Virginie Velazquez (à gauche) et Corine Pichelin (à droite) font leurs premiers pas à Force Ouvrière et comptent bien rester mobilisées face à la réforme. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Réforme des retraites : les syn­di­cats res­tent mobi­li­sés mal­gré l’examen du texte à l’Assemblée

Réforme des retraites : les syn­di­cats res­tent mobi­li­sés mal­gré l’examen du texte à l’Assemblée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Les oppo­sants à la retraite à points main­tiennent la pres­sion. Ils étaient ainsi envi­ron 3 500 selon la CGT à défi­ler dans Grenoble, à l’ap­pel des orga­ni­sa­tions syn­di­cales pro­fes­sion­nelles, étu­diantes et lycéennes pour mon­trer leur désac­cord face à la réforme des retraites. Réforme dont l’examen a pour­tant com­mencé lundi 3 février à l’Assemblée nationale.

Une pos­ture dog­ma­tique du gou­ver­ne­ment, c’est le sen­ti­ment qui pré­vaut dans les rues de Grenoble, ce 6 février. De l’Unsa à FO, tous les repré­sen­tants syn­di­caux tiennent le même dis­cours. Ils ont l’impression que la majo­rité reste tota­le­ment fer­mée au débat avec les par­te­naires sociaux sur cette réforme. Ce qui semble inédit.

Joseph Muzzolu (à gauche) et Patrick Maurey (à droite) de l'UNSA restent mobilisés face à la réforme et appellent les députés à faire respecter les engagements du gouvernement. © Anissa Diport-Levanti - Place Gre'net

Joseph Muzzolu (à gauche) et Patrick Maurey (à droite) de l’Unsa res­tent mobi­li­sés et appellent les dépu­tés à faire res­pec­ter les enga­ge­ments du gou­ver­ne­ment. © Anissa Diport-Levanti – Place Gre’net

« On a tou­jours dis­cuté avec tous les gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs lorsque nous n’étions pas d’accord. Mais, pour la pre­mière fois, on se retrouve face à un gou­ver­ne­ment qui ne dis­cute pas », déplore Patrick Maurey, secré­taire dépar­te­men­tal de l’Unsa en Isère.

L’Unsa à la table des négociations

Le syn­di­cat réfor­miste s’assiéra tout de même à la table des négo­cia­tions la semaine du 17 février. Les par­te­naires sociaux y pré­sen­te­ront un plan d’équilibre pour la réforme. Le but : trou­ver com­ment éco­no­mi­ser 60 mil­liards d’euros sur cinq ans.

Si les syndicats réformistes croient encore aux négociations sur la réforme, la CGT métallurgie défile elle avec fourches et bonnets phrygiens. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Si les syn­di­cats réfor­mistes croient encore aux négo­cia­tions, la CGT métal­lur­gie défile, elle, avec fourches et bon­nets phry­giens. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

« On est à la fois dans la négo­cia­tion et la mobi­li­sa­tion, au cas où le texte passe mal­gré tout », explique Patrick Maurey.

« On appelle notam­ment les dépu­tés à faire res­pec­ter les enga­ge­ments du gou­ver­ne­ment sur la reva­lo­ri­sa­tion du sta­tut des pro­fes­seurs, qui pour­raient perdre plu­sieurs cen­taines d’eu­ros sur leur retraite men­suelle. »

La CGT mobi­li­sée jus­qu’au retrait de la réforme

Une réflexion qui n’est pas par­ta­gée par tous les syn­di­cats. « On ira le 17 février pour pré­sen­ter notre plan de finan­ce­ment d’une réforme par répar­ti­tion. On ne par­ti­ci­pera pas aux négo­cia­tions autour d’une réforme par points dont nous vou­lons le retrait », mar­tèle Élisa Balestrieri de la CGT Isère. « D’autant que le gou­ver­ne­ment se sert de cela pour détour­ner le fond du débat. Il y a encore un grand manque d’informations sur le détail du pro­jet actuel », ajoute-t-elle.

