Biennale Expérimenta : arts, sciences, technologies et émotions… s’expérimentent dans l’agglo !

sep article

 

FOCUS – Expérimenta, la Biennale Arts Sciences, pilotée par l’Hexagone Scène nationale Arts Sciences, en partenariat avec le CEA, aura lieu du 11 au 21 février sur tout le territoire de Grenoble-Alpes Métropole. Cet événement qui se veut rassembleur a pour objectif de favoriser la rencontre entre artistes, scientifiques, technologues et publics, au moyen de nombreux spectacles, d’un salon et d’un forum… Le tout à « expérimenter » sans crainte, ni connaissances préalables, mais juste avec curiosité !

 

 

Intelligence artificielle ou informatique avancée, art numérique, société de surveillance et science-fiction, énergie et environnement, réalité virtuelle… Autant de sujets explorés par Expérimenta, en veillant à croiser tous les points de vue et les imaginaires.

 

 

Expérimenta, Le Salon: du 13 au 15 février, à la Maison Minatec à Grenoble: Être curieux et attentionnés ! (Entrée libre et gratuite)

 

 

Prism strata. © Yann Nguema P.R.I.S.M.

Seuls ou en famille, au cours d’une visite libre ou accompagnée, il vous faudra plusieurs heures pour visiter et expérimenter le salon. Parmi la trentaine d’installations, de performances, d’ateliers, lectures et déambulations théâtrales venues de France, d’autres pays d’Europe et au-delà, voici quelques rendez-vous interactifs qui ont retenu toute notre curiosité

 

P.R.I.S.M. :

 

Nous l’avions découvert comme musicien et créateur de l’univers visuel du groupe de musique Ez3kiel. Yann Nguema, artiste régulièrement invité depuis l’édition 2008, présente cette fois trois installations artistiques et interactives, entre images et phénomènes optiques.

 

L’expérience tentée ici avec des chercheurs des laboratoires Léti et DIP du CEA est d’utiliser des matières transparentes comme le cristal, le verre, le plexiglas, la résine, l’eau, ou bien encore la glace ou la fumée comme supports à la production d’images interactives.

 

 

Dhvani

 

Cette installation sonore interactive est le fruit de la collaboration de l’artiste multimédia Budhaditya Chattopadhyay (Pays-Bas) avec un codeur, un acousticien, un roboticien, un électronicien et un développeur.

 

Expérimenta : arts, sciences, émotions… s'expérimentent

Dhvani. © Budhaditya Chattopadhyay

Elle est composée de 51 cloches de temples indiens. Suspendues en l’air et interconnectées entre elles, ces cloches mises en mouvement deviennent un seul instrument de musique inédit, sous lequel le spectateur déambule…

 

Ammonite-Sirce

Ammonite Sircé. © Creatime – F. Ravatin

 

Une performance technologique et théâtrale de quarante minutes.

Une auteure de théâtre (Dorothée Zumstein) a rêvé et conçu un théâtre hanté par toutes les pièces qui s’y sont jouées et par des acteurs/personnages en constante métamorphose : l’Ammonite.

 

Un ingénieur et scénographe (Frédéric Ravatin, à qui l’on doit la reconstitution numérique de la grotte Chauvet…) a rêvé et fabriqué une machine magique pour le CEA, appelée Sircé, ou la « Salle aux images ». Ce dispositif immersif permet de voyager dans des univers réels ou imaginaires.

 

La performance Ammonite Sircé se situe à la conjonction de ces deux machines à voyager, l’une dans l’espace, l’autre dans le temps. Nous sommes invités, en tant que visiteurs, à choisir les scènes que des comédiens incarneront sous nos yeux, à la lueur vacillante de leurs torches…

 

 

Bloom

 

Voici une installation cinétique de Tristan Ménez. Cette expérience visuelle est accompagnée d’une composition sonore et musicale explorant toutes les possibilités offertes par l’eau, comme matériau sculptural. Un ballet aquatique et des sens !

 

bloom©tristan menez

Bloom .© Tristan Menez

 

 

Expérimenta, ce seront aussi douze spectacles présentés sur tout le territoire de Grenoble-Alpes Métropole, à l’Hexagone et dans huit salles partenaires

 

Entre autres expériences et sensations, nous vous conseillons d’expérimenter :

 

 

Mû. © La Tournoyante

Du cirque magnétique avec de Simon Carrot – Tournoyante production, jeudi 13 février à 20 heures à La Rampe d’Échirolles

 

Équipés de puissants aimants, les corps des artistes sont mis en jeu pour créer des situations de « gravité transformée ». Marcher au plafond, se mouvoir sur des murs, des plans inclinés, le haut, le bas, tout est perturbé, sens dessus-dessous.

 

 

Du théâtre d’anticipation avec Quitter la Terre de Joël Maillard et Joëlle Fontannaz, jeudi 13 février à 19 heures, au Déclic de Claix

 

Dans un futur plus ou moins proche, face à l’incapacité des humains à réguler leur impact sur les écosystèmes et la menace d’une imminente saturation écologique et démographique, une solution radicale est imaginée pour sauver la vie humaine et la biodiversité sur terre : la quitter… Mais qui doit s’en aller ?

