Émilie Chalas signe le pacte « dépollution rivière » et déploie ses propositions en matière d’écologie

sep article



 

EN BREF – À l’occasion d’une entrevue avec le « pêcheur de déchets » Gaspard Forest, la candidate LREM aux municipales de Grenoble Émilie Chalas annonce avoir signé le « pacte dépollution rivière » proposé par le lanceur d’alerte. Et déploie ses premières propositions en matière d’environnement, en promettant une « ville nature » autour de la végétation, de l’eau, des animaux et du traitement des déchets.

 

 

« La ville et la nature ne s’opposent plus mais pro­duisent ensemble la ville à vivre pour demain. » À l’oc­ca­sion d’une entre­vue avec le « pêcheur de déchets » Gaspard Forest, la can­di­date LREM aux muni­ci­pales de Grenoble Émilie Chalas déploie ses pro­po­si­tions en matière d’é­co­lo­gie. Non sans tacler au pas­sage l’ac­tion et les dis­cours de l’ac­tuelle muni­ci­pa­lité en lan­çant : « Cessons de par­ler de la révo­lu­tion éco­lo­gique à Grenoble : fai­sons-la ! »

 

Émilie Chalas déploie ses propositions en matière d'écologie.Émilie Chalas aux côtés de Gaspard Forest © Émilie Chalas

Émilie Chalas aux côtés de Gaspard Forest. © Émilie Chalas

 

Émilie Chalas est ainsi la pre­mière can­di­date à Grenoble à signer le « pacte dépol­lu­tion rivière », que Gaspard Forest compte bien pré­sen­ter à l’en­semble des can­di­dats. Le contenu du pacte ? Le lan­ceur d’a­lerte pro­pose de pré­ve­nir la pol­lu­tion, par exemple en équi­pant les bouches d’é­gout de grilles d’obturation et en met­tant fin au net­toyage des cani­veaux par jet d’eau. Le pacte pro­pose éga­le­ment un net­toyage régu­lier des berges et des actions de sen­si­bi­li­sa­tion du public.

 

 

La candidate promet une « ville nature »

 

« Je m’engage, une fois élue, à mettre en place, à œuvrer et à sou­te­nir la réa­li­sa­tion des mesures pro­po­sées par Gaspard Forest », écrit Émilie Chalas. Qui pro­fite de l’oc­ca­sion pour pro­mettre une « ville nature ». Autrement dit, « un lieu où ville et nature s’entremêlent, où la ville crée la nature et la nature fait Ville ». Avant de détailler son plan d’ac­tion glo­bal pour une « vision de l’écologie entière et ambi­tieuse ». Un plan qui se divise en cinq items.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
3693 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Et à pro­pos du nou­veau plan de cir­cu­la­tion CVCM imposé par la muni­ci­pa­lité Piolle et sa majo­rité Metropolitaine aux Grenoblois, qui a fait explo­ser embou­teillages et pol­lu­tion à Grenoble et dans ses accès per­iphe­riques, que pro­pose t‑elle ?

    sep article