Virginie Velazquez (à gauche) et Corine Pichelin (à droite) font leurs premiers pas à Force Ouvrière et comptent bien rester mobilisées face à la réforme. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Virginie Velazquez (à gauche) et Corine Pichelin (à droite) font leurs pre­miers pas à Force ouvrière et comptent bien res­ter mobi­li­sées face à la réforme. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

Preuve en est, Corine Pichelin et Virginie Velazquez sont toutes deux novices dans la lutte syn­di­cale. C’est leur pre­mière mani­fes­ta­tion. « On vient d’entrer à Force ouvrière et, jusque-là, tout était très flou. Mais aujourd’hui est là car on a enfin com­pris à quel point cette réforme va nous nuire », explique Virginie. « Et aussi, on veut se battre pour nos droits en tant que femmes car leur pro­jet va encore creu­ser les inéga­li­tés », com­plète Corine. Pour elles comme pour FO, c’est le retrait ou rien.

Blocage à l’Assemblée

Pour l’heure, l’examen du pro­jet de loi à l’Assemblée s’annonce long et com­pli­qué pour les dépu­tés. La France insou­mise, réso­lue à blo­quer le texte autant que les syn­di­cats bloquent la rue, a déposé pas moins de 19 000 amendements.

L’intersyndicale se réunira ce jeudi 6 février dans la soi­rée au niveau natio­nal pour déci­der des suites à don­ner au mou­ve­ment. Une assem­blée géné­rale aura éga­le­ment lieu ven­dredi midi à Grenoble.

Anissa Duport-Levanti

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ADu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les syndicats dénoncent une baisse de l'offre sur le réseau Tag, le Smmag dément catégoriquement
Les syn­di­cats dénoncent une baisse de l’offre sur le réseau Tag, le Smmag dément catégoriquement

FLASH INFO – "Il n'y a aucune décision politique générale de baisse d'offre sur le réseau de la Tag, ce n'est absolument pas à l'ordre Lire plus

Grève et manifestation à Grenoble pour "l’augmentation des salaires et des pensions" jeudi 17 mars
Grève et mani­fes­ta­tion à Grenoble pour « l’augmentation des salaires et des pen­sions » jeudi 17 mars

FLASH INFO – "L’augmentation des salaires et des pensions: une priorité pour toutes et tous!". Tel est le mot d'ordre du mouvement de grève et Lire plus

FO dénonce l'absence de dialogue social dans l'Académie de Grenoble, le rectorat... et deux syndicats démentent
FO dénonce l’ab­sence de dia­logue social au rec­to­rat de Grenoble, la direc­tion… et deux syn­di­cats démentent

FOCUS - Alors que Force ouvrière dénonce très sévèrement les conditions de travail au sein du rectorat de Grenoble et le refus de la rectrice Lire plus

Une délégation syndicale du CEA de Grenoble se rend à Paris pour participer à la manifestation nationale devant Bercy
Grève et ras­sem­ble­ments des sala­riés du CEA de Grenoble et du Bourget-du-Lac

FLASH INFO — "Ce sont les premiers ras-le-bol qui commencent à s'exprimer, dans les mois qui viennent ça va prendre de l'ampleur". C'est ainsi que Lire plus

Après la grève très suivie des 12 et 13 novembre, les syndicats de la Tag maintiennent la pression
Après la grève très sui­vie des 12 et 13 novembre, les syn­di­cats de la Tag main­tiennent la pression

EN BREF — Après un mouvement de grève très suivi, vendredi 12 et samedi 13 novembre, sur le réseau de la Tag, les syndicats annoncent Lire plus

Les syndicats dénoncent une baisse de l'offre sur le réseau Tag, le Smmag dément catégoriquement
Les syn­di­cats annoncent une grève très sui­vie sur le réseau Tag les ven­dredi 12 et samedi 13 novembre

FLASH INFO — "Nous savons déjà, grâce aux déclarations d’intention de participer à la grève, que pas un tram, pas un bus ou presque ne Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin