Biennale Expérimenta : arts, sciences, technologies et émotions… s’expérimentent dans l’agglo !

sep article

Notre indépendance c

 

FOCUS – Expérimenta, la Biennale Arts Sciences, pilotée par l’Hexagone Scène nationale Arts Sciences, en partenariat avec le CEA, aura lieu du 11 au 21 février sur tout le territoire de Grenoble-Alpes Métropole. Cet événement qui se veut rassembleur a pour objectif de favoriser la rencontre entre artistes, scientifiques, technologues et publics, au moyen de nombreux spectacles, d’un salon et d’un forum… Le tout à « expérimenter » sans crainte, ni connaissances préalables, mais juste avec curiosité !

 

 

Intelligence arti­fi­cielle ou infor­ma­tique avan­cée, art numé­rique, société de sur­veillance et science-fic­tion, éner­gie et envi­ron­ne­ment, réa­lité vir­tuelle… Autant de sujets explo­rés par Expérimenta, en veillant à croi­ser tous les points de vue et les ima­gi­naires.

 

 

Expérimenta, Le Salon : du 13 au 15 février, à la Maison Minatec à Grenoble : Être curieux et attentionnés ! (Entrée libre et gratuite)

 

 

Prism strata. © Yann Nguema P.R.I.S.M.

Seuls ou en famille, au cours d’une visite libre ou accom­pa­gnée, il vous fau­dra plu­sieurs heures pour visi­ter et expé­ri­men­ter le salon. Parmi la tren­taine d’installations, de per­for­mances, d’a­te­liers, lec­tures et déam­bu­la­tions théâ­trales venues de France, d’autres pays d’Europe et au-delà, voici quelques ren­dez-vous inter­ac­tifs qui ont retenu toute notre curio­sité

 

P.R.I.S.M. :

 

Nous l’avions décou­vert comme musi­cien et créa­teur de l’univers visuel du groupe de musique Ez3kiel. Yann Nguema, artiste régu­liè­re­ment invité depuis l’édition 2008, pré­sente cette fois trois ins­tal­la­tions artis­tiques et inter­ac­tives, entre images et phé­no­mènes optiques.

 

L’expérience ten­tée ici avec des cher­cheurs des labo­ra­toires Léti et DIP du CEA est d’u­ti­li­ser des matières trans­pa­rentes comme le cris­tal, le verre, le plexi­glas, la résine, l’eau, ou bien encore la glace ou la fumée comme sup­ports à la pro­duc­tion d’images inter­ac­tives.

 

 

Dhvani

 

Cette ins­tal­la­tion sonore inter­ac­tive est le fruit de la col­la­bo­ra­tion de l’artiste mul­ti­mé­dia Budhaditya Chattopadhyay (Pays-Bas) avec un codeur, un acous­ti­cien, un robo­ti­cien, un élec­tro­ni­cien et un déve­lop­peur.

 

Expérimenta : arts, sciences, émotions… s'expérimentent

Dhvani. © Budhaditya Chattopadhyay

Elle est com­po­sée de 51 cloches de temples indiens. Suspendues en l’air et inter­con­nec­tées entre elles, ces cloches mises en mou­ve­ment deviennent un seul ins­tru­ment de musique inédit, sous lequel le spec­ta­teur déam­bule…

 

Ammonite-Sirce

Ammonite Sircé. © Creatime – F. Ravatin

 

Une per­for­mance tech­no­lo­gique et théâ­trale de qua­rante minutes.

Une auteure de théâtre (Dorothée Zumstein) a rêvé et conçu un théâtre hanté par toutes les pièces qui s’y sont jouées et par des acteurs/personnages en constante méta­mor­phose : l’Ammonite.

 

Un ingé­nieur et scé­no­graphe (Frédéric Ravatin, à qui l’on doit la recons­ti­tu­tion numé­rique de la grotte Chauvet…) a rêvé et fabri­qué une machine magique pour le CEA, appe­lée Sircé, ou la « Salle aux images ». Ce dis­po­si­tif immer­sif per­met de voya­ger dans des uni­vers réels ou ima­gi­naires.

 

La per­for­mance Ammonite Sircé se situe à la conjonc­tion de ces deux machines à voya­ger, l’une dans l’espace, l’autre dans le temps. Nous sommes invi­tés, en tant que visi­teurs, à choi­sir les scènes que des comé­diens incar­ne­ront sous nos yeux, à la lueur vacillante de leurs torches…

 

 

Bloom

 

Voici une ins­tal­la­tion ciné­tique de Tristan Ménez. Cette expé­rience visuelle est accom­pa­gnée d’une com­po­si­tion sonore et musi­cale explo­rant toutes les pos­si­bi­li­tés offertes par l’eau, comme maté­riau sculp­tu­ral. Un bal­let aqua­tique et des sens !

 

bloom©tristan menez

Bloom .© Tristan Menez

 

 

Expérimenta, ce seront aussi douze spectacles présentés sur tout le territoire de Grenoble-Alpes Métropole, à l’Hexagone et dans huit salles partenaires

 

Entre autres expé­riences et sen­sa­tions, nous vous conseillons d’ex­pé­ri­men­ter :

 

 

Mû. © La Tournoyante

Du cirque magné­tique avec de Simon Carrot – Tournoyante pro­duc­tion, jeudi 13 février à 20 heures à La Rampe d’Échirolles

 

Équipés de puis­sants aimants, les corps des artistes sont mis en jeu pour créer des situa­tions de « gra­vité trans­for­mée ». Marcher au pla­fond, se mou­voir sur des murs, des plans incli­nés, le haut, le bas, tout est per­turbé, sens des­sus-des­sous.

 

 

Du théâtre d’anticipation avec Quitter la Terre de Joël Maillard et Joëlle Fontannaz, jeudi 13 février à 19 heures, au Déclic de Claix

 

Dans un futur plus ou moins proche, face à l’incapacité des humains à régu­ler leur impact sur les éco­sys­tèmes et la menace d’une immi­nente satu­ra­tion éco­lo­gique et démo­gra­phique, une solu­tion radi­cale est ima­gi­née pour sau­ver la vie humaine et la bio­di­ver­sité sur terre : la quit­ter… Mais qui doit s’en aller ?

 

 

Les Furtifs, d’après le roman de science fiction d’Alain Damasio, dans une mise en scène de Frédéric Desliasles, 14 et 15 février, à l’Hexagone, Meylan

 

Les Furtifs. © Antony Gormley-Domain Field – Baltic Gallery London

2040 ! Les villes sont rache­tées par des mul­ti­na­tio­nales et gérées par un sys­tème de for­faits contrai­gnants pour les humains. Au milieu d’eux, les Furtifs, créa­tures de chair et de sons, se méta­mor­phosent sans lais­ser de trace.

 

Dans un décor inter­ac­tif, fait de pay­sages 3D, équi­pés de casques, nous sui­vons la quête ini­tia­tique d’un père à la recherche de sa fille dis­pa­rue chez les Furtifs

 

 

Côté spectacles toujours, il y en a pour tous les goûts, tous les âges, tous les genres…

 

On pourra aussi décou­vrir du « théâtre inter-espèces » ques­tion­nant la coha­bi­ta­tion des règnes ani­mal, végé­tal et humain (G5 à l’Hexagone), du cirque-caba­ret jon­glant avec les genres et l’astrophysique (Le grand Dégenrement, à l’Hexagone) des concerts et spec­tacles immer­sifs avec et pour les enfants, dès l’âge d’un an (à l’Espace 600, La Source, L’Odyssée)…

 

À noter aussi que cer­taines des équipes artis­tiques seront pré­sentes sur le salon et dans le forum. L’occasion de pré­sen­ter et ten­ter d’autres expé­riences avec le public.

