Le tribunal administratif rejette la demande de “libération” de l’hippopotame Jumbo du cirque Muller

sep article



 

FIL INFO — Jumbo restera pensionnaire du cirque Muller. Mardi 19 novembre, le tribunal administratif de Grenoble a débouté l’association One Voice, qui lutte pour la libération de l’hippopotame depuis deux ans. Tandis que les défenseurs de la vie animale estiment que Jumbo est « séquestré » par le cirque, la justice considère qu’il vit dans des conditions conformes et n’est pas maltraité. 

 

 

C’est un com­bat de poids mené par l’as­so­cia­tion One Voice et qui se solde par une nou­velle défaite juri­dique. Mardi 19 novembre 2019, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble a décidé que l’hip­po­po­tame Jumbo pou­vait demeu­rer pen­sion­naire du cirque Muller. Depuis 2017, l’as­so­cia­tion de défense de la vie ani­male, farouche oppo­sante aux cirques avec ani­maux, exige pour­tant la libé­ra­tion de Jumbo, qu’elle juge « séques­tré ».

 

Hippopotame Jumbo du cirque Muller © One Voice

L’hippopotame Jumbo du cirque Muller. © One Voice

 

« L’existence de Jumbo n’a rien d’une vie d’hippopotame. Ses besoins fon­da­men­taux sont niés de bout en bout », écri­vait encore sur Facebook l’as­so­cia­tion au mois d’oc­tobre. Les besoins fon­da­men­taux d’un hip­po­po­tame ? Une vie en trou­peau, avec de longues périodes d’im­mer­sion et une nour­ri­ture abon­dante, prin­ci­pa­le­ment consti­tuée d’herbe et de gra­mi­nées. Au lieu de quoi, selon One Voice, l’a­ni­mal vit seul, arrosé par un tuyau d’ar­ro­sage et nourri de foin et de céréales pour che­vaux.

 

 

Une pétition demande la libération de l’animal

 

Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif n’a pas la même lec­ture des faits. La jus­tice suit ainsi l’o­pi­nion du pré­fet de l’Isère, for­mu­lée en 2017 : le cirque Muller dis­pose des garan­ties admi­nis­tra­tives lui per­met­tant de pos­sé­der un ani­mal aussi exo­tique que l’hip­po­po­tame Jumbo.

 

Capture d'écran d'une vidéo One Voice © One Voice

Capture d’é­cran d’une vidéo One Voice. © One Voice

De plus, indique nos confrères de France 3, une visite vété­ri­naire réa­li­sée en 2017 n’au­rait pointé aucun man­que­ment, ni mis en valeur de mau­vais trai­te­ments sur l’a­ni­mal.

 

« Tous les experts des ani­maux sau­vages écrivent noir sur blanc que Jumbo est en souf­france, s’in­digne la pré­si­dente de One Voice, tou­jours citée par France 3. Faut-il que les ani­maux meurent pour que les auto­ri­tés voient qu’il y a un pro­blème ? »

 

Sur Facebook, l’as­so­cia­tion annonce faire appel de cette déci­sion « sur­réa­liste ». Une péti­tion mise en ligne pour deman­der la libé­ra­tion de Jumbo a, pour sa part, dépassé à ce jour les 43 000 signa­tures.

 

Florent Mathieu

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2327 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Même pas honte ! Grenoble est vrai­ment sinis­tré

    sep article