Un courrier annonce l’annulation du projet Neyrpic, Saint-Martin-d’Hères dément… et porte plainte

sep article

 

FOCUS — En attendant (peut-être) les urnes, c’est dans les boîtes à lettres que se poursuit la contestation du projet Neyrpic à Saint-Martin-d’Hères. Le 6 février au matin, plusieurs habitants de la commune découvraient ainsi une lettre aux allures officielles annonçant l’annulation du projet. Colère de la Ville, qui dément l’information et annonce porter plainte contre X.

 

 

L’annulation du projet Neyrpic à Saint-Martin-d’Hères ? Certains en rêvent, le « conseiller municipal en charge de la transition territoriale Gérard Musulin » l’a fait. Mais ce n’était qu’un canular, sous forme de courrier distribué au matin du 6 février dans les boîtes à lettres de plusieurs ménages martinérois. Le tout avec des allures très officielles et utilisation du logo de la Ville en en-tête.

 

De gauche à droite, Maurice Bansay (Apsys), Michelle Veyret, adjointe à l'Urbanisme, David Queiros, maire de Saint-Martin-d'Hères,et Christian Breuza, (Territoires 38) autour du projet Neyrpic © Ville de Saint-Martin-d'Hères

De gauche à droite, Maurice Bansay (Apsys), Michelle Veyret, adjointe à l’Urbanisme, David Queiros, maire de Saint-Martin-d’Hères, et Christian Breuza (Territoires 38) autour du projet Neyrpic. © Ville de Saint-Martin-d’Hères

 

« Une accumulation d’éléments nous a amenés à rouvrir la discussion à propos de la réhabilitation de la friche Neyrpic », indique le courrier en introduction. Les éléments en question ? En premier, l’impossibilité de prendre en compte « le désir d’un centre-ville à la fois public et populaire plutôt que d’un espace privatisé » exprimé dans les « propositions citoyennes ». Ce qui aurait conduit la Ville à renoncer à sa collaboration avec Apsys.

 

 

Une (fausse) réunion publique organisée sur Neyrpic à Saint-Martin-d’Hères

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3425 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Forcément, les proxis des pastèques grenobloises avec Piolle en tête sont furieux devant la perspective du projet Neyrpic, avec un accès facile par voiture, avec un parking gratuit, tout ce qu’il faut pour tuer ce qui reste encore de la commerce en centre ville de Grenoble. Les écolos bobos, ils ont bien mérité leur Piolle 🙂

    sep article