CEA Grenoble : les syndicats interrompent l’assemblée générale pour réclamer des hausses de salaire

sep article

 

EN BREF — Des syndicalistes qui interrompent une assemblée générale pour porter leurs revendications, avant de quitter les lieux en jetant au sol leurs tenues de travail ? C’est la scène qui s’est déroulée jeudi 30 janvier au cours de l’assemblée générale du CEA de Grenoble. Le tout sous les applaudissements de salariés qui réclament depuis un an une revalorisation de leurs salaires.

 

 

Drôle d’ambiance à l’occasion de l’assemblée générale du CEA* de Grenoble, organisée dans l’amphithéâtre de Minatec, jeudi 30 janvier. À l’extérieur, des salariés procèdent à une opération de tractage quand d’autres organisent un sit-in devant les portes.

 

À l’intérieur, quelques minutes plus tard, les syndicats réunis en intersyndicale CFDT, CFE CGC, CFTC, CGT et Unsa interrompent le rendez-vous pour prendre la parole et interpeller leur direction régionale devant les salariés présents. Une intervention filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

 

 

La raison du mouvement de grogne ? Depuis un an, les salariés du CEA de Grenoble, ralliés par ceux d’autres centres en France, demandent une revalorisation de leurs salaires. « Le point d’indice (…) est bloqué depuis 2009, les salaires ont donc perdu 25 % par rapport à l’inflation en 30 ans, dont 12 % ces dix dernières années », décrit la CGT CEA Grenoble. Qui mentionne encore des évolutions salariales faibles et des primes de pénibilité en stagnation.

 

 

Les salariés du CEA Grenoble se sentent menés en bateau

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2799 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. RV

    01/02/2020
    13:49

    Merci pour ce reportage qui reflète tout à fait la situation
    Une précision: la situation salariale est particulièrement défavorable aux Annexe 2 (les techniciens) dont la grille salariale commence en dessous du SMIC ! et qui ont des progressions de carrière très faibles

    sep article