Le Guc Tennis vise le maintien en Pro B, un niveau qu’il n’avait jamais atteint

sep article

Notre indépendance c

 

EN BREF – Pour la première fois de son histoire, l’équipe une masculine du Grenoble université club Tennis (Guc Tennis) figure au deuxième niveau national, en Pro B. Dans une poule à six équipes, les joueurs du capitaine Yannick Mancuso vont tenter de décrocher leur maintien. Première rencontre samedi 16 novembre à Sannois-Saint-Gratien, dans le Val‑d’Oise.

 

 

Sur les trois der­nières années, le Grenoble uni­ver­sité club Tennis (Guc Tennis) a obtenu trois acces­sions chez les hommes. De la Nationale 3, il se retrouve aujourd’hui en Pro B, au deuxième éche­lon fran­çais. « Ce n’était pas for­cé­ment prévu, explique le capi­taine Yannick Mancuso. En Nationale 1, nous avions une équipe homo­gène à chaque ren­contre. Nous nous sommes retrou­vés à mon­ter pour la pre­mière fois de l’histoire du club. »

 

L'équipe du Guc tennis. De gauche à droite, Pierre Crepatte, président et capitaine adjoint, Yannick Mancuso, capitaine, Florian Ysern, Baptiste Crepatte, Simon Reveniau, Antoine Walch et Antoine Fouché. © Guc Tennis

L’équipe du Guc ten­nis. De gauche à droite, Pierre Crepatte, pré­sident et capi­taine adjoint, Yannick Mancuso, capi­taine, Florian Ysern, Baptiste Crepatte, Simon Reveniau, Antoine Walch et Antoine Fouché. © Guc Tennis

 

Une mon­tée qui s’accompagne de nou­velles obli­ga­tions à rem­plir. « Il y a un cahier des charges assez impor­tant, notam­ment au niveau des matchs à domi­cile où il faut avoir des tri­bunes, des juges de ligne, des ramas­seurs de balles, des kinés, etc. Les béné­voles ont dû s’adapter assez rapi­de­ment pour orga­ni­ser tout cela, faire des for­ma­tions pour les ramas­seurs. Nous sen­tons de la fer­veur, nous sommes un peu exci­tés », confie-t-il.

 

 

« Une équipe 100 % française, de la région, du club même »

 

Le cham­pion­nat de France Pro B débute samedi 16 novembre. Dans sa poule, le Guc se retrouve avec Bressuire, Sannois-Saint-Gratien, Arras, Saint-Malo et Montferrand. Chacune de ces six équipes dis­pute cinq ren­contres. Une ren­contre se com­pose de quatre matchs en simple et deux en double. Si dans un match il y a un set par­tout, un super tie-break en dix points dépar­tage les deux joueurs ou les deux paires.

 

Chaque match gagné apporte un point. La ren­contre peut donc se ter­mi­ner sur un résul­tat nul 3 – 3. L’équipe qui ter­mine pre­mière rejoint la Pro A, l’élite fran­çaise, et les deux der­nières sont relé­guées en Nationale 1.

 

Simon Reveniau. © Guc Tennis

Simon Reveniau. © Guc Tennis

Les Grenoblois seront notam­ment repré­sen­tés par Baptiste Crepatte, leur numéro un, 330joueur mon­dial, Antoine Walch, Simon Reveniau, Antoine Fouché et François Seguinot. « Nous avons une équipe 100 % fran­çaise, de la région, du club même », sou­ligne Yannick Mancuso. Aucun étran­ger, contrai­re­ment à la majo­rité des for­ma­tions.

 

« Notre poli­tique est d’accompagner au mieux nos joueurs for­més au club. Nous n’avons pas les moyens d’acheter des joueurs étran­gers, ni d’autres Français parce que ça coûte aussi cher. Nous jouons avec nos joueurs. C’est un peu une aven­ture. Cette équipe s’est for­mée au fur et à mesure il y a quatre, cinq, six ans. »

 

Autre par­ti­cu­la­rité : « elle compte deux profs du club [Antoine Walch et Antoine Fouché, ndlr], une chose assez rare en Pro B », pré­cise le capi­taine.

 

 

Face au cador Bressuire, le 23 novembre

 

Promu à ce niveau, le Guc compte bien y res­ter. « Nous savons que nous allons avoir des ren­contres assez dif­fi­ciles. Sur le papier, nous sommes la cin­quième équipe, si on prend les clas­se­ments [indi­vi­duels des joueurs, ndlr], pré­cise Yannick Mancuso. Il y a deux équipes qui des­cendent, nous espé­rons bien nous main­te­nir. »

 

Numéro deux de l'équipe, Antoine Walch, qui attaque sa neuvième saison au Guc, a arrêté de jouer sur le circuit international pour passer son monitorat de tennis au club. © Guc Tennis

Numéro deux de l’é­quipe, Antoine Walch, qui attaque sa neu­vième sai­son au Guc, a arrêté de jouer sur le cir­cuit inter­na­tio­nal pour pas­ser son moni­to­rat de ten­nis au club. © Guc Tennis

 

Après un dépla­ce­ment à Sannois, en région pari­sienne, samedi, les Grenoblois rece­vront pour la pre­mière fois, samedi 23 novembre, Bressuire, favori à la mon­tée. Dans ses rangs figurent notam­ment le Kazakh Alexander Bublik, 57e jour­nal mon­dial, l’Allemand Florian Mayer, ancien 18e mon­dial, le Néerlandais Thiemo de Bakker, ex-40e, ou encore le Croate Ivo Karlovic, ex-14e, record­man du monde d’aces en car­rière. Un sacré défi à rele­ver pour les Grenoblois.

 

Laurent Genin

 

 

Rencontres du Guc Tennis à domicile

 

- Samedi 23 novembre contre le TC Bressuire.

- Samedi 7 décembre contre l’AS Montferrand.

Début des matchs à 11 heures, fin vers 17 heures.

Adresse : Domaine uni­ver­si­taire, 201 ave­nue de Vignate – Saint-Martin‑d’Hères.

Entrée libre.

 

commentez lire les commentaires
2280 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.