Demande d’expertise de la prison de Varces : pour les juges, l’état d’insalubrité est déjà attesté

sep article



 

FIL INFO — La demande d’expertise de la prison de Varces a été rejetée par le tribunal administratif de Grenoble. Une vingtaine de détenus ou ex-détenus demandaient à ce qu’un expert vienne constater l’état d’insalubrité de l’établissement pénitentiaire. Réponse des juges ? Plusieurs rapports l’attestent déjà, et rendent une nouvelle expertise inutile.

 

 

Pas d’ex­per­tise pour la pri­son de Varces. Au mois d’oc­tobre 2019, une ving­taine de déte­nus et ex-déte­nus* de l’é­ta­blis­se­ment péni­ten­tiaire sai­sis­saient le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble. Leur demande ? Que les magis­trats ordonnent une exper­tise pour consta­ter le niveau de saleté et de déla­bre­ment de la pri­son. Un bâti­ment jamais réha­bi­lité en qua­rante ans, avec des amon­cel­le­ments d’or­dures occa­sion­nant des odeurs pes­ti­len­tielles et la pré­sence de rats.

 

Amoncellement de déchets dans la cour de la prison de Varces © Nina Soudre - Place Gre'net

Amoncellement de déchets dans la pri­son de Varces. © Nina Soudre – Place Gre’net

 

Réponse des magis­trats ? L’expertise n’est pas jugée néces­saire. Un rap­port de 131 pages, éta­bli en 2016 pas le contrôleur géné­ral des lieux de privation de liberté, décrit déjà l’é­tat des bâti­ments, estime le tri­bu­nal. Rapport confirmé par les conclu­sions du séna­teur Guillaume Gontard, suite à une visite à Varces en août 2019. Ainsi que par les articles de presse rédi­gés à l’oc­ca­sion, pho­to­gra­phies à l’ap­pui. Bref, estime les juges, l’ex­per­tise a d’ores et déjà eu lieu.

 

 

Des procédures indemnitaires en vue

 

Sur les réseaux sociaux, l’a­vo­cat des déte­nus et ex-déte­nus Claude Coutaz note que même le minis­tère de la Justice « n’a pas sérieu­se­ment contesté l’état de la pri­son ». Au cours d’une visite en juin 2019, la Garde des sceaux en per­sonne avait notam­ment tiqué face à l’a­mon­cel­le­ment de déchets dans la cour de la pri­son. « C’est une pro­blé­ma­tique inhé­rente à chaque mai­son d’arrêt », s’é­tait entendu répondre Nicole Belloubet.

 

Prison de Varces. © Nina Soudre – Place Gre”,net

 

L’avocat indique par ailleurs que des « pro­cé­dures indem­ni­taires vont per­mettre la répa­ra­tion des pré­ju­dices subis par les déte­nus », ainsi que cela avait été le cas en 2014. Pour autant, sou­ligne-t-il, « ça n’empêchera mal­heu­reu­se­ment pas ceux qui y vivent et y tra­vaillent de subir encore ces condi­tions indignes de la per­sonne humaine ». Et celui qui est éga­le­ment conseiller muni­ci­pal de la majo­rité gre­no­blois de conclure en plai­dant pour « une volonté poli­tique ».

 

Florent Mathieu

 

 

  • * Et non seize, comme ini­tia­le­ment annoncé.
Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2051 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.