Municipales : après son ralliement à Éric Piolle, la France insoumise veut « amplifier le travail fait depuis 2014 »

sep article



 

FOCUS – Après leur ralliement au collectif Grenoble en commun d’Éric Piolle, les militants de la France insoumise ont organisé leur première conférence de presse ce 26 novembre. L’occasion pour eux de revenir sur leur positionnement dans la campagne des municipales et d’exposer quelques-une de leurs préoccupations. Leur ambition ? « Amplifier le travail effectué depuis 2014 ».

 

 

Laura Pfister et Alan Confesson devant la Maison des habitants de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Laura Pfister et Alan Confesson devant la Maison des habi­tants de l’Abbaye. © Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est dans le cadre popu­laire d’un bar de l’Abbaye que nous ont donné ren­dez-vous Laura Pfister et Alan Confesson. Les deux chefs de file de la France insou­mise locale y tenaient, ce 26 novembre, leur pre­mière confé­rence de presse.

 

L’occasion pour les mili­tants de reve­nir sur les muni­ci­pales abor­dées sous l’angle de l’op­ti­misme depuis leur ral­lie­ment au col­lec­tif Grenoble en com­mun.

 

L’objectif des mili­tants LFI ? « Remobiliser les Grenoblois autour d’une démarche de construc­tion d’un pro­jet enthou­sias­mant », décrit Alan Confesson, éga­le­ment conseiller muni­ci­pal. Un pro­jet de « tran­si­tion éco­lo­gique, démo­cra­tique et sociale », où les mili­tants s’in­ves­tissent déjà « sans bar­gui­gner ». Avec la ferme inten­tion, assurent-ils, « d’am­pli­fier ce qui est fait depuis 2014 et [d”]écrire une nou­velle page pour Grenoble ».

 

 

La France insoumise, « une composante essentielle de Grenoble en commun »

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
4111 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Bon, tout n’est pas noir non plus. En quelques années, ils auront créé le réseau Chronovélo. Qu’on le veuille ou non, si les auto­mo­bi­listes béné­fi­cient de l’A480 élar­gie et du Rondeau refait à neuf, je ne vois pas pour­quoi les cyclistes n’au­raient pas eux aussi un réseau rapide, sécu­risé en site propre (comme une auto­route), sur­tout quand il s’a­git du moyen de dépla­ce­ment de 15 à 20% des gens ! Les éco­los ont voté « oui, sous réserve » pour l’A480, ce qui est déjà pas si mal pour des éco­los ! Après, leur com­pro­mis­sion avec les fachos de l’is­lam radi­cal, c’est quelque-chose de rédhi­bi­toire qui m’empêchera de voter pour eux.

    sep article
    • En ce qui concerne chro­no­vélo, ils ont dis­cuté avec quels habi­tants ? Au niveau de la Métro dans les autres com­munes, ils n’ont pas de tron­çon en plein centre ville, mais ils ont uti­li­sés les voies cyclables exis­tantes. A Grenoble, ils mettent en dan­ger les habi­tants par des fous du vélo et des auto­mo­bi­listes Fangio. La galère quoi !

      sep article
  2. 6 ans c’é­tait déjà 1 an de trop, vive­ment 2020 !

    sep article
  3. Plus on est incom­pé­tent, moins on s’a­per­çoit qu’on l’est. Eux ne voient rien.

    sep article
  4. Franchement, ils n’ont pas honte. Que vont ils faire de mieux de ce qu “ils n’ont pas faits ? Car à aucun moment, ils ne parlent de leurs bilans. Je pense plu­tôt que la gamelle est bonne  » encore un peu mes­sieurs dames, encore un man­dat ». cela fait pitié !

    sep article