 

Expérimenta, Le Forum : 13, 14 et 15 février. Auditorium Grenoble INP. Dix tables rondes pour réfléchir ensemble et mettre en perspective les enjeux d’aujourd’hui (entrée libre et gratuite)

 

On y débat­tra, avec des artistes et des scien­ti­fiques, des thé­ma­tiques sou­le­vées par les œuvres pré­sen­tées au salon. Il y sera ques­tion de la poé­sie des algo­rithmes, de l’intelligence arti­fi­cielle (IA) et des dis­cri­mi­na­tions, de l’IA et de la créa­tion artis­tique, des enjeux et les pra­tiques de pro­jets arts sciences en milieu sco­laire, de la créa­tion à l’heure des enjeux envi­ron­ne­men­taux, de la société de sur­veillance et de science-fic­tion…

 

Mais pas besoin d’être spé­cia­liste. Ces tables rondes, dont quatre seront inter­na­tio­nales et tra­duites en fran­çais, sont gra­tuites et s’adressent a priori à tous les publics.

 

 

Les journées professionnelles du 12 au 15 février à l’auditorium Grenoble INP

Ces jour­nées sont, elles, dédiées aux pro­fes­sion­nels de la culture, des arts, des sciences, de la recherche, de l’entreprise, de l’université, de l’éducation et des ser­vices publics. Elles auront pour thé­ma­tiques le bou­le­ver­se­ment cli­ma­tique, l’intelligence arti­fi­cielle et leurs impacts sur les orga­ni­sa­tions et le tra­vail, et accueille­ront les pre­mières Journées d’informatique théâ­trale.

 

Expérimenta : arts, sciences, émotions… s'expérimentent

© Page Facebook d’Experimenta

 

Cette mani­fes­ta­tion aty­pique n’est que la face émer­gée et 3D de l’i­ce­berg ! L’Atelier Arts Sciences, pla­te­forme de recherche et de rési­dence com­mune au CEA et à l’Hexagone en est en effet le “labo­ra­toire” per­ma­nent et le fon­de­ment depuis 2009. Aussi, par ses choix artis­tiques très éclec­tiques, ses ques­tion­ne­ments poin­tus mais à la por­tée de tous et grâce à de nom­breux par­te­naires publics et pri­vés, la bien­nale Expérimenta 2020 tente de mettre encore plus en lumière et en par­tage des enjeux de société uni­ver­sels, en prise avec notre ter­ri­toire.

 

Nous sommes de nou­veau invi­tés à bou­ger les lignes entre dis­ci­plines, à nous immer­ger dans les ins­tal­la­tions, les théâtres ou à Minatec, comme dans les esprits ouverts, ludiques et curieux de tous les « Expérimentateurs-acteurs » qui com­posent cette édi­tion.

 

Mais, bien impos­sible pour nous de pré­sen­ter Expérimenta 2020 de façon exhaus­tive. Alors, le plus simple, pour vous faire un avis aussi réel que vir­tuel, c’est d’y aller et d’expérimenter selon vos envies, vos ques­tion­ne­ments et votre sen­si­bi­lité. D’autant plus que les entrées du Salon et du Forum sont gra­tuites. Gageons que, pen­dant ces dix jours, l’Intelligence arti­fi­cielle se « mue » en une véri­table intel­li­gence créa­tive, sen­sible et col­lec­tive !

 

Christine Prato

 

 

INFOS PRATIQUES SUR EXPERIMENTA

 

Renseignements et réser­va­tions auprès de l’Hexagone Scène natio­nale Arts Sciences- Meylan : 04 76 90 00 45

 

Où expé­ri­men­ter ?

À Meylan (L’Hexagone), Grenoble (Maison Minatec et Grenoble INP) et sur tout le ter­ri­toire de Grenoble-Alpes Métropole.

Et dans les huit salles par­te­naires : L’Odyssée- l’Autre Rive (Eybens), L’Espace 600 (Grenoble), La Rampe-La Ponatière (Échirolles), MC2 : Grenoble, La Source (Fontaine), L’Est (Campus Saint-Martin-d’Hères), Le Déclic (Claix), l’Amphithéâtre (Le Pont-de-Claix)

 

commentez lire les commentaires
2977 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.