“Une histoire du ski” riche en anecdotes, aux éditions Glénat

sep article

 

EN BREF – Une histoire du ski vient de paraître aux éditions Glénat. Comme le nom de l’ouvrage l’indique, il y est question de ski. Mais rien de classique ni de solennel dans ces pages. Les deux auteurs, passionnés par cette pratique sportive, enchaînent les anecdotes illustrées de nombreuses photos ou documents marquants, souvent méconnus.

 

 

Ne cher­chez pas de doctes énu­mé­ra­tions chro­no­lo­giques dans Une his­toire du ski. L’ouvrage de 213 pages qui vient de paraître aux édi­tions Glénat ne refait ainsi pas l’histoire tra­di­tion­nelle du ski, de ses ori­gines à aujourd’hui, comme on la connaît dans ses grandes lignes. Et heu­reu­se­ment. Car cela pour­rait vite deve­nir bar­bant !

 

Une histoire du ski par Gilles Chappaz et Guillaume Desmurs aux éditions Glénat

Une his­toire du ski aux édi­tions Glénat.

Ici, les auteurs Gilles Chappaz et Guillaume Desmurs ont avant tout sou­haité racon­ter leur his­toire du ski, celle qui les a mar­qués.

 

« Plutôt que d’emprunter les bou­le­vards déjà bien tra­cés de l’histoire, nous avons flâné sur les bords de pistes en racon­tant autre­ment cette longue aven­ture de deux planches de bois si inti­me­ment liée à la grande his­toire : depuis les steppes de la Sibérie jusqu’aux courbes les plus modernes, en pas­sant par les per­son­na­li­tés éton­nantes, le déve­lop­pe­ment des sta­tions ou l’apparition du mono­ski. » Démonstration en trois anec­dotes pio­chées pêle-mêle dans ce petit bijou !

 

 

Du skie au ski

 

De quand date l’o­ri­gine du ski ? Des pre­miers hommes qui ont dû chas­ser, puis suivre leur trou­peau, ou encore explo­rer sous la neige. Certains de nos ancêtres glis­saient ainsi sur des mor­ceaux de bois. D’ailleurs, le mot « ski » se retrouve dans quasi toutes les langues euro­péennes, du vieux nor­vé­gien skidh (« bri­ser » ou « fendre ») au grec schi­zein (« fendre »), en pas­sant par le latin scin­dere (« scin­der ») au le gothique skai­der (« sépa­rer »).

 

Autre anec­dote éty­mo­lo­gique ? En fran­çais, quand le terme appa­raît en 1841, il s’é­crit « skie » avec un « e » et se classe plu­tôt dans le genre fémi­nin. Il per­dra son « e » final en 1891.

 

 

Sondre Norheim révolutionne l’histoire du ski 

 

Le nom de Sondre Norheim ne vous dit rien ? C’est pour­tant ce Norvégien qui a trans­formé le ski en sport natio­nal dans son pays, avant que la dis­ci­pline n’es­saime dans le monde entier au XIXe siècle.

 

Sondre Norheim dans Une histoire du ski

Sondre Norheim dans Une his­toire du ski.

 

Le petit gars, né en 1825 dans le comté de Télémark (Sud-Est de la Norvège), se jette à corps perdu dans le ski dès sa tendre enfance. Il faut dire que son père, un arti­san-pay­san, lui a confec­tionné des skis dans des billes de pin. Ça aide !

 

Sondre passe ainsi son enfance et son ado­les­cence à tes­ter les poten­tia­li­tés inouïes de ses deux planches de bois. Et détecte le poten­tiel ludique et spor­tif de l’en­gin. Il déve­lop­pera plus tard des skis à taille de guêpe et inven­tera une bride de talon à par­tir de racine de saule tor­sa­dée : la pre­mière fixa­tion était née !

 

 

« Habemus freeridus papam »

 

Autre per­son­na­lité mar­quante, mais plus sur­pre­nante : le pape Jean-Paul II. Le sou­ve­rain pon­tife d’o­ri­gine polo­naise, ado­rait en effet la mon­tagne et, sur­tout, le ski. Et l’ou­vrage de rela­ter que des alpi­nistes éber­lués le croi­saient par­fois sur des contre­forts du Mont-Blanc ou sur les pentes de la val­lée d’Aoste.

 

Des anec­dotes qui figurent au musée de Wadowice en Pologne. « Je ne connais pas son niveau lors­qu’il chausse des lattes, mais je pense que le pape doit avoir un bon poten­tiel pour les apé­ros d’a­près-ski », note ainsi le free­ri­der Loris Falquet. « Je trin­que­rais volon­tiers avec lui du vin de messe à 3 000 mètres d’al­ti­tude ! » Qui a dit que le ski n’é­tait pas spi­ri­tuel ?

 

Aurore Braconnier

 

 

Une his­toire du ski, par Gilles Chappaz et Guillaume Desmurs

Éditions Glénat, novembre 2019

25 euros

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3461 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.