Grève et rassemblement au Carrefour de Froges pour soutenir un délégué syndical CGT

sep article

 

FIL INFO – Le personnel du Carrefour Market de Froges était en grève lundi 24 février, tandis qu’un rassemblement de plus de 80 personnes était organisé devant les portes du magasin. Motif du mouvement ? La convocation devant une commission de discipline d’un délégué syndical CGT, pour des raisons jugées « ridicules » par le syndicat.

 

 

Nouveau mouvement de grogne chez les salariés de Carrefour. Lundi 24 février, la CGT Carrefour Market Isère appelait à la grève et au rassemblement devant le Carrefour Market de Froges. Le syndicat dénonce dans un communiqué « un management par la peur » de la part de la direction et de l’encadrement du site, « qui se situent au-dessus des lois ». Et considère qu’ils « s’acharnent contre les représentants du personnel ».

 

Le rassemblement devant le magasin Carrefour Market de Froges © CGT

Le rassemblement devant le magasin Carrefour Market de Froges. © CGT

 

C’est la convocation, le 24 février dernier, d’un délégué syndical du magasin devant une sanction disciplinaire qui a mis le feu aux poudres. « Quand on touche à un camarade de la CGT, on touche à tous et à toute la CGT », prévient l’organisation syndicale. Les faits reprochés à l’employé ? « Quelque chose de décalé et ridicule », juge le délégué CGT Patrice Brun. En l’occurrence : avoir refusé de présenter ses vœux de bonne année à un supérieur hiérarchique.

 

 

Un management à la pression ?

 

Dans son communiqué, la CGT décrit encore « les conditions de travail [qui] se sont considérablement dégradées avec la politique de restructuration et les réductions massives d’effectifs mises en place par Alexandre Bompard ». Pour Patrice Brun, l’arrivée du nouveau PDG de Carrefour depuis 2017 a amplifié un management de la pression, qui s’exerce autant sur les cadres que les employés.

 

Jonathan Gonthier, délégué syndical CGT convoqué devant la direction © CGT

Jonathan Gonthier, délégué syndical CGT convoqué devant la direction. © CGT

 

Bilan de la commission de discipline du 24 février ? La décision doit être rendue dans les quarante-huit heures, répond la CGT, qui salue une importante mobilisation devant le magasin. Y ont en effet pris part 80 délégués et représentants syndicaux de l’ensemble de la région et de divers secteurs industriels et, naturellement, de magasins Carrefour. Mais aussi des clients venus échanger avec les syndicalistes et soutenir le mouvement.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
1911 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.