L’UGA inaugure la Maison de la création et de l’innovation sur le campus de Grenoble

sep article



 

FIL INFO — L’Université Grenoble Alpes inaugure, ce vendredi 22 novembre, la Maison de la création et de l’innovation. Un bâtiment de 7 000 mètres carrés sur le campus de Saint-Martin-d’Hères, destiné à favoriser l’échange entre chercheurs et acteurs de disciplines diverses. Fédérateur, le projet a été soutenu conjointement par la Région, la Métro et la Ville de Grenoble.

 

 

« Un Open Lab nourri par la recherche, ouvert sur la société ». C’est ainsi que l’Université Grenoble Alpes (UGA) décrit la Maison de la créa­tion et de l’in­no­va­tion. Un bâti­ment de 7 000 mètres car­rés qu’elle inau­gure offi­ciel­le­ment ce 22 novembre sur le cam­pus de Saint-Martin-d’Hères. Et le résul­tat d’un pro­jet de 22,8 mil­lions d’eu­ros, conjoin­te­ment sou­tenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Grenoble-Alpes Métropole et la Ville de Grenoble*.

 

La Maison de la création et de l'innovation sur le campus de Grenoble © Université Grenoble-Alpes

La Maison de la créa­tion et de l’in­no­va­tion sur le cam­pus de Grenoble. © Université Grenoble-Alpes

 

Objectifs, selon l’UGA ? « Étudier les enjeux humains et socié­taux de l’innovation et de la créa­tion dans dif­fé­rents domaines dont l’énergie, l’environnement, la santé », « inven­ter de nou­veaux lan­gages et de nou­velles pra­tiques grâce à la recherche et la for­ma­tion sur et avec les ima­gi­naires, les cultures, les arts et les usages », « déve­lop­per des approches, des méthodes et des outils pour l’expérimentation à par­tir des sciences humaines et sociales » et « conce­voir de nou­veaux dis­po­si­tifs de valo­ri­sa­tion avec la société ».

 

Une structure fédérant des acteurs de tous horizons

 

À ce titre, la Maison de la créa­tion et de l’in­no­va­tion est d’ores et déjà occu­pée par 80 per­sonnes, sous dif­fé­rentes ban­nières. La struc­ture fédé­ra­tive de recherche (SFR) Création, la SFR Santé et société, la fédé­ra­tion de recherche (FR) Innovacs, l’Idefi Promising, le Living lab Domus du LIG (Laboratoire d’in­for­ma­tique de Grenoble), Pépite Ozer, Citizen Campus et Disrupt Campus sont ainsi implan­tés sur le site depuis le mois de sep­tembre 2019.

 

Personnalités officielles lors de l'inauguration de la MACI, sur le campus universitaire. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr

Personnalités offi­cielles lors de l’i­nau­gu­ra­tion de la MACI, sur le cam­pus uni­ver­si­taire.
© Manon Heckmann – Placegrenet.fr

 

Mais le nou­vel équi­pe­ment a éga­le­ment pour vota­tion d’être « un hôtel à pro­jets ouvert à l’international, au monde aca­dé­mique ainsi qu’aux col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales et entre­prises pri­vées ou publiques », fait valoir l’Université Grenoble Alpes. Qui insiste sur la dimen­sion mixte et plu­rielle de la struc­ture, dédiée à favo­ri­ser des pro­jets entre acteurs de tous hori­zons : socioé­co­no­miques, socio­cul­tu­rels, scien­ti­fiques, artis­tiques et étu­diants.

 

Le pro­gramme de l’i­nau­gu­ra­tion du bâti­ment semble reflé­ter cette phi­lo­so­phie. En convo­quant tout autant la cho­ré­graphe Christine Fricker de la Compagnie Itinérrances pour une « expé­rience artis­tique col­la­bo­ra­tive », l’ar­tiste Bernard Ciancia pour le ver­nis­sage d’une expo­si­tion de ses pho­to­gra­phies, ou le met­teur en scène Florent Siaud pour la repré­sen­ta­tion de son Faust aug­menté, conçu dans le cadre d’une rési­dence.

 

Florent Mathieu

 

 

* À hau­teur de 19 mil­lions pour la Région, 2 mil­lions pour la Ville de Grenoble et 1,8 mil­lions pour la Métro.

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
3115 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.