Actualité

hotel de ville pont de cheruy

Un enfant exclu de la can­tine sco­laire de Pont-de-Chéruy… pour refus de man­ger de la viande

Un enfant exclu de la can­tine sco­laire de Pont-de-Chéruy… pour refus de man­ger de la viande

FOCUS – Un éco­lier est en passe d’être exclu de la can­tine de la com­mune isé­roise de Pont-de-Chéruy. Pour quel motif ? Le refus répété de l’en­fant de man­ger de la viande. Si l’é­lève ne s’est jamais plaint et n’a jamais demandé de plat de sub­sti­tu­tion, son atti­tude n’en est pas moins jugée indé­si­rable par la com­mune. Dont le maire consi­dère qu’elle est moti­vée par des pré­ceptes religieux.

Interdit de can­tine parce que végé­ta­rien ? C’est ce qui est arrivé à un éco­lier de la com­mune isé­roise de Pont-de-Chéruy, dont la mère Raja Lamsyah a publié sur les réseaux sociaux le cour­rier qui lui a été adressé par la com­mune. Son contenu ? Pour avoir refusé de man­ger de la viande lorsque celle-ci figu­rait au menu de la can­tine, l’en­fant sera exclu du ser­vice de res­tau­ra­tion sco­laire à comp­ter du lundi 4 janvier.

Hôtel de Ville de Pont-de-Chéruy © Google Maps

Hôtel de Ville de Pont-de-Chéruy. © Google Maps

Les motifs invo­qués sont plu­riels. D’une part, « l’im­pos­si­bi­lité (…) de ne pas ser­vir de viande » à l’en­fant. D’autre part, le rôle de la res­tau­ra­tion sco­laire dans « la décou­verte du goût [et] l’ap­proche de nou­velles saveurs ». Ainsi que « le lien social et de convi­via­lité » que la can­tine génère et que la com­mune dit « s’at­ta­cher à main­te­nir ». Sans pré­ci­ser en quoi ne pas vou­loir man­ger de la viande nuit à ces deux valeurs.

Contraint de man­ger de la viande

Après l’af­faire du débar­deur au col­lège d’Heyrieux, l’Isère semble abon­née aux polé­miques en milieu sco­laire. Suite à la publi­ca­tion de Raja Lamsyah, la presse natio­nale s’est rapi­de­ment empa­rée de l’his­toire. Il est vrai que la ques­tion des repas végé­ta­riens dans les can­tines sco­laires arrive de plus en plus… sur la table. Depuis le 1er novembre, les ser­vices de res­tau­ra­tion ont d’ailleurs pour obli­ga­tion de pro­po­ser au moins un menu végé­ta­rien par semaine.

Première page de la lettre d'exclusion © Raja Lamsyah

Première page de la lettre d’ex­clu­sion © Raja Lamsyah

Pour l’a­vo­cat et pré­sident de la Licra Grenoble Mohamed Djerbi, l’ex­clu­sion de l’en­fant répond à des « moti­va­tions fal­la­cieuses ». « On le sanc­tionne parce qu’il ne cède pas à la contrainte de man­ger de la viande », déclare-t-il auprès de nos confrères de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Et ceci alors que l’é­co­lier ne s’est jamais plaint et n’a jamais demandé à man­ger autre chose.

Sollicité par Place Gre’net, le maire de la com­mune Alain Tuduri n’a pas donné suite à notre demande d’en­tre­tien. L’élu s’est mon­tré plus loquace avec les jour­na­listes de 20 Minutes, à qui il déclare « dou­ter » que l’en­fant soit végé­ta­rien. « Il ne mange pas de viande à la can­tine ni chez lui, je trouve ça très par­ti­cu­lier », juge encore l’élu. Qui ne manque pas de s’é­ton­ner de l’ab­sence de tout « cer­ti­fi­cat médi­cal ». Pour une into­lé­rance aux pro­duits carnés ?

Des « moti­va­tions reli­gieuses » selon le maire de la commune

Le cœur de la dis­corde ? Selon Alain Tuduri, ce sont des moti­va­tions reli­gieuses qui poussent l’en­fant à ne pas man­ger de viande. « Pour moi, le refus de man­ger de la viande est un signe reli­gieux clair, et je ne sou­haite pas que la reli­gion rentre dans les affaires sco­laires de Pont-de-Chéruy », juge-t-il ainsi. Tandis que Mohamed Djerbi indique que les parents n’ont jamais évo­qué de motifs religieux.

Si le maire de la com­mune ne sou­haite pas intro­duire de dimen­sion reli­gieuse dans les affaires sco­laires, force est de consta­ter que les menus de la can­tine (du 11 au 22 novembre comme du 2 au 20 décembre) pro­posent inva­ria­ble­ment du pois­son le ven­dredi. Une fidé­lité à la tra­di­tion chré­tienne qui relève de la pure coïncidence ?

Un menu de la cantine scolaire de Pont-de-Chéruy, avec poisson de rigueur le vendredi. © Pont-de-Chéruy

Un menu de la can­tine sco­laire de Pont-de-Chéruy, avec pois­son de rigueur le ven­dredi. © Pont-de-Chéruy

Alain Tuduri n’est par ailleurs pas novice en polé­mique. Accusé de dis­cri­mi­na­tion raciale pour l’ac­qui­si­tion de biens immo­bi­liers sur sa com­mune, il avait été condamné en 2009, avant que le juge­ment ne soit annulé en 2011 par la cour de cas­sa­tion de Grenoble. Pont-de-Chéruy jouxte par ailleurs Charvieu-Chavagneux, dont le maire Gérard Dezempte avait pour sa part signé une déli­bé­ra­tion limi­tant l’ac­cueil huma­ni­taire de la com­mune aux seuls Chrétiens d’Orient.

« L’enfant sera exclu à la reprise, en jan­vier, si on ne trouve pas de solu­tion intel­li­gente d’ici-là, je ne suis fermé à rien et nous avons trois semaines pour trou­ver la for­mule adap­tée pour les deux par­ties », déclare encore Alain Tuduri à 20 Minutes. Qui pro­pose aux parents de l’é­lève concerné, infor­més trois semaines à l’a­vance des menus des can­tines, de ne pas ame­ner leur enfant à la can­tine les jours où de la viande figure au menu.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole alerte sur les risques du protoxyde d'azote, de plus en plus populaire chez les jeunes
La Métropole alerte sur les risques du pro­toxyde d’a­zote, de plus en plus popu­laire chez les jeunes

FLASH INFO - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, et Pierre Bejjaji, conseiller métropolitain délégué à la Prévention spécialisée, se sont rendus au Lire plus

Le Smmag inaugure le lancement du service M Vélo + sur le Pays Voironnais avec une première agence à Voiron
Le Smmag lance le ser­vice M Vélo + sur le Pays voi­ron­nais avec une pre­mière agence à Voiron

FLASH INFO - Une cérémonie en grandes pompes a été organisée à Voiron pour inaugurer le déploiement du service M Vélo + sur le Pays Lire plus

La biblio­thèque Saint-Bruno fer­mée jus­qu’en novembre 2024 pour des tra­vaux de « réno­va­tion complète »

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce des travaux pour la rénovation complète de la bibliothèque Saint-Bruno, dans le cadre de son programme Bienvenue Lire plus

Les syndicats dénoncent "une répression syndicale" à Science Po Grenoble, sur fond de saisie de la déléguée à l'égalité
Déléguée à l’é­ga­lité sai­sie à Sciences Po Grenoble pour du har­cè­le­ment moral : les syn­di­cats y voient « une répres­sion syndicale »

FLASH INFO - Les syndicats CGT, FSU et Sud Éducation 38 de l'Université Grenoble-Alpes comme les organisations étudiantes Ourse1Organisation universitaire pour la représentation syndicale étudiante Lire plus

Nouvelle opération Tous en règle de M Tag, avec la lutte contre la fraude (toujours) en ligne de mire
Nouvelle opé­ra­tion Tous en règle de M Tag, avec la lutte contre la fraude (tou­jours) en ligne de mire

FLASH INFO - Alors que des voix syndicales se font entendre contre le projet de déployer des contrôleurs en civil sur son réseau, la société Lire plus

ANVCop21 et Parlons-Y Vélo réclament une sécurisation des carrefours pour les cycles et les piétons
ANVCop21 et Parlons‑Y Vélo réclament une sécu­ri­sa­tion des car­re­fours pour les cycles et piétons

FLASH INFO - Une vingtaine de militants des organisations ANV-Cop21 et Parlons-Y Vélo se sont donné rendez-vous à l'intersection entre le boulevard Joseph-Vallier et les Lire plus

Flash Info

|

17/04

23h47

|

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

|

17/04

0h06

|

|

16/04

19h57

|

|

16/04

19h28

|

|

15/04

18h01

|

|

15/04

15h38

|

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Environnement| « Plaidoyer pour les ani­maux » : une ving­taine d’as­so­cia­tions réunies à Grenoble autour de la condi­tion ani­male, vrai « sujet de société »

Agenda

Je partage !