Electro, transe, hip-hop… Pour sa rentrée 2020, La Source s’ouvre à un public plus jeune

sep article

La culture nous rassemble : 2020 année de la culture en Isère

 

FOCUS – À l’occasion de ce début d’année, La Source propose une programmation riche et variée qui mêle classiques et propositions plus surprenantes, voire originales. La salle de spectacles de Fontaine entend ainsi attirer les plus jeunes. Tour d’horizon.

 

 

Pour sa rentrée 2020, La Source aimerait toucher un public plus jeune que les habituels quadragénaires qui fréquentent le lieu. Pour cela, elle mise sur de la musique “Boum! Boum!” Autrement dit de l’électro. Mais aussi de la transe, du hip-hop et du rock psychédélique. Nouveauté en ce début d’année : une programmation chaque trimestre, et non plus sur une demi-saison comme précédemment. En voici donc un concentré coup de cœur.

 

 

Vassilena Serafimova et Chloé

 

Chloé et Vassilena Serafimova

Chloé et Vassilena Serafimova

Dans le lot, on retient le drôle de duo composé de Chloé, pionnière française de la composition électronique et Vassilena Serafimova, une percussionniste classique d’origine bulgare.

 

Tout est parti d’une première rencontre de leurs univers en 2017, quand les deux musiciennes ont revisité Music for 18 Musicians de Steve Reich.

 

Elles auraient dû seulement se croiser. Mais elles ne se quittent plus depuis. Baptisé Sequenza, ce concert est une rencontre inattendue et évidente à la fois, où se mêlent machines et percussions, électronique et acoustique.

 

 

Barcella

 

Barcella à La Source de Fontaine

Barcella à La Source de Fontaine

Faut-il encore présenter le célèbre chanteur à texte d’origine rémoise ? Comédien et musicien, il a composé quatre albums dont le premier, La Boîte à musiques, sorti en 2010. Son quatrième et dernier album, Soleil, a vu le jour en mars 2018.

 

Poète 2.0, il manie aussi bien l’art du slam que celui de la poésie. Il a notamment remporté les championnats de France de Slam Poésie en 2007, puis le prix Jacques-Brel de Vesoul deux ans plus tard.

 

Son univers ? Celui d’un enfant devenu grand, oscillant entre hip-hop et chanson française avec sa propre signature vocale. Non sans subtilité et fantaisie.

 

 

Trans Kabar

 

Le rock maloya, vous connaissez ? Un savant mélange original à base de rock, donc, et d’une musique traditionnelle de la Réunion. La voix y appelle les esprits, les mélodies et rythmes traversent les corps des musiciens et peuvent mener à la transe. En tous cas toujours à la danse.

 

Trans Kabar à La Source de Fontaine

Trans Kabar à La Source de Fontaine

Trans Kabar, qui a vu le jour en région parisienne en 2017, en maîtrise parfaitement les codes. « Trans », comme « transversalité », parce que ce groupe aime les croisements insolites d’instruments et de sons. « Kabar », comme le nom des fêtes maloya réunionnaises, où se mêlent musiciens, danseurs et poètes créoles, qui a donné naissance au nom de cabaret. Et plus précisément encore, comme dans « servis kabaré », le versant rituel du kabar, pratiques liées au culte des ancêtres propices à la transe.

 

C’est dans les chants traditionnels de ces « servis kabaré » que Trans Kabar a puisé une partie de son répertoire.

 

 

Les Amazones d’Afrique

 

Les Amazones d'Afrique à La Source de Fontaine

Les Amazones d’Afrique à La Source de Fontaine

Musique traditionnelle évoluant vers les hip-hop électro et le trip-hop, le collectif Amazones d’Afrique regroupe des artistes originaires d’Afrique de l’Ouest (principalement du Mali) désireuses de bousculer les conventions et de défendre le droit des femmes.

 

Ce collectif le sait : un des grands combats planétaires féministes consiste à éradiquer les violentes traditions ancestrales et mutilantes envers les femmes.

 

Ainsi, le nouveau single des Amazones d’Afrique « Amazones Power » affiche clairement l’intention de guérir l’esprit des femmes. Un chant révolutionnaire qui libère la parole. Et s’adresse particulièrement à toutes ces femmes qui perpétuent ces violences.

 

 

Tim Dup

 

Une voix douce écorchée, un air juvénile, des mélodies brutes et envoûtantes aux inspirations plurielles. À tout juste 25 ans, ce jeune pianiste, auteur-compositeur-interprète offre une musique touchante et singulière, sans artifices. Dès les premières notes, Tim Dup affiche une sensibilité communicatrice sur scène.

 

Tim Dup à La Source de Fontaine

Tim Dup à La Source de Fontaine

 

Révélation “Scène” aux Victoires de la musique 2019, il jouera à La Source son deuxième album de janvier 2020 dans lequel il parle de cette « génération intranquille qui se cherche une raison d’être ».

 

Ciné Beatbox

 

Enfin, La Source prévoit aussi des soirées tous publics, comme ce « Ciné Beatbox » accessible à partir de 6 ans. Cinq courts métrages seront présentés avec, en fond sonore, Nicolas Derand au clavier et Ludivine Issambourg qui imitera une boîte à rythme tout en soufflant dans sa flûte traversière. Le cinéma muet des temps modernes ?

 

Aurore Braconnier

 

 

Programme complet de La Source

 

24.01 • Beaucoup Beaucoup + March On Mars
28.01 • Chloé & Vassilena Serafimova : Sequenza
30.01 • Barcella + Les Beaux Tailleurs
06.02 • Trans Kabar + Tigadrine
08.02 • Hot 8 Brass Band
13.02 • Malinga
14.02 • JackPot’O
18.02 – 19.02 • Langues de Babylab – Variations 3
20.02 • Féfé & Leeroy : 365 tour + l’Apprenti
21.02 • Les Découvertes du TA
12.03 • Les Amazones d’Afrique
13.03 • Lysistrata + 1ère partie
17.03 • Ciné Beatbox
20.03 • Tim Dup + Parka Valentine
25.03 • Courir de Jean Echenoz par Thierry Romanens Format A’3
27.03 • Cannibale + Moonrite

commentez lire les commentaires
1601 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.