Après quatre désistements, sept candidats briguent le fauteuil de maire de Grenoble

sep article



 

INFOGRAPHIE – Sur les onze candidats en lice pour s’assoir dans le fauteuil de maire de Grenoble le 23 mars prochain, il n’en reste plus que sept. Si certains n’ont pas pu boucler leur liste et trouver les 59 noms, d’autres ont changé de stratégie.

 

 

Mairie de Grenoble

Hôtel de ville de Grenoble. © Nils Louna – placegrenet.fr

La semaine der­nière, ils étaient onze can­di­dats à pos­tu­ler au poste de maire de Grenoble. Mais quatre se sont fina­le­ment désis­tés.

 

Fabien Cominotti, qui vou­lait avant tout « inves­tir dans l’humain » et Damien Berthélémy, le can­di­dat du Rassemblement natio­nal, n’ont pas pu bou­cler leur liste et trou­ver les 59 noms prêts à s’en­ga­ger der­rière eux.

 

Lisa Poget pour le Parti Popolitique jette aussi l’é­ponge, non sans quit­ter la cam­pagne par une pirouette. « Réunir les signa­tures était tout à fait jouable. Mais le sens même de notre pos­ture res­tait-il cré­dible, au moment de l’obligatoire ren­contre avec un ban­quier ? », inter­roge l’é­quipe.

 

Enfin, Lahcen Benmaza n’aura fait cam­pagne qu’une semaine avant de rejoindre l’ex-maire de Grenoble Alain Carignon. Sans tou­te­fois faire par­tie de sa liste.

 

 

Sept candidats encore en lice

 

Les dépôts de liste clos, il reste donc sept can­di­dats en piste à Grenoble :

 

- Catherine Brun, qui conduit la liste Lutte ouvrière
Alain Carignon, qui mène la liste La société civile pour l’alternance, sou­te­nue par le pré­sident des Républicains Christian Jacob
Émilie Chalas, la can­di­date de la majo­rité gou­ver­ne­men­tale, n°1 de la liste Un nou­veau regard sur Grenoble
Mireille d’Ornano, ex-can­di­date FN, puis Les Patriotes, aujourd’­hui sans éti­quette, qui conduit la liste Mieux vivre à Grenoble
Bruno de Lescure, numéro 1 de la liste La com­mune est à nous !, la « seule liste issue du mou­ve­ment social », com­po­sée de mili­tants du Nouveau Parti anti­ca­pi­ta­liste, de la France insou­mise, du Parti com­mu­niste, de mili­tants pour le droit au loge­ment ou l’écologie, de gilets jaunes, de syn­di­ca­listes…
Olivier Noblecourt, ex-délé­gué inter­mi­nis­té­riel qui mène la liste Grenoble nou­vel air, sou­te­nue par Le Parti socia­liste, Go citoyen­neté, le Parti radi­cal de gauche, Cap 21, le Mouvement répu­bli­cain et citoyen, la Gauche répu­bli­caine et socia­liste, rejoints par cer­tains membres de Génération.s
– et le maire sor­tant Éric Piolle (Europe Écologie – Les Verts), et sa liste Grenoble en com­mun (EELV, Ades, Place publique, Nouvelle donne…) récem­ment ral­liée par le PCF, Génération.s et une par­tie des socia­listes.

 

PC

 

L’arrêté pré­fec­to­ral fixant la liste des can­di­dats au 1er tour des élec­tions muni­ci­pales et com­mu­nau­taires du 15 mars 2020 sera pro­chai­ne­ment publié sur le site Internet de la pré­fec­ture à l’adresse sui­vante : www.isere.gouv.fr

 

 

 

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
2949 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.