La métropole grenobloise fait les yeux doux aux voyageurs asiatiques

sep article

 

EN BREF – « Quand la Chine s’éveillera… » Grenoble-Alpes Métropole Tourisme & Congrès vise désormais les marchés asiatiques. Et a accueilli, le 20 décembre, une délégation chinoise comprenant des journalistes, des “influenceurs” et des représentants de grands tour-opérateurs pour lancer ce travail de promotion.

 

 

La délégation chinoise au restaurant O2

La délégation chinoise au restaurant O2, à Grenoble. © Laure Gicquel – Placegrenet.fr

Reçus à la mairie de Grenoble avant un repas au restaurant O², au Fort de la Bastille, les invités chinois n’ont pu admirer le paysage en testant le téléphérique. Et pour cause : il était fermé du fait de la tempête. Tout a donc été fait pour qu’en dépit de l’ambiance dantesque, ils apprécient la gastronomie locale.

Depuis 2017, Grenoble-Alpes Métropole Tourisme & Congrès mène ainsi des actions en direction de l’international.

 

Jusqu’ici, son action s’était limitée aux marchés européens proches. Afin de puiser dans le vivier des voyageurs asiatiques, les responsables locaux du tourisme ont cette fois reçu une délégation chinoise, en partenariat avec Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, ce vendredi 20 décembre.

 

 

La Chine, « premier marché émetteur (de touristes) mondial »

 

En pleine croissance, le tourisme venu d’Extrême-Orient constitue désormais un marché de choix pour les Alpes. Environ 2,2 millions de touristes chinois ont ainsi visité l’Hexagone en 2018, selon le site d’Atout France, qui le juge primordial.

 

Grenoble-Alpes Métropole Tourisme & Congrès vise désormais les marchés asiatiques, et a accueilli dans ce but une délégation chinoise le 20 décembre 2019.Vue de Grenoble, depuis la bastille. @Leo Graff - Placegrenet.fr

Vue de Grenoble, depuis le Fort de la Bastille. @ Leo Graff – Placegrenet.fr

« Avec près de 80 millions de touristes ayant voyagé hors de Chine continentale (+ 15 %) pour le premier semestre 2018, le pays reste de loin premier marché émetteur mondial. […] »

 

« Les enjeux sont considérables pour notre destination : avec 4 milliards d’euros dépensés en 2017, les touristes chinois représentent notre première clientèle hors Europe. »

 

 

Tour-opérateurs et journalistes : une délégation composite

 

Parmi les 25 convives, des journalistes d’organes de presse majeurs : National Geographic, la CCTV. Mais également des influenceurs des plus grands réseaux sociaux asiatiques : BiliBili, iQiyi, Weibo, qui ressemblent à Youtube et possèdent une audience considérable en Asie. Ou encore des représentants de grands tour-opérateurs – Club Med Chine, Thomas Cook… – ainsi que les plus grosses agences de voyage de Chine, comme Tuniu.

 

Moniteurs de l'École de ski français en Chine. Le syndicat national des moniteurs de ski basé à Meylan plante ainsi, avec son partenaire le Club Med, des jalons <a href="https://www.placegrenet.fr/2014/02/07/le-francais-boude-le-ski-place-aux-chinois/23660" target="_blank" rel="noopener">sur place depuis 2011</a>. © ESF

Moniteurs de l’École de ski français en Chine. Le syndicat national des moniteurs de ski basé à Meylan plante ainsi, avec son partenaire le Club Med, des jalons sur place depuis 2011. © ESF

Au programme, après cette halte à Grenoble : un tour complet des Alpes. « On a un plan d’expansion dans les Alpes françaises, où on ouvre ou rénove un village ski par an », indique la représentante du Club Med Chine.

 

« On travaille de près avec des organismes comme Atout France ou Auvergne-Rhône Alpes. Le but est de promouvoir le ski, qui se développe fortement en Chine. En 2022, il y aura les JO d’hiver à Pékin. Du coup, on est assez soutenus par le gouvernement Chinois pour promouvoir le sport. »

 

À l’occasion de la rénovation du village de l’Alpe-d’Huez, le Club Med Chine a ainsi organisé des voyages Asie, avec différents marchés. Dont la Chine, mais aussi la Malaisie, Singapour, Hong-Kong, Taïwan… « On les a emmenés une semaine dans les Alpes, visiter deux villages Club Med, mais aussi des villes représentatives culturellement : Grenoble, Annecy… On en profite aussi pour valoriser le patrimoine français. »

 

À l’issue de la visite, la délégation asiatique repartait vers Annecy pour poursuivre son tour des Alpes du Nord. On leur souhaite de meilleures conditions météorologiques pour la fin de leur voyage !

 

Laure Gicquel

 

commentez lire les commentaires
4207 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Les problèmes d’insécurité sont tels à Grenoble que les touristes asiatiques ne doivent surtout y mettre les pieds. Fort heureusement, les touristes asiatiques aspirent à plus de standing que cette ville fort moche au demeurant. Autant dire qu’on est pas prêt de les voir dans ce trou à rats.

    sep article