Lobbying, pressions, clientélisme… le communautarisme en campagne à Grenoble et dans l’agglomération

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

ENQUÊTE – En France, la loi de 1905 impose la séparation des Églises et de l’État. Dans la pratique, les entorses au principe de laïcité se multiplient depuis plusieurs années à Grenoble et dans son agglomération. Et les visites des élus s’enchaînent, qui dans les mosquées, qui aux représentants de la communauté juive ou chrétienne, pour s’attirer les faveurs d’un potentiel électorat à l’approche des élections. Avec, à la clé, le risque d’encourager un communautarisme décomplexé. État des lieux.

 

 

"Course pour la dignité" organisée par l'Alliance citoyenne, samedi 5 avril 2019. Des femmes voilées et non voilées ont couru pour défendre leur liberté de porter le voile. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

« Course pour la dignité » orga­ni­sée par l’Alliance citoyenne, le 5 avril 2019. Des femmes voi­lées et non voi­lées ont couru pour défendre leur liberté de por­ter le voile… par­tout et sans contraintes. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le com­mu­nau­ta­risme gagne-t-il du ter­rain à Grenoble et dans son agglo­mé­ra­tion ? En cette année d’é­lec­tions muni­ci­pales, les actions se sont mul­ti­pliées dans la capi­tale du Dauphiné… comme par le passé. Autant de coups de canif contre la laï­cité, essen­tiel­le­ment por­tés par une frange de la com­mu­nauté musul­mane. Course pour le voile dans Grenoble, mili­tan­tisme en faveur de son port lors des sor­ties sco­laires à Échirolles, opé­ra­tions bur­kini dans les pis­cines publiques…

 

Des actions et reven­di­ca­tions visibles et média­ti­sées, avec un objec­tif assumé : faire pres­sion sur les res­pon­sables poli­tiques pour les pous­ser à chan­ger les règles répu­bli­caines. La par­tie émer­gée de l’i­ce­berg ?

 

 

« Progressivement, l’islam est passé du statut de religion à celui d’identité »

 

« Progressivement, l’is­lam est passé du sta­tut de reli­gion à celui d’i­den­tité face à cette République ne vou­lant pas recon­naître tous ses enfants », ana­lyse Naëm Bestandji, blo­gueur et mili­tant gre­no­blois, spé­cia­liste de l’isla­misme poli­tique. « Ce qui explique la mon­tée du reli­gieux, dans sa forme inté­griste et le déve­lop­pe­ment de son sym­bole, visible, sexiste, poli­tique et iden­ti­taire : le voile. »

 

Le communautarisme en campagne à Grenoble. Journée portes ouvertes à la mosquée de Teisseire, 9 rue Paul Cocat à Grenoble, dimanche 28 avril 2019. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Journée portes ouvertes à la mos­quée de Teisseire, 9 rue Paul Cocat à Grenoble, dimanche 28 avril 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

« Le pro­blème de l’Islam est une affaire poli­tique plus que reli­gieuse », abonde Aziz Sahiri. Ce der­nier connaît bien le sujet. Il a été adjoint à la mai­rie de Grenoble sous la man­da­ture d’Alain Carignon. Premier élu musul­man de Grenoble aussi. Lui, dénonce l’im­mix­tion du poli­tique et l’ins­tru­men­ta­li­sa­tion qui en résulte, sans que cela soit l’a­pa­nage d’un quel­conque bord poli­tique.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
5729 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. D’accord avec Désintox. J’ajouterais : ce ne sont pas les mamans voi­lées qui seraient inter­dites de sor­tie sco­laire, mais seule­ment leur voile !
    Les asso­cia­tions cultuelles ET cultu­relles doivent rendre toutes les sub­ven­tions dégui­sées !!!
    Macron par­lait il y a quelques jours de « sépa­ra­tisme » : avec un post tel que celui de la mos­quée d’Echirolles, on est clai­re­ment là-dedans.

    sep article
  2. Copié/collé d’un POST POLITIQUE de la grande MOSQUÉE d’Echirolles, publié le 29 mai sur leur page face­book :
    « Selem ahli­koum mes frères et sœurs.
    A l’oc­ca­sion des futures élec­tions, il fau­drait ne plus voter pour les par­tis poli­tiques tra­di­tion­nels car depuis 40 ans, ces par­tis poli­tiques de droite et de gauche arrivent en res­pon­sa­bi­lité grâce à nos votes et ensuite ces élus votent des lois ou des décrets contre notre com­mu­nauté musul­mane (fer­me­tures de lieux de cultes sans pas­ser par la jus­tice LOI n° 2017 – 1510 du 30 octobre 2017 Article 2, amen­de­ment du sénat pour inter­dire les mamans voi­lées à accom­pa­gner leurs enfants lors des sor­ties sco­laire, etc.). »
    ALORS POUR LES SUBVENTIONS DÉGUISÉES à la construc­tion de la mos­quée Teisseire C’EST NON, RENDEZ L’ARGENT.

    sep article
  3. Nous allons par­ler du clien­té­lisme des élus dirigé vers les isla­mistes. Sans des élus ven­dus, les isla­mistes ne peuvent pas pros­pé­rer. Sans des élus qui croient que la paix sociale peut s’acheter, les isla­mistes comme les truands ne peuvent pas pros­pé­rer. Sans des élus qui leur délèguent en faits la ges­tion de quar­tiers entiers, les isla­mistes et les truands ne peuvent pas pros­pé­rer.
    https://groupedanalysemetropolitain.com/2020/02/19/macronistan-municipales-clientelisme-confessionnel-je-suis-mal-a-laise-avec-le-mot-communautarisme/

    sep article