Benoît Laval ne reprendra pas l’atelier Made in France de Raidlight

sep article



 

FOCUS – La restructuration de Rossignol se traduira finalement par la fermeture de l’atelier Made in France de Raidlight, situé à Saint-Pierre-de-Chartreuse. La proposition de reprise par Benoît Laval, son fondateur, n’a pas abouti après des discussions avec le groupe.

 

 

Benoit Laval, PDG de Raidlight et fondateur du réseau Stations trail. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

Benoit Laval, PDG de Raidlight et fon­da­teur du réseau Stations trail. © Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

« Six emplois dis­pa­raissent mal­heu­reu­se­ment à Saint-Pierre-de-Chartreuse », déplore amè­re­ment Benoît Laval. Le fon­da­teur de Raidlight en 1999 n’aura en effet pas pu empê­cher la fer­me­ture de l’a­te­lier Made in France.

 

Le 14 octobre der­nier, Rossignol avait annoncé la fin de l’atelier de pro­duc­tion de la filiale Raidlight Vertical, en Chartreuse.

 

Ayant quitté le groupe en février et se sen­tant concerné au pre­mier chef par l’a­ve­nir de ses anciens col­lègues, Benoît Laval avait alors immé­dia­te­ment fait une pro­po­si­tion de reprise de l’activité. Proposition à laquelle avait répondu dans la fou­lée le groupe Rossignol. Mais les négo­cia­tions ont achoppé sur un point cri­tique.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3978 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.