Municipales à Fontaine : Laurent Thoviste tacle ses opposants… qui le lui rendent bien

sep article

 

FOCUS – Laurent Thoviste, candidat du Parti socialiste qui se présente aux municipales de Fontaine avec le soutien de La République en Marche, a récemment inauguré son local de campagne. L’occasion de livrer ses grandes ambitions pour ce « bastion communiste », tout en attaquant ses concurrents.

 

 

L’atmosphère des élec­tions muni­ci­pales est mon­tée d’un cran à Fontaine. Laurent Thoviste, can­di­dat socia­liste à Fontaine, n’a en effet pas mâché ses mots contre ses oppo­sants, à l’oc­ca­sion de l’i­nau­gu­ra­tion de son local de cam­pagne ce ven­dredi 10 jan­vier. Non sans déli­vrer, dans le même temps, les grands axes de ses ambi­tions poli­tiques.

 

Laurent Thoviste au cours de l'inauguration de son local de campagne.

Laurent Thoviste lors de l’i­nau­gu­ra­tion de son local de cam­pagne. © Raphaëlle Denis – Placegrenet.fr

Soutenu par La République en Marche (LREM), le socia­liste assure que voter pour lui, c’est faire « le choix de l’avenir » dans une ville qui a « besoin d’une nou­velle vision ».

 

 

Ecologie, insécurité, service public et métropole

 

Premier che­val de bataille de Laurent Thoviste pour « mon­ter à l’assaut de ce bas­tion com­mu­niste qu’est Fontaine » : la tran­si­tion éco­lo­gique. « Nous nous appuie­rons sur les inno­va­tions tech­no­lo­giques pour éco­no­mi­ser l’énergie », détaille-t-il. Tout en pro­met­tant de rever­dir la ville en plan­tant 6 000 arbres.

 

Deuxième thème de pré­di­lec­tion, « [faire] de la lutte contre l’insécurité et les inci­vi­li­tés [une] prio­rité […] car il ne peut y avoir de vivre-ensemble si la tran­quillité publique n’est pas pré­ser­vée ». Laurent Thoviste indique vou­loir « redres­ser l’image de Fontaine », « ville qui fait peur, où l’on vient par défaut ».

 

Le candidat PS Laurent Thoviste a profité de l'inauguration de son local de campagne pour lancer ses ambitions pour Fontaine et tacler ses concurrents.

Sympathisants et mili­tants à l’i­nau­gu­ra­tion du local de cam­pagne. © Raphaëlle Denis – Placegrenet.fr

 

Le socia­liste ambi­tionne éga­le­ment de moder­ni­ser le ser­vice public par « la réha­bi­li­ta­tion de nos équi­pe­ments muni­ci­paux les plus vétustes avec une prio­rité sur les écoles ». Et de citer, à l’ap­pui de ses pro­pos, l’effondrement du faux pla­fond à l’école Paul-Langevin en sep­tembre.

 

Enfin, le sou­tien à la métro­po­li­sa­tion reste l’un des enga­ge­ments majeurs que Laurent Thoviste entend tenir. « L’intercommunalité est une chance pour Fontaine. Une chance parce qu’elle

nous per­met de por­ter des pro­jets ambi­tieux que nous ne pou­vons por­ter seuls », explique-t-il. Avant de men­tion­ner les pro­jets des Portes du Vercors ou le Métrocâble, pro­jet de télé­phé­rique urbain devant relier Fontaine à Saint-Martin-le-Vinoux.

 

Tacles de Laurent Thoviste et de ses opposants

 

Le can­di­dat ne s’est éga­le­ment pas privé de cri­ti­quer ses concur­rents. Pour le maire com­mu­niste sor­tant Jean-Paul Trovero ? Le « der­nier héri­tier d’un sys­tème à bout de souffle qui tente déses­pé­ré­ment d’assurer sa sur­vie ».

 

Le maire de Fontaine Jean-Paul Trovero était présent pour montrer son soutien. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Jean-Paul Trovero. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

« Oui, je suis com­mu­niste, répond le maire sor­tant. Je le reven­dique par mes valeurs, par mon his­toire fami­liale. Je reste ouvert à tous les ras­sem­ble­ments, mais je ne suis pas comme ceux qui vont chan­ger trois fois d’étiquette poli­tique en six ans. Je reste fidèle à mes prin­cipes et j’en suis fier ! »

 

 

Sophie Romera, ex-colis­tière du maire et tête de la liste dis­si­dente à gauche, en a aussi pris pour son grade. « Elle a voté les hausses d’impôts, elle a appuyé les pro­jets de construc­tion qui enlai­dissent notre ville, elle n’a pas démis­sionné quand elle a eu connais­sance du rap­port de la CRC », énu­mère Laurent Thoviste, qui la juge « co-res­pon­sable du bilan de l’équipe sor­tante ».

 

« On balaye devant sa porte avant d’accuser, rétorque Sophie Romera à ce sujet. Nous avons fait ce que lui-même n’a pas réussi, lui qui est resté jusqu’à la fin adjoint sous l’ancienne man­da­ture PCF. »

 

Sophie Romera, ancienne élue de la majorité municipale et aujourd'hui candidate pour 2020. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Sophie Romera, ancienne élue de la majo­rité muni­ci­pale et can­di­date pour 2020. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

La can­di­date, qui mène un pro­jet ras­sem­blant plu­sieurs mou­ve­ments de gauche, assume son passé dans la majo­rité. « Quand on fait par­tie d’une équipe, on la sou­tient ; jusqu’à un cer­tain point de rup­ture, et nous étions arri­vés à ce point. Je rap­pelle tout de même que deux per­sonnes du groupe de Laurent Thoviste l’ont quitté pour se ral­lier à nous. »

 

Le can­di­dat socia­liste a pour finir taclé son voi­sin de droite Franck Longo, can­di­dat du MoDem. « Fontaine reste une com­mune pro­fon­dé­ment atta­chée aux valeurs de soli­da­rité et d’égalité des chances. C’est sur la base d’une vision moder­ni­sée de ces valeurs qu’il faut pro­po­ser une alter­na­tive, pas en les niant. »

 

Le candidat fontainois du MoDem, Franck Longo.

Le can­di­dat fon­tai­nois du MoDem, Franck Longo.

« Je n’ai pas de leçons à rece­voir ni des uns ni des autres, réplique Franck Longo. Ce n’est pas parce qu’on est de centre-droit qu’on n’est pas social, ou pas écolo. Nous avons un pro­gramme com­plet là-des­sus. »

 

Pas un mot, tou­te­fois, de Laurent Thoviste sur Franck Pantuso, la tête de liste du Rassemblement natio­nal pour ces muni­ci­pales 2020.

 

Signe du peu de dan­ger qu’il repré­sente à son sens, ou volonté déli­bé­rée de ne pas lui don­ner de la visi­bi­lité ? Peut-être un peu des deux…

 

Raphaëlle Denis

 

Hexagone
commentez lire les commentaires
4364 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.