Yassine Lakhnech élu président de l’Université Grenoble Alpes version (presque) intégrée

sep article

 

EN BREF – Sans surprise, Yassine Lakhnech succède à Patrick Lévy à la tête de la nouvelle Université Grenoble Alpes. Alors que l’Idex est remis en jeu cette année, l’élection du directeur exécutif du label Initiative d’excellence assure une certaine continuité au campus grenoblois. Reste au nouveau président à conduire le processus d’intégration à son terme.

 

 

Le Professeur Shin-Ichi Yamamoto, vice-président de la recherche à l’Université d’Okayama (à gauche) et Yassine Lakhnech, directeur exécutif Recherche et Valorisation de l’Idex Université Grenoble Alpes (à droite) © Université Grenoble Alpes

Yassine Lakhnech aux côtés du pro­fes­seur Shin-Ichi Yamamoto, vice-pré­sident de la recherche à l’Université d’Okayama © Université Grenoble Alpes

Yassine Lakhnech suc­cède à Patrick Lévy à la tête de l’Université Grenoble Alpes (UGA). Une nou­velle uni­ver­sité puisque, depuis le 1er jan­vier, l’UGA est deve­nue uni­ver­sité inté­grée.

 

En fait, un éta­blis­se­ment expé­ri­men­tal qui, pen­dant trois ans, va tra­vailler à rap­pro­cher, outre l’UGA et la Communauté Université Grenoble Alpes (Comue), l’Institut poly­tech­nique de Grenoble, l’École natio­nale supé­rieure d’architecture de Grenoble et l’Institut d’études poli­tiques de Grenoble. Avant une éven­tuelle inté­gra­tion totale.

 

 

Yassine Lakhnech, seul candidat en lice au poste de président de l’UGA

 

L’élection de Yassine Lakhnech, ce 7 jan­vier, par un conseil d’ad­mi­nis­tra­tion au com­plet n’est pas une sur­prise. C’était en effet le seul can­di­dat en lice. Spécialiste de la véri­fi­ca­tion des pro­grammes et de la sécu­rité prou­vable, ce pro­fes­seur est un fami­lier des rouages finan­ciers. Il a œuvré à la construc­tion de plu­sieurs pro­jets dont le Labex Persyval-lab, le Pilsi (IMAG) et sur­tout l’Initiative d’excellence Idex. Un label qui per­met à l’université gre­no­bloise de récol­ter plu­sieurs mil­lions d’euros chaque année.

 

La maison des langues et de la culture, sur le campus de Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

La mai­son des langues et de la culture, sur le cam­pus de Grenoble. © Léa Raymond – placegrenet.fr

 

Or ce label, qui sera remis en jeu cette année, est étroi­te­ment lié au pro­ces­sus de fusion, d’a­bord – des trois uni­ver­si­tés Joseph-Fourier, Stendhal et Pierre-Mendès France – puis, désor­mais, au pro­ces­sus d’in­té­gra­tion en cours.

 

Une intégration qui ne passe pas toujours très bien

 

Sa can­di­da­ture puis son élec­tion font, pour beau­coup, par­tie inté­grante du dis­po­si­tif. Un pro­ces­sus plus ou moins accepté par la com­mu­nauté uni­ver­si­taire. La liste d’u­nion CGT-FSU, clai­re­ment oppo­sée à ce qu’elle voit comme une « dés­in­té­gra­tion » avait fait le plein de voix aux élec­tions au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion et à la com­mis­sion aca­dé­mique le 10 décembre der­nier. Avec l’autre liste d’u­nion syn­di­cale, CFDT-Unsa, et le SNPTES, les syn­di­cats étaient alors en posi­tion de force avec, pour cer­tains, l’es­poir d’a­gir comme un contre-pou­voir au sein des ins­tances déci­sion­nelles.

 

Mais le vote des étu­diants, plu­tôt en faveur de la liste pro-inté­gra­tion sou­te­nant Yassine Lakhnech, puis la dési­gna­tion des per­son­na­li­tés exté­rieures*, ont refait pen­cher la balance. Avec 24 voix pour, 9 contre et 8 abs­ten­tions, le nou­veau pré­sident de la nou­velle UGA s’est, certes, assuré une vic­toire claire et nette. Mais il devra comp­ter avec une cer­taine résis­tance face aux moda­li­tés d’une inté­gra­tion qui ne passe pas tou­jours très bien…

 

Patricia Cerinsek

 

 

* Sur les 12 per­son­na­li­tés exté­rieures élues, 8 sont dési­gnées par les orga­nismes et col­lec­ti­vi­tés (CNRS, Métropole de Grenoble, Crous, Région Auvergne Rhône-Alpes, Agglo de Valence, CEA, Inria et Inserm), quatre par la com­mu­nauté uni­ver­si­taire.

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3538 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.