Le Guc Tennis vise le maintien en Pro B, un niveau qu’il n’avait jamais atteint

sep article

 

EN BREF – Pour la première fois de son histoire, l’équipe une masculine du Grenoble université club Tennis (Guc Tennis) figure au deuxième niveau national, en Pro B. Dans une poule à six équipes, les joueurs du capitaine Yannick Mancuso vont tenter de décrocher leur maintien. Première rencontre samedi 16 novembre à Sannois-Saint-Gratien, dans le Val-d’Oise.

 

 

Sur les trois dernières années, le Grenoble université club Tennis (Guc Tennis) a obtenu trois accessions chez les hommes. De la Nationale 3, il se retrouve aujourd’hui en Pro B, au deuxième échelon français. « Ce n’était pas forcément prévu, explique le capitaine Yannick Mancuso. En Nationale 1, nous avions une équipe homogène à chaque rencontre. Nous nous sommes retrouvés à monter pour la première fois de l’histoire du club. »

 

L'équipe du Guc tennis. De gauche à droite, Pierre Crepatte, président et capitaine adjoint, Yannick Mancuso, capitaine, Florian Ysern, Baptiste Crepatte, Simon Reveniau, Antoine Walch et Antoine Fouché. © Guc Tennis

L’équipe du Guc tennis. De gauche à droite, Pierre Crepatte, président et capitaine adjoint, Yannick Mancuso, capitaine, Florian Ysern, Baptiste Crepatte, Simon Reveniau, Antoine Walch et Antoine Fouché. © Guc Tennis

 

Une montée qui s’accompagne de nouvelles obligations à remplir. « Il y a un cahier des charges assez important, notamment au niveau des matchs à domicile où il faut avoir des tribunes, des juges de ligne, des ramasseurs de balles, des kinés, etc. Les bénévoles ont dû s’adapter assez rapidement pour organiser tout cela, faire des formations pour les ramasseurs. Nous sentons de la ferveur, nous sommes un peu excités », confie-t-il.

 

 

« Une équipe 100 % française, de la région, du club même »

 

Le championnat de France Pro B débute samedi 16 novembre. Dans sa poule, le Guc se retrouve avec Bressuire, Sannois-Saint-Gratien, Arras, Saint-Malo et Montferrand. Chacune de ces six équipes dispute cinq rencontres. Une rencontre se compose de quatre matchs en simple et deux en double. Si dans un match il y a un set partout, un super tie-break en dix points départage les deux joueurs ou les deux paires.

 

Chaque match gagné apporte un point. La rencontre peut donc se terminer sur un résultat nul 3-3. L’équipe qui termine première rejoint la Pro A, l’élite française, et les deux dernières sont reléguées en Nationale 1.

 

Simon Reveniau. © Guc Tennis

Simon Reveniau. © Guc Tennis

Les Grenoblois seront notamment représentés par Baptiste Crepatte, leur numéro un, 330joueur mondial, Antoine Walch, Simon Reveniau, Antoine Fouché et François Seguinot. « Nous avons une équipe 100 % française, de la région, du club même », souligne Yannick Mancuso. Aucun étranger, contrairement à la majorité des formations.

 

« Notre politique est d’accompagner au mieux nos joueurs formés au club. Nous n’avons pas les moyens d’acheter des joueurs étrangers, ni d’autres Français parce que ça coûte aussi cher. Nous jouons avec nos joueurs. C’est un peu une aventure. Cette équipe s’est formée au fur et à mesure il y a quatre, cinq, six ans. »

 

Autre particularité : « elle compte deux profs du club [Antoine Walch et Antoine Fouché, ndlr], une chose assez rare en Pro B », précise le capitaine.

 

 

Face au cador Bressuire, le 23 novembre

 

Promu à ce niveau, le Guc compte bien y rester. « Nous savons que nous allons avoir des rencontres assez difficiles. Sur le papier, nous sommes la cinquième équipe, si on prend les classements [individuels des joueurs, ndlr], précise Yannick Mancuso. Il y a deux équipes qui descendent, nous espérons bien nous maintenir. »

 

Numéro deux de l'équipe, Antoine Walch, qui attaque sa neuvième saison au Guc, a arrêté de jouer sur le circuit international pour passer son monitorat de tennis au club. © Guc Tennis

Numéro deux de l’équipe, Antoine Walch, qui attaque sa neuvième saison au Guc, a arrêté de jouer sur le circuit international pour passer son monitorat de tennis au club. © Guc Tennis

 

Après un déplacement à Sannois, en région parisienne, samedi, les Grenoblois recevront pour la première fois, samedi 23 novembre, Bressuire, favori à la montée. Dans ses rangs figurent notamment le Kazakh Alexander Bublik, 57e journal mondial, l’Allemand Florian Mayer, ancien 18e mondial, le Néerlandais Thiemo de Bakker, ex-40e, ou encore le Croate Ivo Karlovic, ex-14e, recordman du monde d’aces en carrière. Un sacré défi à relever pour les Grenoblois.

 

Laurent Genin

 

 

Rencontres du Guc Tennis à domicile

 

– Samedi 23 novembre contre le TC Bressuire.

– Samedi 7 décembre contre l’AS Montferrand.

Début des matchs à 11 heures, fin vers 17 heures.

Adresse : Domaine universitaire, 201 avenue de Vignate – Saint-Martin-d’Hères.

Entrée libre.

 

commentez lire les commentaires
1804 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.