L’association L214 invite les Grenoblois à peser sur les municipales 2020

sep article

 

FIL INFO – L’association L214 donne rendez-vous aux Grenoblois samedi 23 novembre place aux Herbes, de 14 h 30 à 16 h 30. Les défenseurs de la cause animale veulent inviter les passants à “voter” en faveur de mesures municipales prenant en compte le bien-être animal. Objectif ? Peser sur le campagne des élections municipales de mars 2020.

 

 

L’association L214, en lutte contre « la consommation des animaux et les autres pratiques qui leur nuisent », compte bien peser, elle aussi, sur les élections municipales de 2020. Samedi 23 novembre, les défenseurs de la cause animale seront ainsi présents place aux Herbes à Grenoble de 14 h 30 à 16 h 30. Objectif ? Inciter les Grenoblois à “voter” en faveur d’une meilleure prise en compte de la condition animale dans les propositions des candidats.

 

Affiche L214 dans le cadre des Municipales © L214

Affiche L214 dans le cadre des municipales. © L214

 

Des fausses cartes électorales ainsi que des faux bulletins de vote seront remis aux passants, qui pourront prendre connaissance des mesures en faveur des animaux proposées par L214. Et, in fine, soutenir les revendications de l’association dans le cadre de son interpellation des candidats aux municipales. Les Grenoblois pourront par ailleurs eux-mêmes indiquer au dos des bulletins leurs souhaits en matière de protection de la cause animale.

 

 

Un observatoire des engagements pris par les candidats

 

Les pistes proposées par L214 ? « Intégrer le “bien-être animal” dans les critères d’attribution des marchés publics », notamment en matière de restauration scolaire, et promouvoir les repas végétariens. Ou encore interdire les cirques avec animaux sauvages, soutenir une politique municipale de stérilisation des chiens errants, créer des espaces de « libre ébat » pour les chiens… et « garantir la transparence de l’activité des fourrières ».

 

Manifestation contre l'exploitation animale à Grenoble en 2016 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Manifestation contre l’exploitation animale à Grenoble en 2016. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

L214 estime s’appuyer sur un soutien massif de la population. L’association présente ainsi les résultats d’un sondage Ifop selon lequel 72 % des Français seraient favorables à la désignation d’un adjoint en charge de la Protection animale dans les communes. Plus de 60 % se déclareraient par ailleurs en faveur d’une « alternative végétarienne quotidienne » et de l’introduction de deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires.

 

La campagne menée à Grenoble samedi 23 novembre n’est pas la seule. L214 entend s’engager auprès des candidats de 16 grandes villes de France, depuis Paris à Toulouse en passant par Lyon, Clermont-Ferrand ou Avignon. Et pour mieux tenter de peser sur le débat, l’association prévient effectuer d’ores et déjà « un suivi des engagements pris par les candidats », à travers son observatoire Politique & Animaux.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
1862 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.