Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek

Le tribunal rejette les requêtes des opposants au nouveau plan de circulation de Grenoble

Le tribunal rejette les requêtes des opposants au nouveau plan de circulation de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Le tribunal administratif de Grenoble a rejeté les requêtes des opposants à l’opération Cœurs de ville, cœurs de métropole. Pour le juge, les délibérations en cause, qui actaient la mise en place de CVCM, ne peuvent être attaquées en justice. Un point de procédure qui laisse de côté la question de la dispense d’étude d’impact dont a bénéficié l’opération entière. Une partie des opposants a d’ores et déjà annoncé faire appel de la décision.

 

 

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek

CVCM à Grenoble :  des axes inter­dits à la cir­cu­la­tion auto­mo­bile © Patricia Cerinsek – Placegrenet​.fr

Comme attendu, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif a rejeté les requêtes des oppo­sants au plan de cir­cu­la­tion mis en place depuis avril 2017 dans l’hy­per-centre de Grenoble.

 

Dans un déli­béré rendu le 28 novembre, le juge admi­nis­tra­tif a consi­déré que les motifs sou­le­vés par le col­lec­tif Grenoble à cœur mais aussi le groupe d’op­po­si­tion Métropole d’a­ve­nir, n’é­taient pas suf­fi­sants pour faire annu­ler les deux déli­bé­ra­tions. Délibérations prises le 3 février 2017 par les élus de la Métropole de Grenoble qui actaient le lan­ce­ment de l’o­pé­ra­tion dite Cœurs de ville, cœurs de métro­pole (CVCM).

 

« La déli­bé­ra­tion n°56 du 3 février 2017, qui arrête le bilan de la concer­ta­tion du pro­jet urbain Cœurs de Ville, cœurs de Métropole / Grenoble, qui arrête son pro­gramme, et qui décide du lan­ce­ment opé­ra­tion­nel de ce der­nier, ne per­met pas, par elle-même, la réa­li­sa­tion des opé­ra­tions d’aménagement pro­je­tées », sou­ligne le tri­bu­nal de Grenoble dans son jugement.

 

 

Pas d’excès de pouvoir a jugé le tribunal administratif

 

« Si elle acte la pié­ton­ni­sa­tion des sec­teurs Brocherie-Chenoise, République-Grenette-Montorge, Millet-Béranger et Championnet ainsi que les prin­cipes por­tant sur le réamé­na­ge­ment des bou­le­vards Lyautey, Agutte-Sembat et Rey, elle ne fixe pas les amé­na­ge­ments pré­cis à réa­li­ser dans les sec­teurs concernés. »

 

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek

© Patricia Cerinsek – Placegrenet​.fr

 

Parce que d’autres déli­bé­ra­tions approu­vant le pro­gramme d’a­mé­na­ge­ment ont été prises par la suite, ces deux déci­sions ne sont donc que des actes pré­pa­ra­toires, a estimé le tri­bu­nal. C’est ce qu’a­vait par ailleurs défendu l’a­vo­cat de la Métropole de Grenoble, Me Supplisson, à la barre du tri­bu­nal le 14 novembre der­nier.

 

 

Simples actes préparatoires, les deux délibérations ne peuvent être attaquées

 

Simples actes pré­pa­ra­toires, ces deux déli­bé­ra­tions ne sont donc pas sus­cep­tibles d’être atta­quées pour excès de pou­voir comme l’in­vo­quaient les requé­rants. C’est donc sur cette base, de pure pro­cé­dure, que le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble a pris sa déci­sion. Sans se pen­cher sur les autres motifs mis en avant. Et notam­ment une dis­pense d’é­tude d’im­pact qui fait tiquer les oppo­sants à CVCM.

 

La pollution en hausse dans certains quartiers de Grenoble, après la mise en place de CVCM ? Dominique Grand président de Grenoble à Coeur le démontre avec des chiffres recueillis auprès d'Atmo. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Pour Grenoble à cœur, la pol­lu­tion est en hausse dans cer­tains quar­tiers de Grenoble depuis CVCM ? © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Les mots “étude d’im­pact » brillent par leur absence, s’é­tonne le col­lec­tif Grenoble à cœur. L’impact concrè­te­ment vécu par les Grenoblois serait-il inexis­tant parce que résul­tant d’une “mesure préparatoire”? »

 

« Les embou­teillages, l’aug­men­ta­tion de la pol­lu­tion et du bruit sur les axes de report de la cir­cu­la­tion, la souf­france du com­merce, tout cela serait-il irréel ou expé­ri­men­tal parce que la Métro aurait voté du “non déci­soire” dix semaines avant de mettre en place le plan de cir­cu­la­tion de CVCM ? Serions-nous des rats de laboratoire ? »

 

Le col­lec­tif a d’ores et déjà annoncé faire appel de la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble. Le groupe Métropole d’a­ve­nir ne s’est quant à lui pas encore pro­noncé sur la suite à don­ner à la déci­sion ren­due en pre­mière ins­tance. En 2017, sta­tuant en urgence, le juge des réfé­rés avait rejeté les requêtes des mêmes opposants.

 

Patricia Cerinsek

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Le tribunal administratif suspend le projet d’extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes

DÉCRYPTAGE - Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, ce lundi 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, Lire plus

De 8 mois à 7 ans de prison pour les dix auteurs et co-auteurs d'un trafic de stupéfiants sur Grenoble
Quatrième édition de la Nuit du droit à Grenoble lundi 4 octobre à partir de 17 heures

FLASH INFO — Quatrième édition de la Nuit du Droit à Grenoble comme sur l'ensemble de la France, lundi 4 octobre. L'occasion de nombreux rendez-vous Lire plus

Philippe Cinquin : "la fabrique de l’hypocrisie de la déontologie de la recherche française"
Université Grenoble Alpes : le Pr Cinquin réclame la démission du conseil d’administration pour manquements à la déontologie

  FOCUS – Dans une lettre ouverte, le professeur Philippe Cinquin réclame la démission collective du conseil d'administration de l'Université Grenoble Alpes. En cause ? Lire plus

Le tribunal administratif annule le projet dit Inspira de zone industrialo-portuaire dans le Nord-Isère

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble a annulé le projet d'aménagement de zone industrialo-portuaire, dit projet Inspira, dans le Nord Isère. En Lire plus

La justice a mis un coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez. Et bloqué la construction de 4 600 nouveaux lits.
A L’Alpe d’Huez, les annulations de permis de construire se suivent, les recours en justice aussi

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble confirme le coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez en annulant la construction de 4 Lire plus

Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.
Coup de frein à des projets d’extension de domaines skiables en Savoie

  FLASH INFO - Le tribunal administratif de Grenoble a mis provisoirement à l'arrêt plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.   [caption id="attachment_445063" Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin