Réforme des retraites : des milliers de manifestants gardent espoir à Grenoble

sep article



 

FIL INFO – Ils étaient 3 500 selon la CGT à défiler dans les rues de Grenoble ce mercredi 29 janvier en début d’après-midi. Majoritairement des jeunes et des retraités, accompagnés de grévistes et gilets jaunes de la première heure.

 

 

Assentio Del Ray, gilet jaune de la première heure, ne renonce pas se mobiliser contre la réforme des retraites. © Anissa Duport-Levanti

Assentio Del Ray, gilet jaune de la pre­mière heure, conti­nue de se mobi­li­ser contre la réforme des retraites. © Anissa Duport-Levanti

 

Le noyau dur gre­no­blois ne renonce pas à se mobi­li­ser contre la réforme des retraites, mal­gré l’inflexibilité du gou­ver­ne­ment concer­nant le pas­sage au sys­tème à points. Ils étaient ainsi encore quelques mil­liers à défi­ler ce mer­credi 29 jan­vier de la gare jus­qu’à la rue Félix-Poulat. Toutefois, la las­si­tude com­mence à se faire sen­tir.

 

 

Garder espoir, malgré tout

 

« Je ne pense pas que ce genre de défilé puisse vrai­ment chan­ger quelque chose », regrette Assentio Del Ray, gilet jaune de la pre­mière heure. Alors, que fait-il ici ? « Ne pas venir serait pire. Il faut mon­trer qu’on ne lâche pas la rue et qu’on conti­nue de s’opposer, même si le gou­ver­ne­ment conti­nue de faire la sourde oreille », explique-t-il.

 

Le noyau dur de la mobilisation grenobloise continue de battre le pavé contre la réforme des retraites. Ils étaient 3 500 ce mercredi 29 janvier. © Anissa Duport-Levanti

Le noyau dur de la mobi­li­sa­tion gre­no­bloise conti­nue de battre le pavé contre la réforme des retraites. Ils étaient 3 500 ce mer­credi 29 jan­vier. © Anissa Duport-Levanti

Un avis par­tagé par de nom­breux mani­fes­tants, qui gardent espoir et refusent de lais­ser le mou­ve­ment s’essouffler. Ils renou­vellent ainsi leur inten­tion de se mobi­li­ser jusqu’au retrait pur et simple de la réforme.

 

Le pro­fil des mani­fes­tants était, lui, légè­re­ment dif­fé­rent, ce mer­credi, de celui des habi­tuels ras­sem­ble­ments du samedi.

 

Le week-end ras­semble en effet beau­coup d’actifs, venus affi­cher leur désac­cord à la réforme sur leur temps libre. Là, retrai­tés et étu­diants consti­tuaient le gros des troupes des mani­fes­tants qui fou­laient le pavé, à côté des gré­vistes de la pre­mière heure.

 

 

De nouveaux rassemblements prévus ce jeudi

 

Les syn­di­cats conti­nuent d’assurer leur rôle de coor­di­na­teurs des actions de mobi­li­sa­tion, comme ils l’ont fait der­niè­re­ment avec l’organisation de retraites aux flam­beaux. La CGT appelle d’ailleurs à une nou­velle marche aux flam­beaux à la Côte-Saint-André ce jeudi à 18 heures, place Hector-Berlioz.

 

L'intersyndicale appelle à deux nouveaux rassemblements demain à Grenoble le 29 janvier 2020. © Anissa Duport-Levanti

L’intersyndicale appelle à deux nou­veaux ras­sem­ble­ments demain à Grenoble le 29 jan­vier 2020. © Anissa Duport-Levanti

 

L’intersyndicale a éga­le­ment prévu deux ras­sem­ble­ments ce jeudi 30 jan­vier à Grenoble. Le pre­mier aura lieu devant la cli­nique mutua­liste à midi. Le second se dérou­lera à 15 heures devant la chambre de com­merce et d’in­dus­trie.

 

Anissa Duport-Levanti

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1777 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.