Grésivaudan : les conditions de vie des gens du voyage de Villard-Bonnot font débat

sep article



 

FOCUS – La situation des gens du voyage de Villard-Bonnot, installés à proximité d’une usine de traitement des boues urbaines, inquiète la conseillère communautaire du Grésivaudan Geneviève Picard. Qui propose d’implanter les personnes sur un site de la commune de Saint-Ismier. Refus de la communauté de communes, qui a jeté son dévolu sur une parcelle du Versoud.

 

 

Prise illégale d'intérêts et trafic d'influence à Saint-Ismier près de Grenoble (Isère).

Geneviève Picard, élue d’op­po­si­tion cen­triste à Saint-Ismier. © Muriel Beaudoing – placegrenet.fr

Des condi­tions de vie indignes pour les gens du voyage de Villard-Bonnot ? C’est la situa­tion que décrit Geneviève Picard, conseillère com­mu­nau­taire du Grésivaudan et élue d’op­po­si­tion de Saint-Ismier.

 

Implantée sur la com­mune depuis près de trente ans, la famille Bony occupe actuel­le­ment une aire à moins de cent mètres de l’u­sine Terralys.

 

Un site où sont trai­tées des boues urbaines « de plus en plus géné­ra­trices d’odeurs insou­te­nables », écrit Geneviève Picard. Et de mala­dies : un chien y serait mort de la lep­to­spi­rose, une mala­die trans­mis­sible à l’homme.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3311 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.