 

 

Les Furtifs, d’après le roman de science fiction d’Alain Damasio, dans une mise en scène de Frédéric Desliasles, 14 et 15 février, à l’Hexagone, Meylan

 

Les Furtifs. © Antony Gormley-Domain Field – Baltic Gallery London

2040 ! Les villes sont rachetées par des multinationales et gérées par un système de forfaits contraignants pour les humains. Au milieu d’eux, les Furtifs, créatures de chair et de sons, se métamorphosent sans laisser de trace.

 

Dans un décor interactif, fait de paysages 3D, équipés de casques, nous suivons la quête initiatique d’un père à la recherche de sa fille disparue chez les Furtifs

 

 

Côté spectacles toujours, il y en a pour tous les goûts, tous les âges, tous les genres…

 

On pourra aussi découvrir du « théâtre inter-espèces » questionnant la cohabitation des règnes animal, végétal et humain (G5 à l’Hexagone), du cirque-cabaret jonglant avec les genres et l’astrophysique (Le grand Dégenrement, à l’Hexagone) des concerts et spectacles immersifs avec et pour les enfants, dès l’âge d’un an (à l’Espace 600, La Source, L’Odyssée)…

 

À noter aussi que certaines des équipes artistiques seront présentes sur le salon et dans le forum. L’occasion de présenter et tenter d’autres expériences avec le public.

 

Expérimenta, Le Forum: 13, 14 et 15 février. Auditorium Grenoble INP. Dix tables rondes pour réfléchir ensemble et mettre en perspective les enjeux d’aujourd’hui (entrée libre et gratuite)

 

On y débattra, avec des artistes et des scientifiques, des thématiques soulevées par les œuvres présentées au salon. Il y sera question de la poésie des algorithmes, de l’intelligence artificielle (IA) et des discriminations, de l’IA et de la création artistique, des enjeux et les pratiques de projets arts sciences en milieu scolaire, de la création à l’heure des enjeux environnementaux, de la société de surveillance et de science-fiction…

 

Mais pas besoin d’être spécialiste. Ces tables rondes, dont quatre seront internationales et traduites en français, sont gratuites et s’adressent a priori à tous les publics.

 

 

Les journées professionnelles du 12 au 15 février à l’auditorium Grenoble INP

Ces journées sont, elles, dédiées aux professionnels de la culture, des arts, des sciences, de la recherche, de l’entreprise, de l’université, de l’éducation et des services publics. Elles auront pour thématiques le bouleversement climatique, l’intelligence artificielle et leurs impacts sur les organisations et le travail, et accueilleront les premières Journées d’informatique théâtrale.

 

Expérimenta : arts, sciences, émotions… s'expérimentent

© Page Facebook d’Experimenta

 

Cette manifestation atypique n’est que la face émergée et 3D de l’iceberg ! L’Atelier Arts Sciences, plateforme de recherche et de résidence commune au CEA et à l’Hexagone en est en effet le “laboratoire” permanent et le fondement depuis 2009. Aussi, par ses choix artistiques très éclectiques, ses questionnements pointus mais à la portée de tous et grâce à de nombreux partenaires publics et privés, la biennale Expérimenta 2020 tente de mettre encore plus en lumière et en partage des enjeux de société universels, en prise avec notre territoire.

 

Nous sommes de nouveau invités à bouger les lignes entre disciplines, à nous immerger dans les installations, les théâtres ou à Minatec, comme dans les esprits ouverts, ludiques et curieux de tous les « Expérimentateurs-acteurs » qui composent cette édition.

 

Mais, bien impossible pour nous de présenter Expérimenta 2020 de façon exhaustive. Alors, le plus simple, pour vous faire un avis aussi réel que virtuel, c’est d’y aller et d’expérimenter selon vos envies, vos questionnements et votre sensibilité. D’autant plus que les entrées du Salon et du Forum sont gratuites. Gageons que, pendant ces dix jours, l’Intelligence artificielle se « mue » en une véritable intelligence créative, sensible et collective !

 

Christine Prato

 

 

INFOS PRATIQUES SUR EXPERIMENTA

 

Renseignements et réservations auprès de l’Hexagone Scène nationale Arts Sciences– Meylan: 04 76 90 00 45

 

Où expérimenter ?

À Meylan (L’Hexagone), Grenoble (Maison Minatec et Grenoble INP) et sur tout le territoire de Grenoble-Alpes Métropole.

Et dans les huit salles partenaires : L’Odyssée- l’Autre Rive (Eybens), L’Espace 600 (Grenoble), La Rampe-La Ponatière (Échirolles), MC2: Grenoble, La Source (Fontaine), L’Est (Campus Saint-Martin-d’Hères), Le Déclic (Claix), l’Amphithéâtre (Le Pont-de-Claix)

 

commentez lire les commentaires
2109 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.