La métropole grenobloise fait les yeux doux aux voyageurs asiatiques

sep article



 

EN BREF – « Quand la Chine s’éveillera… » Grenoble-Alpes Métropole Tourisme & Congrès vise désormais les marchés asiatiques. Et a accueilli, le 20 décembre, une délégation chinoise comprenant des journalistes, des “influenceurs” et des représentants de grands tour-opérateurs pour lancer ce travail de promotion.

 

 

La délégation chinoise au restaurant O2

La délé­ga­tion chi­noise au res­tau­rant O2, à Grenoble. © Laure Gicquel – Placegrenet.fr

Reçus à la mai­rie de Grenoble avant un repas au res­tau­rant O², au Fort de la Bastille, les invi­tés chi­nois n’ont pu admi­rer le pay­sage en tes­tant le télé­phé­rique. Et pour cause : il était fermé du fait de la tem­pête. Tout a donc été fait pour qu’en dépit de l’am­biance dan­tesque, ils appré­cient la gas­tro­no­mie locale.

Depuis 2017, Grenoble-Alpes Métropole Tourisme & Congrès mène ainsi des actions en direc­tion de l’international.

 

Jusqu’ici, son action s’é­tait limi­tée aux mar­chés euro­péens proches. Afin de pui­ser dans le vivier des voya­geurs asia­tiques, les res­pon­sables locaux du tou­risme ont cette fois reçu une délé­ga­tion chi­noise, en par­te­na­riat avec Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, ce ven­dredi 20 décembre.

 

 

La Chine, « premier marché émetteur (de touristes) mondial »

 

En pleine crois­sance, le tou­risme venu d’Extrême-Orient consti­tue désor­mais un mar­ché de choix pour les Alpes. Environ 2,2 mil­lions de tou­ristes chi­nois ont ainsi visité l’Hexagone en 2018, selon le site d’Atout France, qui le juge pri­mor­dial.

 

Grenoble-Alpes Métropole Tourisme & Congrès vise désormais les marchés asiatiques, et a accueilli dans ce but une délégation chinoise le 20 décembre 2019.Vue de Grenoble, depuis la bastille. @Leo Graff - Placegrenet.fr

Vue de Grenoble, depuis le Fort de la Bastille. @ Leo Graff – Placegrenet.fr

« Avec près de 80 mil­lions de tou­ristes ayant voyagé hors de Chine conti­nen­tale (+ 15 %) pour le pre­mier semestre 2018, le pays reste de loin pre­mier mar­ché émet­teur mon­dial. […] »

 

« Les enjeux sont consi­dé­rables pour notre des­ti­na­tion : avec 4 mil­liards d’euros dépen­sés en 2017, les tou­ristes chi­nois repré­sentent notre pre­mière clien­tèle hors Europe. »

 

 

Tour-opérateurs et journalistes : une délégation composite

 

Parmi les 25 convives, des jour­na­listes d’or­ganes de presse majeurs : National Geographic, la CCTV. Mais éga­le­ment des influen­ceurs des plus grands réseaux sociaux asia­tiques : BiliBili, iQiyi, Weibo, qui res­semblent à Youtube et pos­sèdent une audience consi­dé­rable en Asie. Ou encore des repré­sen­tants de grands tour-opé­ra­teurs – Club Med Chine, Thomas Cook… – ainsi que les plus grosses agences de voyage de Chine, comme Tuniu.

 

Moniteurs de l'École de ski français en Chine. Le syndicat national des moniteurs de ski basé à Meylan plante ainsi, avec son partenaire le Club Med, des jalons <a href="https://www.placegrenet.fr/2014/02/07/le-francais-boude-le-ski-place-aux-chinois/23660" target="_blank" rel="noopener">sur place depuis 2011</a>. © ESF

Moniteurs de l’École de ski fran­çais en Chine. Le syn­di­cat natio­nal des moni­teurs de ski basé à Meylan plante ainsi, avec son par­te­naire le Club Med, des jalons sur place depuis 2011. © ESF

Au pro­gramme, après cette halte à Grenoble : un tour com­plet des Alpes. « On a un plan d’ex­pan­sion dans les Alpes fran­çaises, où on ouvre ou rénove un vil­lage ski par an », indique la repré­sen­tante du Club Med Chine.

 

« On tra­vaille de près avec des orga­nismes comme Atout France ou Auvergne-Rhône Alpes. Le but est de pro­mou­voir le ski, qui se déve­loppe for­te­ment en Chine. En 2022, il y aura les JO d’hi­ver à Pékin. Du coup, on est assez sou­te­nus par le gou­ver­ne­ment Chinois pour pro­mou­voir le sport. »

 

À l’oc­ca­sion de la réno­va­tion du vil­lage de l’Alpe-d’Huez, le Club Med Chine a ainsi orga­nisé des voyages Asie, avec dif­fé­rents mar­chés. Dont la Chine, mais aussi la Malaisie, Singapour, Hong-Kong, Taïwan… « On les a emme­nés une semaine dans les Alpes, visi­ter deux vil­lages Club Med, mais aussi des villes repré­sen­ta­tives cultu­rel­le­ment : Grenoble, Annecy… On en pro­fite aussi pour valo­ri­ser le patri­moine fran­çais. »

 

À l’is­sue de la visite, la délé­ga­tion asia­tique repar­tait vers Annecy pour pour­suivre son tour des Alpes du Nord. On leur sou­haite de meilleures condi­tions météo­ro­lo­giques pour la fin de leur voyage !

 

Laure Gicquel

 

commentez lire les commentaires
4448 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Les pro­blèmes d’in­sé­cu­rité sont tels à Grenoble que les tou­ristes asia­tiques ne doivent sur­tout y mettre les pieds. Fort heu­reu­se­ment, les tou­ristes asia­tiques aspirent à plus de stan­ding que cette ville fort moche au demeu­rant. Autant dire qu’on est pas prêt de les voir dans ce trou à rats.

    sep article