En Rhône-Alpes, les nappes souterraines ne se sont pas suffisamment rechargées malgré les pluies de l'automne © iStock

Sécheresse : la situation s’améliore mais en Isère les nappes souterraines sont toujours à la peine

Sécheresse : la situation s’améliore mais en Isère les nappes souterraines sont toujours à la peine

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FIL INFO – Si les pluies de cet automne ont permis de remettre à niveau les cours d’eau en Isère, ce n’est pas le cas des nappes souterraines, aussi appelées phréatiques. Alors qu’en France, la situation s’améliore, en Rhône-Alpes, la situation reste tendue. Au point que les restrictions sécheresse ne devraient pas être levées avant la fin du mois de février.

 

 

En Rhône-Alpes, les nappes souterraines ne se sont pas suffisamment rechargées malgré les pluies de l'automne © iStock

En Rhône-Alpes, les nappes sou­ter­raines ne se sont pas suf­fi­sam­ment rechar­gées mal­gré les pluies de l’au­tomne. © iStock

Les pluies de cet automne et du début du mois de décembre ont per­mis aux nappes sou­ter­raines de sen­si­ble­ment se rechar­ger. C’est ce qui res­sort d’un état des lieux éta­bli en France par le bureau de recherches géo­lo­giques et minières (BRGM).

 

Mais toutes les nappes phréa­tiques ne sont pas logées à la même enseigne. Si « les niveaux sont désor­mais autour de la moyenne à très hauts », note le BRGM, « la situa­tion est moins favo­rable sur les nappes du cou­loir rho­da­nien ».

 

« Ces der­nières accusent tou­jours les défi­cits plu­vio­mé­triques de ces der­nières années, asso­ciés à de fortes sol­li­ci­ta­tions durant l’été, même si l’effet béné­fique de la recharge com­mence à se faire ressentir. »

 

 

Du mieux sur les cours d’eau mais les niveaux des nappes restent inquiétants

 

Le 15 novembre der­nier, le pré­fet de l’Isère avait revu les res­tric­tions d’eau à la baisse après avoir, à plu­sieurs reprises, pris des arrê­tés ren­for­çant les mesures anti-séche­resse. Mais si les pluies de l’au­tomne ont per­mis de rechar­ger les cours d’eau du dépar­te­ment, les nappes sou­ter­raines res­tent à des niveaux jugés très bas, ne per­met­tant pas de lever les restrictions.

 

 

Des res­tric­tions qui sont donc main­te­nues jus­qu’à la fin du mois de février, notam­ment sur les bas­sins du Sud Grésivaudan, de Bièvre-Liers-Valloire, Galaure-Drôme des col­lines, les Quatre val­lées et l’Est lyon­nais, tou­jours pla­cés en alerte renforcée.

 

En 2019, les pre­mières mesures de res­tric­tion d’eau avaient été prises dès le 23 avril.

 

Patricia Cerinsek

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le préfet lève partiellement l'arrêté sécheresse, les eaux souterraines restent en alerte renforcée
Le préfet lève partiellement l’arrêté sécheresse, les eaux souterraines restent en alerte renforcée

  FLASH INFO – La préfecture de l'Isère annonce une levée partielle de son arrêté sécheresse, adopté le 17 septembre 2020. Le préfet explique ainsi Lire plus

Le préfet lève partiellement l'arrêté sécheresse, les eaux souterraines restent en alerte renforcée
Le préfet de l’Isère place la quasi-totalité des cours d’eau en alerte sécheresse renforcée

  FLASH INFO – La préfecture de l'Isère annonce placer l’ensemble des masses d’eau du département en alerte renforcée sécheresse, à l’exception des eaux superficielles Lire plus

En Isère, la sécheresse s'aggrave sur les cours d'eau et les nappes phréatiques. Les pouvoirs publics multiplient, en vain, les mesures de restriction.
En Isère, la sécheresse s’aggrave malgré des mesures de restriction de plus en plus sévères

FLASH INFO - Les dernières mesures de restriction d'eau n'y ont rien fait. Le 28 août, le préfet de l'Isère a à nouveau relevé les Lire plus

Vigilance et alertes sécheresse sur l’Isère, trop tardives pour France nature environnement

FLASH INFO – Une « course de lenteur des préfets » ? C'est ainsi que les militants de la FNE Isère (France nature environnement) qualifient la disposition des Lire plus

Depuis trois ans, les arrêtés sécheresse et les restrictions d'eau se suivent et se ressemblent en Isère. Car l'efficacité du dispositif est limitée.
La sécheresse chronique en Isère révèle les limites du dispositif de contrôle et de restrictions

  DÉCRYPTAGE - Va-t-on vers une troisième année de sécheresse consécutive en Isère ? Depuis 2018, les arrêtés et les mesures de restriction se succèdent Lire plus

Le préfet lève partiellement l'arrêté sécheresse, les eaux souterraines restent en alerte renforcée
Les cours d’eau et nappes souterraines du département de l’Isère de nouveau placés en vigilance sécheresse

  FIL INFO - Les cours d'eau et les nappes souterraines du département de l'Isère ont été placés en vigilance sécheresse. Absence de pluie en Lire plus

Flash Info

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin