Après travaux, le centre d’accueil intercommunal de Grenoble dispose de seize places supplémentaires

sep article



 

FIL INFO – Suite à la finalisation des travaux d’aménagement, le Centre d’accueil intercommunal de Grenoble a pu ouvrir de nouvelles places. L’occasion d’une visite, le 14 février dernier, du maire Éric Piolle qui a souligné l’action d’aide et de soutien du centre, à la fois d’hébergement d’urgence et de réinsertion sociale.

 

 

Visite du maire Eric Piolle au CAI vendredi 14 février 2020 - crédit Place Gre'net

Visite du maire Eric Piolle au CAI ven­dredi 14 février 2020. © Ambre Croset – Place Gre’net

Venir en aide aux per­sonnes en situa­tion d’urgence. Telle est la mis­sion quo­ti­dienne du Centre d’accueil inter­com­mu­nal de Grenoble (CAI). Afin de ren­for­cer son offre d’hébergement et d’améliorer les condi­tions de vie de ses rési­dents, des tra­vaux ont été réa­li­sés. Et ont per­mis de trans­for­mer d’an­ciennes chambres triples en nou­velles, indi­vi­duelles. Le CAI a ainsi pu pas­ser de 71 à 87 places pour un inves­tis­se­ment de 350 000 euros.

 

Par ailleurs, le CAI se voit « plus étoffé pour accueillir cha­cun avec ses spé­ci­fi­ci­tés », a sou­li­gné le maire Éric Piolle qui a visité le centre, le 14 février der­nier. De quoi appor­ter, selon lui, plus de séré­nité et de sécu­rité aux per­sonnes fra­giles, aux enfants ou aux femmes vic­times de vio­lences. Mais aussi une manière de « contri­buer à la com­mu­nauté » et de répondre à une « logique d’accès aux droits » pour tous.

 

 

Un accompagnement social global, avec accès à la culture et aux loisirs

 

Le CAI de Grenoble est plus pré­ci­sé­ment com­posé de deux struc­tures : un centre d’hébergement et de réin­ser­tion sociale et un centre d’hébergement d’urgence. Leurs mis­sions ? Œuvrer au bien-être et à la sécu­rité des per­sonnes accueillies en les accom­pa­gnant au quo­ti­dien. Ils les mettent à l’abri, tout en les accom­pa­gnant dans leurs pro­jets, et en les aidant à trou­ver une solu­tion de sor­tie adap­tée, avec l’ac­cès à un loge­ment durable.

 

Résidents du Centre Intercommunal de Grenoble présents lors de la visite du 14 février 2020 - crédit Place Gre'net

Résidents du Centre Intercommunal de Grenoble pré­sents lors de la visite du 14 février 2020. © Ambre Croset ‑Place Gre’net

Le Centre d’accueil four­nit aux rési­dents un accom­pa­gne­ment social, prin­ci­pa­le­ment en matière de santé et de sco­la­rité. Mais les rési­dents ont aussi accès à des loi­sirs par le biais de ser­vices civiques.

 

L’an der­nier, le dis­po­si­tif Hors les murs lancé par le CAI leur a éga­le­ment per­mis de s’exprimer artis­ti­que­ment via la créa­tion de pièces de théâtre.

 

D’autre part, le Centre d’accueil a signé des conven­tions avec des centres cultu­rels et de jeu­nesse pour per­mettre aux enfants de par­ti­ci­per à d’avantage de loi­sirs et de séjours lors des vacances.

 

Ambre Croset

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1862 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.