Vente du groupement hospitalier mutualiste à Grenoble : des usagers veulent créer une coopérative

sep article

Notre indépendance c

 

EN BREF – Alors que la vente du groupement hospitalier mutualiste de Grenoble suit son cours, un collectif d’usagers se mobilise. En vue, le lancement d’une coopérative d’intérêt collectif pour reprendre les cliniques mutualistes. Coup d’envoi ce lundi 13 janvier lors d’une première réunion publique.

 

 

Vente du groupement hospitalier mutualiste à Grenoble : des usagers veulent créer une coopérative. © Patricia Cerinsek

Quel ave­nir pour la cli­nique d’Alembert à Grenoble ? © Patricia Cerinsek

La vente du grou­pe­ment hos­pi­ta­lier mutua­liste (GHM) est sur les rails. Or sa ces­sion par la mutuelle Adrea, son action­naire majo­ri­taire, est pour le moins convoi­tée. D’après nos infor­ma­tions, une dizaine de can­di­dats seraient même sur les rangs pour rache­ter le GHM, deuxième pôle de santé mutua­liste en France qui regroupe à Grenoble la cli­nique mutua­liste, la cli­nique d’Alembert et le centre Daniel Hollard. Trois can­di­dats seront pré-sélec­tion­nés, début février, avant le choix défi­ni­tif du repre­neur en juin.

 

Depuis des mois, l’an­nonce de la vente met en émoi la com­mu­nauté médi­cale et une par­tie du monde poli­tique. Avec la crainte que le GHM ne perde son sta­tut d’é­ta­blis­se­ment de santé privé d’in­té­rêt col­lec­tif (Espic) à but non lucra­tif. Et ne tire un trait sur ses mis­sions de ser­vice public com­pre­nant l’ac­cès uni­ver­sel et gra­tuit aux soins.

 

 

La résistance s’organise

 

Alors la “résis­tance” s’est orga­ni­sée. Après le lan­ce­ment d’une péti­tion, des usa­gers se sont orga­ni­sés en col­lec­tif, autour de l’u­nion de quar­tier Chorier Berriat et du syn­di­cat Force ouvrière, majo­ri­taire au GHM. Une asso­cia­tion des amis des cli­niques mutua­listes de Grenoble a aussi vu le jour en décembre.

 

« Cette vente, sans condi­tion, nous inter­roge sur le deve­nir de l’ac­cès aux soins sur Grenoble, sou­ligne le col­lec­tif des usa­gers. Nous n’a­vons aucune garan­tie que la cli­nique reste d’in­té­rêt col­lec­tif et qu’elle ne soit pas ven­due au privé lucra­tif dans le but de faire de l’argent et non de per­mettre à toutes et tous de pou­voir se soi­gner. »

 

Un collectif d'usagers compte lancer une coopérative d'intérêt collectif pour reprendre le groupement hospitalier mutualiste de Grenoble, en vente.La clinique d'Alembert à Grenoble, qui appartient au groupement hospitalier mutualiste, vendue demain au privé ? © Patricia Cerinsek

Un col­lec­tif des usa­gers des cli­niques mutua­listes a en pro­jet une coopé­ra­tive d’in­té­rêt col­lec­tif. © Patricia Cerinsek

 

« Les consé­quences d’un pas­sage au privé lucra­tif impu­te­raient direc­te­ment les usa­gers : les dépas­se­ments d’ho­no­raires seront à la charge du patient », sou­ligne le col­lec­tif, qui craint éga­le­ment une fer­me­ture de la mater­nité et des urgences. Avec son corol­laire : une concen­tra­tion de toutes les urgences dans un CHU déjà en très forte ten­sion.

 

 

Grève au groupement hospitalier mutualiste fin janvier

 

Le col­lec­tif ne se contente pas de dénon­cer la vente. Fin jan­vier, il vien­dra en sou­tien au mou­ve­ment de grève. Mais il entend aussi deman­der des comptes à Adrea, à l’u­nion mutua­liste pour la ges­tion du grou­pe­ment hos­pi­ta­lier mutua­liste (UMG-GHM) et tra­vaille aux côtés de l’Urscop au pro­jet d’une coopé­ra­tive d’in­té­rêt col­lec­tif pour reprendre les cli­niques mutua­listes.

 

Des actions et pro­jets que le col­lec­tif pré­sen­tera lundi 13 jan­vier, aux côtés de l’as­so­cia­tion des amis des cli­niques mutua­listes, lors d’une réunion publique orga­ni­sée à 19 heures à l’Ampérage.

 

Patricia Cerinsek

 

commentez lire les commentaires
4892 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.