Municipales à Fontaine : Laurent Thoviste tacle ses opposants… qui le lui rendent bien

sep article



 

FOCUS – Laurent Thoviste, candidat du Parti socialiste qui se présente aux municipales de Fontaine avec le soutien de La République en Marche, a récemment inauguré son local de campagne. L’occasion de livrer ses grandes ambitions pour ce « bastion communiste », tout en attaquant ses concurrents.

 

 

L’atmosphère des élec­tions muni­ci­pales est mon­tée d’un cran à Fontaine. Laurent Thoviste, can­di­dat socia­liste à Fontaine, n’a en effet pas mâché ses mots contre ses oppo­sants, à l’oc­ca­sion de l’i­nau­gu­ra­tion de son local de cam­pagne ce ven­dredi 10 jan­vier. Non sans déli­vrer, dans le même temps, les grands axes de ses ambi­tions poli­tiques.

 

Laurent Thoviste au cours de l'inauguration de son local de campagne.

Laurent Thoviste lors de l’i­nau­gu­ra­tion de son local de cam­pagne. © Raphaëlle Denis – Placegrenet.fr

Soutenu par La République en Marche (LREM), le socia­liste assure que voter pour lui, c’est faire « le choix de l’avenir » dans une ville qui a « besoin d’une nou­velle vision ».

 

 

Ecologie, insécurité, service public et métropole

 

Premier che­val de bataille de Laurent Thoviste pour « mon­ter à l’assaut de ce bas­tion com­mu­niste qu’est Fontaine » : la tran­si­tion éco­lo­gique. « Nous nous appuie­rons sur les inno­va­tions tech­no­lo­giques pour éco­no­mi­ser l’énergie », détaille-t-il. Tout en pro­met­tant de rever­dir la ville en plan­tant 6 000 arbres.

 

Deuxième thème de pré­di­lec­tion, « [faire] de la lutte contre l’insécurité et les inci­vi­li­tés [une] prio­rité […] car il ne peut y avoir de vivre-ensemble si la tran­quillité publique n’est pas pré­ser­vée ». Laurent Thoviste indique vou­loir « redres­ser l’image de Fontaine », « ville qui fait peur, où l’on vient par défaut ».

 

Le candidat PS Laurent Thoviste a profité de l'inauguration de son local de campagne pour lancer ses ambitions pour Fontaine et tacler ses concurrents.

Sympathisants et mili­tants à l’i­nau­gu­ra­tion du local de cam­pagne. © Raphaëlle Denis – Placegrenet.fr

 

Le socia­liste ambi­tionne éga­le­ment de moder­ni­ser le ser­vice public par « la réha­bi­li­ta­tion de nos équi­pe­ments muni­ci­paux les plus vétustes avec une prio­rité sur les écoles ». Et de citer, à l’ap­pui de ses pro­pos, l’effondrement du faux pla­fond à l’école Paul-Langevin en sep­tembre.

 

Enfin, le sou­tien à la métro­po­li­sa­tion reste l’un des enga­ge­ments majeurs que Laurent Thoviste entend tenir. « L’intercommunalité est une chance pour Fontaine. Une chance parce qu’elle

nous per­met de por­ter des pro­jets ambi­tieux que nous ne pou­vons por­ter seuls », explique-t-il. Avant de men­tion­ner les pro­jets des Portes du Vercors ou le Métrocâble, pro­jet de télé­phé­rique urbain devant relier Fontaine à Saint-Martin-le-Vinoux.

 

Tacles de Laurent Thoviste et de ses opposants

 

Le can­di­dat ne s’est éga­le­ment pas privé de cri­ti­quer ses concur­rents. Pour le maire com­mu­niste sor­tant Jean-Paul Trovero ? Le « der­nier héri­tier d’un sys­tème à bout de souffle qui tente déses­pé­ré­ment d’assurer sa sur­vie ».

 

Le maire de Fontaine Jean-Paul Trovero était présent pour montrer son soutien. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Jean-Paul Trovero. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

« Oui, je suis com­mu­niste, répond le maire sor­tant. Je le reven­dique par mes valeurs, par mon his­toire fami­liale. Je reste ouvert à tous les ras­sem­ble­ments, mais je ne suis pas comme ceux qui vont chan­ger trois fois d’étiquette poli­tique en six ans. Je reste fidèle à mes prin­cipes et j’en suis fier ! »

 

 

Sophie Romera, ex-colis­tière du maire et tête de la liste dis­si­dente à gauche, en a aussi pris pour son grade. « Elle a voté les hausses d’impôts, elle a appuyé les pro­jets de construc­tion qui enlai­dissent notre ville, elle n’a pas démis­sionné quand elle a eu connais­sance du rap­port de la CRC », énu­mère Laurent Thoviste, qui la juge « co-res­pon­sable du bilan de l’équipe sor­tante ».

 

« On balaye devant sa porte avant d’accuser, rétorque Sophie Romera à ce sujet. Nous avons fait ce que lui-même n’a pas réussi, lui qui est resté jusqu’à la fin adjoint sous l’ancienne man­da­ture PCF. »

 

Sophie Romera, ancienne élue de la majorité municipale et aujourd'hui candidate pour 2020. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Sophie Romera, ancienne élue de la majo­rité muni­ci­pale et can­di­date pour 2020. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

La can­di­date, qui mène un pro­jet ras­sem­blant plu­sieurs mou­ve­ments de gauche, assume son passé dans la majo­rité. « Quand on fait par­tie d’une équipe, on la sou­tient ; jusqu’à un cer­tain point de rup­ture, et nous étions arri­vés à ce point. Je rap­pelle tout de même que deux per­sonnes du groupe de Laurent Thoviste l’ont quitté pour se ral­lier à nous. »

 

Le can­di­dat socia­liste a pour finir taclé son voi­sin de droite Franck Longo, can­di­dat du MoDem. « Fontaine reste une com­mune pro­fon­dé­ment atta­chée aux valeurs de soli­da­rité et d’égalité des chances. C’est sur la base d’une vision moder­ni­sée de ces valeurs qu’il faut pro­po­ser une alter­na­tive, pas en les niant. »

 

Le candidat fontainois du MoDem, Franck Longo.

Le can­di­dat fon­tai­nois du MoDem, Franck Longo.

« Je n’ai pas de leçons à rece­voir ni des uns ni des autres, réplique Franck Longo. Ce n’est pas parce qu’on est de centre-droit qu’on n’est pas social, ou pas écolo. Nous avons un pro­gramme com­plet là-des­sus. »

 

Pas un mot, tou­te­fois, de Laurent Thoviste sur Franck Pantuso, la tête de liste du Rassemblement natio­nal pour ces muni­ci­pales 2020.

 

Signe du peu de dan­ger qu’il repré­sente à son sens, ou volonté déli­bé­rée de ne pas lui don­ner de la visi­bi­lité ? Peut-être un peu des deux…

 

Raphaëlle Denis

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3489 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.