des chambres consulaires, la direction assurait pourtant, en juin 2018, qu'elle en avait fini avec les licenciements. À moins que la mutation de la CCI ne s'annonce plus compliquée que prévue...

 

 

La Chambre de Commerce et d'Industrie de Grenoble quittera la Place Malraux en 2020 pour rejoindre le World Trade Center, Place Robert Schuman. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

La Chambre de commerce et d'industrie de Grenoble, place Malraux. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Trente-trois salariés de la CCI de Grenoble viennent de perdre leur emploi dont une bonne majorité était employée au siège, place André-Malraux. Plusieurs autres, en CDD, n’ont, pour leur part, pas vu leur contrat renouvelé. Et la CCI a également fermé dix postes, déjà plus pourvus.

 

Visé aussi, le service de la maintenance, tant de l’Institut des métiers et des techniques (IMT) rattaché à la CCI, que de Grenoble École de management (Gem), devenue filiale en 2018. La chambre consulaire supprime les douze postes affectés à cette activité.

 

Pour justifier l'ensemble de ces départs, la CCI invoque, de nouveau, un nécessaire plan de transformation lié à la baisse de la ressource fiscale décidée par l’État, qui grève son budget depuis six ans. « La loi Pacte nous contraint à recentrer nos activités », explique ainsi Jean Vaylet, président de la CCI, pour justifier cette deuxième vague de licenciements. « On souhaite avoir une approche plus transversale sur certains métiers. C'est dans cet esprit-là que nous redéfinissons nos prestations auprès des entreprises », poursuit-il encore.

 

 

« On a un avenir à trouver », admet le président de la chambre de commerce et d'industrie

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tournois ITF du Grenoble Tennis : l’Engie Open de l’Isère et le Trophée de la Ville de Grenoble débutent dimanche 5 février 2023

EN BREF - Les deux tournois internationaux ITF du Grenoble Tennis se tiennent du dimanche 5 au dimanche 12 février 2023, sur les courts du Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

La Bonne Pioche, épicerie grenobloise de produits locaux en vrac, ouvre un second magasin à Meylan
La Bonne Pioche, épi­ce­rie gre­no­bloise de pro­duits locaux en vrac, ouvre un second maga­sin à Meylan

FLASH INFO - Après une première échoppe à Grenoble, ouverte en 2016, l'épicerie de produits locaux en vrac ou consignés La Bonne pioche met le Lire plus

La Métropole de Grenoble pré­sente un bud­get 2023 record pour « la trans­for­ma­tion du ter­ri­toire », mais sans hausse d’impôts

FOCUS - La Métropole de Grenoble a présenté, mardi 31 janvier 2023, le budget prévisionnel 2023 qui sera soumis au vote du conseil métropolitain ce Lire plus

Go Sport France, filiale du groupe grenoblois Go Sport, à son tour placée en redressement judiciaire le 1er février 2023
Go Sport France, filiale du groupe gre­no­blois Go Sport, à son tour pla­cée en redres­se­ment judi­ciaire le 1er février 2023

FLASH INFO - Après le groupe (grenoblois) Go Sport le jeudi 19 janvier 2023, c'est au tour de sa filiale Go Sport France d'être placée Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Agenda

Je partage !