Mireille d'Ornano et ses 58 colistiers lors de la présentation de sa liste, samedi 29 février 2020, au parc Paul Mistral. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

La can­di­date de droite Mireille d’Ornano refuse tout rap­pro­che­ment avec le RN

La can­di­date de droite Mireille d’Ornano refuse tout rap­pro­che­ment avec le RN

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Mireille d’Ornano, candidate de droite sans étiquette, a présenté sa liste samedi 29 février devant le monument des Diables bleus. L'occasion pour elle de refuser tout rapprochement éventuel avec le Rassemblement national (RN) et pour ses colistiers de souligner son intégrité et son efficacité. Côté programme, la candidate donne la priorité à la sécurité – pour endiguer la délinquance sur Grenoble – mais aussi à l'écologie et aux finances.

 

 

Malgré la pluie, les colistiers de Mireille d’Ornano qui avaient fait le déplacement ont posé pour la photo, ce samedi 29 février, au parc Paul-Mistral. Un moment immortalisé devant le monument hommage aux chasseurs alpins, les fantassins de montagne de l’armée française. Un symbole patriotique assumé par la candidate.

 

Le monument hommage aux chasseurs alpins de l'armée française, surnommés les "diables bleus", tombés lors de la Première guerre mondiale. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Le monument hommage aux chasseurs alpins de l'armée française, surnommés les "diables bleus", tombés lors de la Première guerre mondiale. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

 

"Comme les diables bleus, je suis une combattante ! Je continue le combat politique pour changer Grenoble », a-t-elle affirmé. L’occasion également, pour elle, de "mettre en valeur [s]on 58e colistier, Jackie Machu, officier de la légion étrangère à la retraite ».

 

 

Pas d’alliance avec le RN

 

Elle ne s’étonne pas d’avoir été la première à déposer officiellement sa liste, là où le Rassemblement national (RN) n’a pas rassemblé assez de colistiers. "J’ai toujours réussi à présenter ma candidature, comme en 2014 », explique Mireille d’Ornano. "Mon premier mandat date de 1989. Je connais bien les Grenoblois et leurs préoccupations », complète-t-elle.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 70 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ADu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Chef de file du PCF dans la 2e circonscription de l'Isère, Pierre Labriet propose d'être le suppléant de l'écologiste Cyrielle Chatelain, la candidate désignée par la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), en vertu des accords nationaux entre les partis de gauche. © Le Travailleur alpin
Législatives : Pierre Labriet (PCF) pro­pose d’être sup­pléant de Cyrielle Chatelain (EELV) dans la 2e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Pierre Labriet, chef de file des communistes dans la deuxième circonscription de l'Isère, a rencontré, ce mercredi 4 mai 2022, l'écologiste Cyrielle Chatelain, Lire plus

Une partie des chefs de file du PCF pour les législatives 2022 : de gauche à droite, Jérémie Giono, secrétaire départemental ; Eric Hours, conseiller régional ; au premier plan, Cécile Dainault (6e), Claudine Didier (4e), Isabelle Peters (1ère) ; au second plan, Renaud Lugli (3e), Pierre Labriet (2e), William Jacquet (9e). © Manuel Pavard - Place Gre'net
Législatives 2022 : le PCF pré­sente ses chefs de file dans neuf des dix cir­cons­crip­tions de l’Isère

FOCUS - Le PCF isérois a présenté ce vendredi 12 novembre 2021 ses chefs de file pour les élections législatives de juin 2022. Neuf noms Lire plus

Mairie de Pont-de-Claix © Simon Marseille – Place Gre’net
Le Pont-de-Claix mise sur plus de démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive, sans convaincre l’op­po­si­tion communiste

  FOCUS -  La majorité de gauche du Pont-de-Claix a récemment dévoilé cent propositions politiques en partie coproduites avec une quarantaine de Pontois. Objectif affiché Lire plus

Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. © Charles Thiebaud - Placegrenet.fr
Le Pont-de-Claix : Christophe Ferrari plé­bis­cité pour un qua­trième man­dat dès le pre­mier tour

  FIL INFO – Il n’avait face à lui aucune liste d’opposition de droite. Le maire sortant et président de la Métropole, Christophe Ferrari, a Lire plus

Pierre Verri, maire de Gières, est le candidat PS dans cette deuxième circonscription. Il tente de succéder au député socialiste sortant Michel Issindou. © DR
Pierre Verri réélu maire de Gières de justesse

  FIL INFO – Seules deux listes étaient candidates aux municipales à Gières, cette année. Il n’y aura donc pas de deuxième tour. Et c'est Lire plus

Pour l'heure, aucun budget d'action anti-pollution n'a été établi par la liste de Christophe Ferrari "Une ville qui avance". © Anissa Duport-Levanti
Le Pont-de-Claix : deux listes face à Christophe Ferrari… sans la droite

  EN BREF – Au Pont-de-Claix, deux listes font face au maire sortant Christophe Ferrari, également président de la Métropole grenobloise. Celle de la communiste Lire plus

Flash Info

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin