Proximité logement-caserne : les bailleurs sociaux signent une convention en faveur des pompiers volontaires de l’Isère

sep article



 

FIL INFO — La Métropole de Grenoble, le Service d’incendie et de secours de l’Isère et l’Association des bailleurs sociaux de l’Isère ont signé une convention pour une meilleure prise en compte des sapeurs-pompiers volontaires dans les demandes de logements sociaux. Objectif : faire en sorte que les volontaires puissent accéder à des logements situés à proximité de leur caserne.

 

 

Comment faci­li­ter le loge­ment des sapeurs-pom­piers volon­taires de l’Isère, et faire en sorte qu’ils résident à proxi­mité des casernes ? Voilà la ques­tion à laquelle entend répondre la conven­tion signée par l’Association des bailleurs sociaux de l’Isère (Absise) et le Service d’incendie et de secours dépar­te­men­tal (Sdis 38). Le tout sous l’é­gide de la Métropole de Grenoble, qui espère ainsi sou­te­nir le volon­ta­riat « dans un contexte de hausse des inter­ven­tions et de baisse des voca­tions ».

 

Les bailleurs sociaux de l'Isère signent une convention avec le Sdis pour une prise en compte des pompiers volontaires dans les demandes de logement social.

Didier Monnot, pré­sident d’Absise, Jean-Claude Peyrin, pré­sident du Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du Sdis et Christophe Ferrari, pré­sident de la Métropole signent la conven­tion. © Grenoble-Alpes Métropole – Lucas Frangella

 

Une baisse des voca­tions ? D’après les chiffres les plus récents, le nombre de sapeurs-pom­piers volon­taires en France est en effet passé de 207 583 en 2004 à 195 800 en 2017. Soit une perte de plus de 10 000 volon­taires, alors que le nombre d’in­ter­ven­tions a, lui, aug­menté en pas­sant de 3 456 à 4 605 mil­lions sur la même période. En Isère, pré­cise la Métro, les 320 sapeurs-pom­piers pro­fes­sion­nels et les 583 volon­taires réa­lisent envi­ron 30 000 inter­ven­tions par an.

 

 

La distance, obstacle à l’engagement ou à la fidélisation des pompiers volontaires 

 

La baisse du volon­ta­riat est d’au­tant plus pré­oc­cu­pante que 80 % des opé­ra­tions réa­li­sées en milieu rural dépendent des sapeurs-pom­piers volon­taires. « L’organisation des secours repose donc en grande par­tie sur eux, notam­ment dans les ter­ri­toires ruraux ou péri­ur­bains », note la Métropole. Mais si les seize casernes de l’ag­glo­mé­ra­tion couvrent bien le ter­ri­toire, la ques­tion de la proxi­mité avec les domi­ciles des volon­taires se pose.

 

Les bailleurs sociaux de l'Isère signent une convention avec le Sdis pour une prise en compte des pompiers volontaires dans les demandes de logement social. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Un pom­pier au cours d’un exer­cice de sécu­rité sur la plate-forme chi­mique du Pont-de-Claix . © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

 

Au-delà de l’im­pact sur la rapi­dité des inter­ven­tions, « la proxi­mité avec le centre de secours consti­tue un cri­tère d’engagement des pom­piers volon­taires », écrit Grenoble-Alpes Métropole. Un domi­cile trop éloi­gné de la caserne peut en effet repré­sen­ter « un obs­tacle à l’engagement ou à la fidé­li­sa­tion des volon­taires ». D’où la volonté de faci­li­ter l’ac­cès aux loge­ments sociaux près des casernes, « dans le res­pect de la régle­men­ta­tion de droit com­mun ».

 

Concrètement, la qua­lité de volon­taire sera ainsi un élé­ment pris en compte lors d’une demande de loge­ment social, mais tou­jours dans le cadre des com­mis­sions d’attribution locales. De son côté, le Sdis dres­sera tous les deux ans un diag­nos­tic des dif­fi­cul­tés de loge­ment ren­con­trées par les sapeurs-pom­piers volon­taires. Tout en ren­for­çant ses liens avec les bailleurs sociaux via des « actions de pré­ven­tion des risques cou­rants ».

 

Florent Mathieu

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2017 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.