Municipales : le candidat Olivier Noblecourt veut un débat de fond à Grenoble

sep article

 

EN BREF – Olivier Noblecourt, candidat de la liste Grenoble Nouvel Air aux élections municipales de Grenoble, a annoncé les objectifs et temps forts de sa campagne lors d’une conférence de presse, le 17 janvier dernier. Priorité pour lui : le débat d’idées. L’occasion d’exprimer son incompréhension face à sa difficulté d’accès aux salles publiques.

 

 

Le candidat aux municipales Olivier Noblecourt affirme l'importance du débat d’idées dans sa campagne et dénonce la difficulté d’accès aux salles publiques.

Pour l’équipe de Grenoble Nouvel Air, pas question de tomber dans le débat des petites phrases politiciennes. © Anissa Duport-Levanti – placegrenet.fr

La campagne est lancée à Grenoble pour Olivier Noblecourt. Qui affiche un objectif : faire la part belle au débat de fond. « On est prêts à se battre sur les idées », assure le candidat, qui vient de renoncer à son poste de délégué interministériel en charge de la prévention et de la lutte contre la pauvreté. « Nous ne voulons pas d’une campagne d’annonces et de teasing, c’est pourquoi nous livrerons aux Grenoblois la totalité de notre projet pour la ville avant la fin du mois », ajoute-t-il.

 

On sait déjà qu’il contiendra une proposition de revenu de base local, un programme culturel ambitieux et des exigences accrues en démocratie locale. « Nous sommes actuellement la seule liste grenobloise à avoir signé la Charte Anticor (association de lutte contre la corruption politique, ndlr), qui a d’ailleurs donné un carton orange à la majorité sortante », a ainsi rappelé Olivier Noblecourt.

 

 

Les débats citoyens à l’honneur

 

Pour sa campagne “de fond”, la liste Grenoble Nouvel Air va lancer une série de grands débats d’idées et forums (cf. encadré), où citoyens mais aussi adversaires politiques seront conviés afin d’apporter de la contradiction et de vivifier le débat démocratique.

 

Olivier Noblecourt dénonce une paralysie des gestionnaires de salles publiques qui entrave le travail de son équipe. © Anissa Duport-Levanti

Ces rassemblements ne sont toutefois pas faciles à mettre en place, à en croire l’équipe de campagne. En cause, selon elle : la forte inertie des gestionnaires de salles publiques.

 

« À de nombreuses reprises lorsque l’on appelle pour réserver, on nous dit soit que la salle n’est pas disponible sans nous en expliquer le motif, soit qu’ils doivent vérifier mais on ne nous rappelle jamais, surtout pour les salles de plus de cents places… Il est inconcevable que ces lieux ne nous soient pas accessibles ! », s’indigne Olivier Noblecourt.

 

Le candidat n’accuse pas pour autant la municipalité de tenter d’empêcher sa campagne. « Je lance simplement un appel au maire pour qu’il facilite l’accès à ces lieux publics et s’engage à en ouvrir les portes », précise-t-il.

 

Enfin, le candidat de Grenoble Nouvel Air tiendra son premier grand meeting de campagne à l’Institut d’urbanisme et de géographie alpine, le mardi 4 février à 20 h 30. Il marquera également le retour en politique de l’ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem.

 

Anissa Duport-Levanti

 

 

RENDEZ-VOUS ET FORUMS DE LA LISTE GRENOBLE NOUVEL AIR

 

Les trois premiers rendez-vous :

 

– Le jeudi 30 janvier à 20 h 30 à La Plateforme (ancien musée de peintures, place de Verdun), en présence de l’ancien ministre François Rebsamen. Il abordera la sécurité et la prévention.

 

– Le 7  février à 18 h 30 à la Maison du tourisme sur le thème de la transition écologique dans les métropoles.

 

– Le lundi 10 février à 18 h 30 avec Benoît Thieulin, ancien président du conseil national du numérique. Le sujet : démocratie et numérique.

 

Grenoble Nouvel Air organisera également trois grands forums citoyens les 22 et 29 février, ainsi que le 7 mars. Les thèmes abordés : vie quotidienne, transition écologique et solidarités.

 

commentez lire les commentaires
2738 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Et si nous parlions Mr etMrs noblecourt de la gestion plus que catastrophique des structures sociales de Grenoble.
    Comme par exemple la MDH BALADIN…..
    Ne pas oublier votre passage calamiteux pour rester poli pendant les deux mandats de Destot…..
    Vous devriez avoir honte mais au contraire vous avez osé vous présenter pour réparer toutes vos bêtises…..pour rester poli

    sep article
  2. sep article