L’association L214 invite les Grenoblois à peser sur les municipales 2020

sep article



 

FIL INFO – L’association L214 donne rendez-vous aux Grenoblois samedi 23 novembre place aux Herbes, de 14 h 30 à 16 h 30. Les défenseurs de la cause animale veulent inviter les passants à “voter” en faveur de mesures municipales prenant en compte le bien-être animal. Objectif ? Peser sur le campagne des élections municipales de mars 2020.

 

 

L’association L214, en lutte contre « la consom­ma­tion des ani­maux et les autres pra­tiques qui leur nuisent », compte bien peser, elle aussi, sur les élec­tions muni­ci­pales de 2020. Samedi 23 novembre, les défen­seurs de la cause ani­male seront ainsi pré­sents place aux Herbes à Grenoble de 14 h 30 à 16 h 30. Objectif ? Inciter les Grenoblois à “voter” en faveur d’une meilleure prise en compte de la condi­tion ani­male dans les pro­po­si­tions des can­di­dats.

 

Affiche L214 dans le cadre des Municipales © L214

Affiche L214 dans le cadre des muni­ci­pales. © L214

 

Des fausses cartes élec­to­rales ainsi que des faux bul­le­tins de vote seront remis aux pas­sants, qui pour­ront prendre connais­sance des mesures en faveur des ani­maux pro­po­sées par L214. Et, in fine, sou­te­nir les reven­di­ca­tions de l’as­so­cia­tion dans le cadre de son inter­pel­la­tion des can­di­dats aux muni­ci­pales. Les Grenoblois pour­ront par ailleurs eux-mêmes indi­quer au dos des bul­le­tins leurs sou­haits en matière de pro­tec­tion de la cause ani­male.

 

 

Un observatoire des engagements pris par les candidats

 

Les pistes pro­po­sées par L214 ? « Intégrer le “bien-être ani­mal” dans les cri­tères d”attribution des mar­chés publics », notam­ment en matière de res­tau­ra­tion sco­laire, et pro­mou­voir les repas végé­ta­riens. Ou encore inter­dire les cirques avec ani­maux sau­vages, sou­te­nir une poli­tique muni­ci­pale de sté­ri­li­sa­tion des chiens errants, créer des espaces de « libre ébat » pour les chiens… et « garan­tir la trans­pa­rence de l’activité des four­rières ».

 

Manifestation contre l'exploitation animale à Grenoble en 2016 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Manifestation contre l’ex­ploi­ta­tion ani­male à Grenoble en 2016. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

L214 estime s’ap­puyer sur un sou­tien mas­sif de la popu­la­tion. L’association pré­sente ainsi les résul­tats d’un son­dage Ifop selon lequel 72 % des Français seraient favo­rables à la dési­gna­tion d’un adjoint en charge de la Protection ani­male dans les com­munes. Plus de 60 % se décla­re­raient par ailleurs en faveur d’une « alter­na­tive végé­ta­rienne quo­ti­dienne » et de l’in­tro­duc­tion de deux repas végé­ta­riens par semaine dans les can­tines sco­laires.

 

La cam­pagne menée à Grenoble samedi 23 novembre n’est pas la seule. L214 entend s’en­ga­ger auprès des can­di­dats de 16 grandes villes de France, depuis Paris à Toulouse en pas­sant par Lyon, Clermont-Ferrand ou Avignon. Et pour mieux ten­ter de peser sur le débat, l’as­so­cia­tion pré­vient effec­tuer d’ores et déjà « un suivi des enga­ge­ments pris par les can­di­dats », à tra­vers son obser­va­toire Politique & Animaux.

 

Florent Mathieu

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2101 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.