Éric Piolle propose de passer du “tout béton” à la “ville-parc” avec GrandAlpe… projet métropolitain

sep article

 

FOCUS – Éric Piolle et Grenoble en commun ont récemment présenté à la Villeneuve le projet GrandAlpe, considéré comme « le projet phare de la décennie » pour les quartiers sud. L’enjeu ? Les transformer pour « passer du tout béton » à une ville-parc « solidaire et citoyenne ». Le tout visant à les désenclaver et en faire des « quartiers pionniers du XXIsiècle ». Ses opposants crient à la récupération politique alors qu’il s’agit d’un projet métropolitain.

 

 

Éric Piolle entouré d'habitants de la Villeneuve lors de la présentation du projet GrandAlpe. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Piolle entouré d’habitants de la Villeneuve lors de la présentation du projet GrandAlpe. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Grâce à GrandAlpe, transformons les quartiers de Grenoble bâtis dans les années 60 en quartiers pionniers du XXIsiècle ! » Éric Piolle, tête de liste de Grenoble en Commun (Gec), a présenté, le 27 janvier à la Villeneuve, les ambitions de ce « projet phare de la décennie 2020-2030 ». Autrement dit, « passer du tout béton, tout bagnole » à une ville-parc « solidaire et citoyenne », s’étendant sur Eybens, Échirolles et Grenoble.

 

 

GrandAlpe, un « plan Marshall de la réhabilitation thermique »

 

Les quartiers concernés ? De Mistral jusqu’à la Villeneuve en passant par le Village olympique, Beauvert-Esmonin ou Abry-Libération. Le coût de l’ensemble de ce projet urbain d’envergure ? Plus de 650 millions d’euros, soit « deux fois l’ampleur du projet de la Presqu’île scientifique », vante Éric Piolle.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2887 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Récupération, puiqu’il n’a rien d’autre à proposer que la paralysie, la bétonisation et la paupérisation de Grenoble!

    sep article
  2. Il faut juger les gens par leurs actions, pas per leurs paroles. Regardons Presqu’île: le quartier conçu et construit entièrement sous la direction municipale des pastèques: 1 m2 des espaces verts PAR HABITANT, un record mondial !!! Sans oublier 40% de logements sociaux, un record francais, dont la pastèque Piolle est particulièrement fier. Et après tout ça, Piolle ose d’ouvrir sa ***** de bouche pour dénoncer la bétonisation !!! Le ridicule ne tue pas, et l’idiotie non plus

    sep article
  3. sep article
  4. sep article