La LPO Aura lance un appel aux dons pour sauver une colonie de chauves-souris dans l’Ain

sep article

Notre indépendance c

 

FIL INFO — La LPO Auvergne-Rhône-Alpes lance un appel aux dons pour sauvegarder l’une des plus importantes colonies de chauves-souris de la région. Mis en vente, le site industriel de la Sabla (Ain) accueille en effet plusieurs centaines de chiroptères. Soutenue par la Région et le Département de l’Ain, la LPO espère pouvoir acquérir la parcelle concernée, afin de pérenniser la demeure des mammifères volants.

 

 

La LPO Auvergne-Rhône-Alpes vole au secours des chauves-sou­ris. Quand bien même il s’a­git de mam­mi­fères, la Ligue de pro­tec­tion des oiseaux s’in­quiète du sort de la colo­nie de chi­ro­ptères qui a élu domi­cile sur le site de la Sabla. L’enjeu n’est pas mince : les grottes et anciennes car­rières de Béon (Ain) accueillent par cen­taines des grands rhi­no­lophes, ainsi que des murins à oreilles échan­crées et des minio­ptère de Schreibers.

 

Le site de la Sabla est un lieu de naissance et d'élevage des petits pour le grand rhinolophe. DR

Le site de la Sabla est un lieu de nais­sance et d’é­le­vage des petits pour le grand rhi­no­lophe. DR

 

Depuis plus de vingt ans, la LPO suit l’é­vo­lu­tion des effec­tifs des chauves-sou­ris pré­sentes sur l’an­cien site indus­triel. Mais en 2015, le ter­rain de 1,3 hec­tare a été mis en vente. Craignant que l’ac­qué­reur mette en dan­ger des popu­la­tions ani­males pour­tant pro­té­gées, la LPO a pu négo­cier la ces­sion de la par­celle de 5 000 mètres car­rés où résident les chi­ro­ptères. Un achat réa­lisé avec le sou­tien, à 80 %, de la Région et du Département de l’Ain.

 

 

15 000 euros nécessaires pour sauvegarder les colonies

 

Reste à la LPO de trou­ver les 15 000 euros néces­saires pour cou­vrir l’in­té­gra­lité de la somme deman­dée. C’est pour­quoi l’as­so­cia­tion s’est tour­née vers la géné­ro­sité du public en lan­çant un appel aux dons via la pla­te­forme HelloAsso. Un appel qui a com­mencé à por­ter ses fruits : la LPO a déjà récolté plus de 7 000 euros de dons. Des dons, rap­pelle-t-elle, qui sont déduc­tibles des impôts s’ils sont effec­tués avant le 31 décembre 2019.

 

La LPO lance un appel aux dons pour acquérir une parcelle hébergeant des chauves-souris dans l'Ain.Les fours à chaux de la Sabla constituent un pan du patrimoine industriel de l'Ain et de la région. © LPO

Les fours à chaux de la Sabla consti­tuent un pan du patri­moine indus­triel de l’Ain et de la région. © LPO

 

La pro­tec­tion des chauves-sou­ris n’est pas le seul enjeu de ce rachat, sou­lignent les défen­seurs des vola­tiles. La Sabla, lieu de pro­duc­tion de ciment et de chaux hydrau­lique, fait par­tie du patri­moine du dépar­te­ment de l’Ain comme de la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’achat de la par­celle per­met­tra ainsi de pré­ser­ver, voire de res­tau­rer dans l’a­ve­nir, les anciens fours à chaux de l’an­cien site indus­triel.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
2248 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.